Des centaines d’émeutes dans les territoires et à Jérusalem en soutien aux prisonniers évadés

Publié par

 

Les factions palestiniennes ont appelé la population à s’opposer aux troupes de Tsahal déployées dans les prisons de Cisjordanie.

 Des Palestiniens manifestent au poste de contrôle israélien de Hawara près de la ville de Naplouse et se heurtent aux forces de sécurité israéliennes pour soutenir l'évasion des six prisonniers palestiniens de la prison de Gilboa le 8 septembre 2021. (Crédit photo : NASSER ISHTAYEH/FLASH90)
Des Palestiniens manifestent au poste de contrôle israélien de Hawara près de la ville de Naplouse et se heurtent aux forces de sécurité israéliennes, en soutien à l’évasion des six prisonniers palestiniens de la prison de Gilboa le 8 septembre 2021. (Crédit photo : NASSER ISHTAYEH/FLASH90)
 
Des Palestiniens se sont affrontés avec les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie/Judée-Samarie (les territoires « disputés ») et à l’Est de Jérusalem mercredi soir, peu de temps après que des djihadistes islamiques ont perpétré émeutes dans les prisons israéliennes.
 
 
Certains manifestants se sont heurtés aux forces israéliennes près du poste de contrôle de Hawara, au sud de Naplouse.
 
 
Dans le même temps, on a signalé des troubles dans d’autres régions de Cisjordanie comme Hébron, Bethléem, Ramallah, Anabta et Tubas.
 
 
 
Les médias palestiniens signalent des coups de feu dans la ville de Jénine, alors que KAN partage des images partagées sur les réseaux sociaux.
 
 

Feux d’artifice et cocktails-Molotov

 
On a aussi observé des Palestiniens en conflit avec les forces à l’Est de la capitale Jérusalem.
 
 
Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux par KAN montrait des émeutiers à Isawiya lançant des feux d’artifice et des cocktails Molotov sur les forces de sécurité.

Un nombre restreint de manifestants

 
Le nombre de Palestiniens participant aux manifestations dans toutes les régions s’élève à environ 500, selon la radio de l’armée.
 
 
 
Lors d’une émeute dans la ville de Ramallah, des hommes armés ont tiré à balles réelles sur les troupes de Tsahal. Il n’y a eu aucune victime, selon un porte-parole de Tsahal. Les soldats de Tsahal ont répondu en dispersant des manifestations.
 
 
Les émeutiers ont organisé des événements de solidarité dans le centre-ville de Ramallah et dans la ville de Gaza pour montrer leur soutien aux six prisonniers de sécurité qui se sont échappés d’une prison israélienne lundi.
 
 
Des marches et des rassemblements sont également prévus à Naplouse, Hébron et Bethléem, a rapporté l’agence de presse Safa.
 

Des policiers et des gardiens de prison sur les lieux de l'évasion de six prisonniers palestiniens, à l'extérieur de la prison de Gilboa, dans le nord d'Israël, le 6 septembre 2021. (Crédit : FLASH90)Des policiers et des gardiens de prison sur les lieux de l’évasion de six prisonniers palestiniens, à l’extérieur de la prison de Gilboa, dans le nord d’Israël, le 6 septembre 2021. (Crédit : FLASH90)

 

Solidarité terroriste oblige

Les factions palestiniennes ont appelé les gens à tenir tête aux troupes de Tsahal qui se sont déployées dans toute la Cisjordanie à la recherche des fugitifs, selon le Centre d’information palestinien.
 
 
L’organisation a également rapporté : « Des haut-parleurs dans un grand nombre de mosquées de Cisjordanie appellent les gens à descendre dans la rue pour participer à des marches de soutien aux prisonniers après les prières du coucher du soleil, et à se diriger vers les points de contrôle israéliens et les points de jonction pour affronter l’occupation. »
 
 

Révoltes en prison à Ketziot et Ramon

Ces annonces sont intervenues après des événements antérieurs survenus mercredi, où des prisonniers du Jihad islamique ont incendié des matelas dans sept cellules de la prison de Ketziot dans le Néguev, avec deux autres incendies dans la prison de Ramon.
 
 
Un média palestinien a tweeté une vidéo d’affrontements près de Beita en soutien aux prisonniers évadés.
 

Bouclage possible tout au long des fêtes de Tichri

 
Des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour manifester à la porte de Naplouse contre « l’attaque des gardes contre les prisonniers palestiniens », selon la radio de l’armée. La portée de la manifestation n’est pas claire.
 
L’évasion de six prisonniers palestiniens  s’échappant de la prison de Gilboa dans le nord d’Israël en utilisant un tunnel, a déclenché la série d’événements, et une chasse à l’homme à grande échelle est en cours depuis trois jours alors que la recherche de fugitifs se poursuit.
 
À la lumière de la situation sécuritaire actuelle, KAN News a rapporté que le bouclage qui était en place pour Rosh Hashanah à Gaza et en Cisjordanie pourrait être prolongé.
 
Ceci est une histoire en cours. Le personnel du Jerusalem Post et Anna Ahronheim ont contribué à ce reportage. 
 

2 commentaires

  1. on parle beaucoup trop de ces évènements
    il est urgent de faire moins de publicité à ces actes

    1. Croyance assez bizarre qu’en cessant de parler d’un événement et d’un échec, on le fasse disparaître et on le transforme en succès. La technique de l’autruche la tête dans le sable, très utile en France, ne peut pas profiter à Israël, qui n’a pas droit à l’échec..

Laisser un commentaire