Pourquoi Poutine a t-il bombardé les installations pétrolières pro-turques à Alep?

Publié par

 3 messages russes suite au bombardement d’installations pétrolières à l’est d’Alep dans le nord de la Syrie

 Nziv Kurdes , Syrie , 

Le « Centre de Recherches Jusur  » – « مركز جسور للدراسات » a étudié les messages envoyés par la Russie, lors du bombardement de raffineries de pétrole dans le village de Terhin, à l’est d’Alep, et du bombardement de pétroliers près du passage de Hamran, à proximité de la ville de Jarabulus.

ارتفاع حصيلة ضحييا قصف ريف حلب والاتلاف يحمّل روسيا السؤوالي -

Le centre a expliqué que le premier message consistait « à revendiquer une part de la production pétrolière », ajoutant que la Russie soutenait le contrôle des forces turques dans le nord de la Syrie, y compris sur les zones contrôlées par la « milice Kesed » kurde, à la seule condition que le régime d’Assad reçoive une part des revenus pétroliers, ou une partie du carburant lui-même, produit dans les régions contrôlées par les Turcs.

Il a déclaré que les forces turques avaient transféré des silos de blé à la Russie, près de la région d’Ein Issa et que le blé avait été transféré vers des zones contrôlées par le régime, étant donné que la Russie voulait assurer à la Turquie que son soutien au contrôle du nord de la Syrie ne comprenait que le contrôle des terres elles-mêmes, et non de leurs richesses.

2- La Russie s’efforce de perturber la relative stabilité dans les régions du nord de la Syrie, qui se caractérise par la disponibilité relative de biens et services à des prix moins chers que dans les zones tenues par le régime, qui souffrent de graves pénuries de pain et de carburant.

« Au fur et à mesure que la Turquie progresse dans le projet d’étendre le réseau électrique du territoire turc au nord de la Syrie, le citoyen ordinaire qui examine la situation dans les zones du nord contrôlées par la Turquie remarquera que la vie y est plus facile et meilleure (pour ceux qui s’affichent du côté du pouvoir, évidemment!) que les zones contrôlées par le régime, « dit l’institut de recherche.

Selon l’institut, la Russie souhaite que les accords soient conformes aux intérêts du régime, car elle souhaite que l’approvisionnement en pétrole provenant des zones de milice kurde (FDS) reçoive sa part du régime, et pas seulement les régions du nord-ouest de la Syrie.

Les villages d’al-Hamran et de Terhin dans la zone rurale orientale d’Alep ont été bombardés par des missiles balistiques russes il y a quelques jours, tuant 4 personnes et en blessant 42 autres.

L’opposition syrienne a souligné plus tôt que l’attaque « criminelle » contre le point de passage de Hamran près de la ville de Jarabulus et dans le village de Tarhin, village au nord d’Alep, est une escalade dangereuse de la part du « terrorisme d’État de l’occupation russe« .

L’opposition estime que l’attaque est un nouveau crime pour enflammer la situation et la faire exploser, afin de continuer à imposer une atmosphère de meurtres, de bombardements et de crimes, ajoutant que les crimes que la Russie continue de commettre sont injustifiés.

Image

Laisser un commentaire