Pas d’Etat palestinien sous le gouvernement Bennett, selon Lapid

Publié par

 

Il n’est pas possible de résoudre le conflit israélo-palestinien par une solution à deux États tant que le gouvernement est dirigé par Naftali Bennett, a déclaré Yair Lapid à la 11e chaîne.

Des policiers font la queue pour séparer les manifestants soutenant la Palestine d'un petit groupe de partisans d'Israël devant l'hôtel de ville de Toronto, Ontario, Canada, le 15 mai 2021. (Crédit photo : CHRIS HELGREN/REUTERS)
Des policiers font la chaîne pour séparer les manifestants soutenant la Palestine d’un petit groupe de partisans d’Israël devant l’hôtel de ville de Toronto, Ontario, Canada, le 15 mai 2021. (Crédit photo : CHRIS HELGREN/REUTERS)
 
Il n’est pas possible de finaliser un accord pour une résolution à deux États du conflit israélo-palestinien pendant la période où ce gouvernement est dirigé par le Premier ministre Naftali Bennett, a déclaré jeudi à la onzième chaîne le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid.
 
 
« Il n’y a pas d’accord pour cela au sein du gouvernement », a déclaré Lapid.
 
 
Deux États « ne se produiront pas dans cette composition [avant la rotation] du gouvernement », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il croyait lui-même en cette résolution.
 
Des journalistes ont demandé si cela changerait après la rotation du gouvernement lorsqu’il remplacera Bennett en tant que Premier ministre.
 
 
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s'entretient avec le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid lors d'une réunion du cabinet au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem le 8 août 2021. (Crédit : OHAD TZVEIGENBERG‏/POOL)Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’entretient avec le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid lors d’une réunion du cabinet au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem le 8 août 2021. (Crédit : OHAD TZVEIGENBERG‏/POOL)
 
« Cela se pourrait », a déclaré Lapid.
 
Il a parlé avant la prochaine réunion de Bennett la semaine prochaine à Washington avec le président américain Joe Biden qui traitera en partie du conflit israélo-palestinien.
 
 
Lapid a réitéré qu’il n’avait pas parlé avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Bennett non plus.
 
Des conversations de sécurité sont en cours, a-t-il déclaré, ajoutant que de tels appels n’étaient pas interdits.
 
Le ministre de la Défense Benny Gantz s’est entretenu par téléphone avec Abbas, tout comme le président Issac Herzog.
 
Selon Channel 11, cet appel a été passé avec le consentement du gouvernement.
 

jpost.com

Un commentaire

Laisser un commentaire