La République tchèque ouvre de facto une ambassade à Jérusalem-Ouest

Posted by

De gauche à droite: le Premier ministre tchèque Andrej Babis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Premier ministre hongrois Viktor Orban à Jérusalem, le 11 mars 2021 (Haim Tzah / GPO)

Ambassade toujours à Tel Aviv, mais la nouvelle mission est une branche officielle.

Par TOVAH LAZAROFF   11 MARS 2021 16:18

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš est vu avec le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi lors de l'ouverture de l'ambassade tchèque au nouveau bureau d'Israël à Jérusalem.  (crédit photo: MINISTÈRE DES ÉTRANGERS)

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš est aperçu avec le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi lors de l’ouverture de l’ambassade tchèque au nouveau bureau d’Israël à Jérusalem.(crédit photo: MINISTÈRE DES ÉTRANGERS)

 La République tchèque a ouvert une mission diplomatique à part entière à Jérusalem-Ouest en signe de reconnaissance que la ville est bien la capitale d’Israël.

« Nous, la République tchèque, ouvrons ici à Jérusalem, rue Washington, notre représentation diplomatique », a déclaré jeudi le Premier ministre tchèque Andrej Babiš lors de l’inauguration du nouveau bureau avec le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi.

Il a précisé que l’ambassade du pays est toujours située à Tel Aviv, mais a expliqué que le nouveau bureau serait une succursale de cette ambassade.

« Nous aurons une mission diplomatique à part entière ici à Jérusalem « , a déclaré Babiš. « Elle traitera beaucoup de choses, allant de la politique et de la coopération économique à l’agenda consulaire et d’autres sujets. Il aura son personnel permanent et travaillera sous la direction de notre ambassade à Tel Aviv. « Cela représente un autre jalon dans notre coopération et prouve que nous voyons l’importance de cette grande ville », a-t-il déclaré, ajoutant que cela renforcerait les liens entre les deux pays.

La plupart des ambassades étrangères sont situées dans la région de Tel-Aviv, comme pour s’aligner sur une déclaration de la communauté internationale selon laquelle elle ne reconnaît pas Jérusalem, même Jérusalem-Ouest, comme la capitale d’Israël. La plupart des pays-membres de la communauté internationale, en revanche, considère que Jérusalem-Est devrait être la capitale d’un futur État palestinien (Pas l’inverse).

Mais de nombreux pays ne reconnaissent pas non plus que Jérusalem-Ouest, qui se situe dans les limites d’avant 1967, puisse seulement faire partie d’un Etat d’Israël souverain. On nage donc en pleine hypocrisie dont la République tchèque tient à percer l’abcès purulent…

En 2017, les États-Unis ont déclaré leur reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et y ont transféré leur ambassade en 2018. À ce jour, seul le Guatemala a emboîté le pas. Un petit nombre d’autres pays se sont engagés à déplacer leurs ambassades à Jérusalem, mais ne l’ont pas fait. Un petit nombre supplémentaire a choisi d’ouvrir des bureaux de représentation à Jérusalem en signe de reconnaissance de fait.

Il y a deux ans, la République tchèque a ouvert un centre culturel et commercial à Jérusalem-Ouest. Jeudi, il a renforcé sa présence diplomatique.

Ashkenazi a remercié la République tchèque, notant que lui et le Premier ministre tchèque «se tenaient dans le centre-ville de Jérusalem, la capitale de l’Etat d’Israël. Nous ajoutons une autre pierre à son mur», a-t-il dit.

« Je tiens à remercier l’ensemble du gouvernement tchèque et le Premier ministre pour avoir conduit le changement en Europe vers la ville de Jérusalem dans son ensemble et le lien avec l’Etat d’Israël », a déclaré Ashkenazi. Il a également remercié la République tchèque pour son rôle actif dans la lutte contre l’antisémitisme.

L’ouverture de la mission diplomatique, a-t-il dit, a eu lieu après le changement de paradigme provoqué par les accords d’Abraham négociés par les États-Unis, qui a conduit à des accords de normalisation d’Israël avec quatre pays arabes.

« Le changement a forgé une zone de paix et mis fin à une ère de conflit – je parle des accords d’Abraham », a-t-il déclaré. «Il convient de commencer une ère de paix par la reconnaissance de la vérité: une vérité historique que la ville de Jérusalem est, depuis plus de 3 000 ans, le cœur battant du peuple juif et sa seule capitale». 

jpost.com

2 comments

Laisser un commentaire