Un missile Spice 1000 israélien intercepté en Syrie?

Publié par

« Le système syrien anti-aérien réussit à intercepter un missile israélien SPICE 1000 »

Bombes non-guidées converties en guidage précis

Les Forces de défense aérienne arabes syriennes (SyAADF) ont intercepté une bombe air-sol SPICE 1000 lors de la frappe aérienne israélienne sur Homs le 22 juillet.

Le « SPICE » (« Smart, Precise Impact, Cost-Effective ») est un kit de guidage guidé par EO / GPS développé par Israël pour convertir des bombes non guidées larguables par avion en bombes guidées de précision

La bombe guidée a été interceptée par le système de défense aérienne syrien, le SyAADF,  au-dessus du Liban. Les restes de la bombe sont tombés près de la ville de Lehfad – sur le mont Liban, situé à 80 km de la cible principale de l’attaque aérienne israélienne, la base aérienne syrienne « Al-Dabaa » dans la zone rurale du sud de la province de Homs en Syrie.

Within Syria
@WithinSyriaBlog
Yesterday, the Syrian Air Defense Force intercepted a SPICE 1000 bomb -right photo- during the Israeli attack on al-Daba Air Base in southern Homs. Photo on the left shows the remains of an Israeli SPICE 1000 bomb that was intercepted near Damascus in 2019.

SPICE [bombe intelligente, précise et rentable] est un développement israélien d’un kit de conversion de missile guidé EO ​​/ GPS pour une bombe non guidée et le transforme en une bombe guidée de précision. Spice 1000 est une version d’un missile sur lequel peut être montée une ogive de 450 kg, telle que le MK-83, MPR1000, BLU-110 et RAP-1000 et a une portée de 100 km.

Déni russe et base du Hezbollah gravement endommagée

Le système de défense aérienne SyAADF a déjà intercepté une bombe israélienne SPICE 1000, comme celle interceptée près de la capitale syrienne Damas en janvier 2019.

L’attaque israélienne du 22 juillet n’a fait aucune victime. Néanmoins, la base aérienne d’al-Dabaa, qui est désormais le principal centre logistique du Hezbollah en Syrie, a été gravement endommagée. [c’est notamment la date et le lieu -Homs -où des services russes affirment avoir intercepté tous les missiles : il y aurait donc des descriptions à but purement diplomatique : avertir Israël et les conséquences concrètes de l’opération mise en doute?]

Qu’est-ce que ce récit de missile intercepté nous apprend sur le contexte houleux des dernières frappes d’Israël en Syrie? 

  • On a au moins la preuve d’un missile descendu ou intercepté, question : où sont les débris des autres (au moins 12 selon les services russes), sinon qu’ils se seraient pulvérisés sous le choc de l’explosion? Alors, pourquoi pas celui-ci, s’il a subi le même régime?
  • Il y a des indices de photographie aérienne d’une base endommagée, il est donc difficile d’affirmer que tous les missiles concernés, sauf celui montré au Liban ci-dessus, auraient été interceptés.

Un système anti-aérien Bavar-373 iranien à la pointe de la technologie est censé y être stationné et il est possible qu’il ait été la cible (ou une des cibles)  de l’attaque.

Israël semble vouloir intensifier ses attaques contre la Syrie. L’attaque du 22 juillet était la deuxième attaque de la semaine. La première attaque, visant un certain nombre de positions dans la province orientale d’Alep, dans le nord de la Syrie, a eu lieu le 19 juillet.

Le commentateur militaire du site Netziv.net commente ce reportage : « C’est une bombe stupide qui était munie d’ailerons de  » navigation « . La découverte même des ailerons en territoire libanais n’indique pas une interception. En tout cas, ce n’est pas un événement dramatique s’il s’est produit comme décrit. »

. »

Les forces de défense aérienne syriennes ont intercepté la bombe SPICE 1000 lors de la récente attaque israélienne contre Homs

Le missile Spice. Crédit image : Wikipédia

Laisser un commentaire