Israël, l’Europe du bloc de Visegrad créent une usine de vaccins

Publié par
Prime Minister of Czech Republic Andrej Babis, right, welcomes his Hungary’s counterpart Viktor Orban, left, as they meet at the National Museum in Prague, Czech Republic, Thursday, Jan. 16, 2020. (AP Photo/Petr David Josek)

Le Premier ministre rencontre les dirigeants hongrois et tchèques et déclare que les nations coopéreront sur les vaccins

B. Netanyahou annonce la création d’une usine de médicaments et de vaccins, avec la participation de la Hongrie et de la République tchèque.

Après avoir rencontré ses homologues hongrois et tchèques Viktor Orban et Andrej Babis à Jérusalem, le Premier ministre Netanyahu a déclaré que les pays coopéreraient sur la recherche et le développement de vaccins contre le coronavirus ainsi que sur les fameux «passeports verts» pour permettre des déplacements mutuels entre les pays pour les personnes vaccinées.

« Nous pouvons considérer Israël comme un modèle »

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et ses homologues hongrois et tchèque MM Viktor Orban et Andrej Babis ont tenu une conférence de presse jeudi à Jérusalem, annonçant leur coopération dans la création d’une usine de vaccins et de médicaments en Israël pour faire face aux futures pandémies.

« Nous avons discuté de la mise en place de passeports vaccinaux entre nos trois pays comme nous l’avons déjà fait pour la Grèce et Chypre afin de développer les échanges et nous allons voir comment nous pouvons impliquer la Hongrie et la République Tchèque dans l’usine de vaccins qui sera installée dans notre pays, » a déclaré Benyamin Netanyahu.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a remercié Benyamin Netanyahou et a salué le succès du gouvernement israélien dans la lutte contre le coronavirus.

« En Hongrie, votre pays a une excellente réputation, la quantité d’échanges commerciaux entre Israël et la Hongrie a augmenté ces derniers temps et le Premier ministre a soutenu l’investissement d’une entreprise israélienne en Hongrie pour fabriquer des respirateurs; nous avons donc compris qu’il vaut mieux être fournisseur qu’acheteur, » a affirmé Viktor Orban.

Félicitant Benyamin Netanyahou pour son leadership avec la campagne massive de vaccination, Viktor Orban a précisé qu’il souhaitait faire de la Hongrie « le meilleur pays de l’Union européenne » en matière de sortie de crise. 

« Nous pouvons considérer Israël comme un modèle, » a-t-il dit.

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis, a affirmé que la République Tchèque considérait Israël comme un « ami sur lequel elle peut compter ».

« La pandémie a durement frappé notre pays et je viens ici pour apprendre de votre expérience. L’Etat d’Israël est devenu un exemple de la lutte contre la Covid et en tête de la vaccination, et de la capacité de la nation à organiser une opération de logistique massive de manière admirable » a-t-il dit.

Il a par ailleurs affirmé que la « République tchèque ne considère pas la Palestine comme un Etat et que nous serons toujours opposés à toute forme d’agression contre le peuple israélien. Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient ».

Le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi et le Premier Ministre tchèque Andrej Babis ont ensuite inauguré jeudi matin le bureau diplomatique de la République tchèque à Jérusalem.

La République tchèque est le deuxième État membre de l’Union européenne, après la Hongrie, à ouvrir une mission diplomatique dans la ville. 

N6etanyahu a remercié les deux dirigeants pour leur amitié envers Israël et pour l’ouverture de missions diplomatiques à Jérusalem.

«Nous sommes mieux (quand nous faisons front) ensemble», dit-il.

De gauche à droite: le Premier ministre tchèque Andrej Babis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Premier ministre hongrois Viktor Orban à Jérusalem, le 11 mars 2021 (Haim Tzah / GPO)

Orban dit qu’Israël est « le champion du monde dans la lutte contre [la] pandémie … Nous essayons de comprendre pendant la visite comment vous suivre. »

Babis condamne la décision de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête sur d’éventuels crimes commis par Israël dans les territoires palestiniens, invoquant une incompétence.

Il remercie Israël pour le partage de ses connaissances et des leçons tirées du COVID-19.

Il reste maintenant à attendre les réactions des gouvernants favorables à la symbolique Union Européenne plus rigide, même les deux pieds dans le fiasco pandémique, tels que les locomotives Merkel et Macron la conçoivent, où l’on coule, mais « ensemble ».

Néanmoins, après la visite de Sebastian Kurz d’Autriche et de Mette Frederiksen, du Danemark, le 4 mars, sur une démarche identique, on s’aperçoit que du Nord au Centre et que de l’Est au Sud (Chypre-Grèce..), l’Europe pragmatique s’aligne sur une coopération sanitaire, diplomatique et juridique (contre la CPI et contre le pro-palestinisme béat, tel qu’il apparaît dans le Credo masochiste français, en proie à « l’Islamogauchisme »).

En ce sens, le refus du « Passeport Vert » par la France, guide suprême de l’Europe rigidifiée (voire cadavérique?) apparaît clairement comme reposant sur des ressorts plus idéologiques ou/et dogmatiques que sur une réflexion qui irait dans le sens du progrès pour l’Europe elle-même, type : « voyons ce qui marche et décidons ensuite ». La coopération industrielle et pharmaceutique avec Israël devient le signe subversif d’un besoin de refonte du modèle européen lui-même, en le repensant en dehors du cadre établi à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en grande partie sur les piles de Juifs exterminés encore fumantes d’Auschwitz-Birkenau.

Les pays dominants, membre de la loco exclusive du face-à-face fascinant à deux, Allemagne et France, continueront d’espérer que tous les autres membres, les 25 restants, se rallient au panache blême de leurs règles inconsistantes, mais semblent ne pas saisir qu’un petit peuple ayant déjà par le passé, bien souffert de leur « collaboration », est capable de montrer le chemin aux pays neufs, qui cherchent à aller, cette fois, de l’avant…

Terre-des-Juifs avec agences

Un commentaire

Laisser un commentaire