La 4ème division est devenue un mélange de mercenaires iraniens spécialisés dans l’extermination des Syriens

Publié par

Les milices iraniennes pilotent l’armée syrienne de l’intérieur

La 4ème division du régime syrien s’est retirée des environs des quartiers assiégés de Deraa al-Balad dans le cadre de la mise en œuvre des termes du dernier accord visant à déployer des forces du régime syrien sur 9 points dans les quartiers de la ville pour surveiller les mouvements de personnes et mettre en- place les accords de réconciliation avec les forces rebelles.

Mais cette division-phare du régime syrien commandée par Maher al-Assad, le frère du président syrien, est devenue un mélange de milices ethniques multinationales conduites selon les superstitions iées à la  Velayat-e faqih (la tutelle de juristes-théologiens) en Iran, si on en croit les sources syriennes.

Les chiens d’attaque que lâche la Russie selon ses intérêts

Le site d’information Naba, spécialisé dans l’actualité de la province de Deraa, a révélé, lors de la campagne militaire sur la ville de Deraa, la présence de commandants et de combattants des milices iraniennes, aux côtés des forces du régime syrien. Ils participent à l’effusion de sang du peuple de Deraa, en détruisant leur ville et en répandant leur colère sur leurs mosquées.

Des forces de la milice afghane Fatemiyoun ont également participé aux opérations militaires contre les Syriens locaux.

 

Brigades spécialisées dans l’épuration ethnique

Outre les Brigades Radwan du Hezbollah libanais, et les unités du Hajj sous le commandement d’Abou Turab al-Lubanani – Abou le Libanais, qui reçoivent des ordres directs de l’ambassade d’Iran à Damas, on trouve la Brigade des Lions irakiens – Louawi al-Chaman al -Hamas al-Amq.

 Daraa al-Balad l'a exposé.. La Quatrième Division est devenue un mélange de mercenaires des milices ethniques iraniennes spécialisées dans l'extermination des Syriens.

Il est clair que la participation même de ces forces au siège de Deraa au sein de la 4ème division prouve que cette dernière est devenue une milice aux buts purement ethniques.

La Russie viole tous les accords passés avec Israël

Elle n’a rien d’autre à faire qu’exterminer et piller autant de Syriens que possible et prélever rançons et royalties sur toute personne franchissant les postes de contrôle dans toute la région.

 

La présence de milices iraniennes dans les zones frontalières avec les pays voisins est une violation flagrante de l’accord de règlement que la Russie aurait garanti en 2018, en vertu duquel il était convenu d’éloigner les milices iraniennes de la frontière sur 80 kilomètres, soit un retrait jusqu’à Kiswah sur la route Damas-Daraa.

La Russie semble avoir joué un jeu malveillant en faisant des milices iraniennes un élément de pression ou le genre de chien fou qu’elle lâche quand elle le veut qu’elle retient quand elle le veut.

Un commentaire

  1. effrayant ! Rien que les mots « épuration ethnique » est tellement fou…..et toutes ces marionnettes sanglantes dont le « pouvoir » hystérique tire les ficelles, alimentent les media imperturbables…..une humanité dramatique.

Laisser un commentaire