Les États-Unis ont abattu un drone iranien en Syrie

Publié par

 

Reuters, Fox News et Aviation Week rapportent l’abattage de samedi. Reuters a noté que l’incident s’était produit dans l’est de la Syrie dès que l’armée a considéré le système de missiles sans pilote comme une menace.

 Un drone est lancé lors d'un exercice de combat de drones à grande échelle de l'armée de la République islamique d'Iran, à Semnan, Iran, le 6 janvier 2021. (Crédit photo : IRANIAN ARMY/WANA (WEST ASIA NEWS AGENCY) VIA REUTERS)
Un drone est lancé lors d’un exercice de combat de drones à grande échelle de l’armée de la République islamique d’Iran, à Semnan, Iran, le 6 janvier 2021.
(Crédit photo : IRANIAN ARMY/WANA (WEST ASIA NEWS AGENCY) VIA REUTERS)
 
Un avion de combat américain a abattu un drone en Syrie samedi, une rare observation.
 
 
Israël a, dans le passé, abattu des drones avec des avions de guerre. Un F-15E Strike Eagle américain a abattu un drone en juin 2017 en Syrie, l’un des deux abattages américains de drones liés au régime syrien.
 
 
Reuters, Fox News et Aviation Week témoignent  de l’abattage du drone de samedi. Reuters a noté que l’incident s’était produit dans l’est de la Syrie lorsque les guetteurs américains ont considéré le système de missiles sans pilote (drone-suicide) comme une menace.
 
 
 
« Les avions de la coalition ont réussi à engager et à vaincre un UAS par le biais d’un engagement air-air à proximité du site de soutien de mission du Green Village », a déclaré le porte-parole de la coalition, le colonel de l’armée américaine Wayne Marotto, selon Reuters.
 
 
Lucas Tomlinson , de Fox News a écrit que « l’US Air Force F-15E a abattu un drone iranien au-dessus de l’est de la Syrie hier après l’avoir aperçu voler » trop près « de certains des 900 soldats américains déployés là-bas », basant son rapport sur des responsables américains.
 
Séparément, Aviation Week a noté : « Un avion de la coalition a abattu un système d’aéronef sans pilote (UAS) avec un missile air-air près d’une base militaire américaine dans l’est de la Syrie le 21 août, a déclaré le commandement central américain à Aviation Week. » Les responsables américains leur ont dit que « l’UAS devenait une menace et que la base a pris des mesures d’autodéfense ».
 
 
En mai 2021, Israël a publié une vidéo qui montrait un avion de chasse F-16 abattant un drone-suicide armé qui avait volé depuis Gaza, un drone kamikaze de style iranien.
 
 
Un hélicoptère Apache a abattu un drone iranien qui avait décollé de la base T-4en Syrie en février 2018 et un autre drone iranien a été abattu près de Beit Shemesh en mai 2021.
 
 
Les drones sont relativement faciles à abattre par des avions pilotés car ils ont tendance à voler lentement. En février 2009, l’armée américaine a abattu un drone iranien en Irak, apparemment à l’aide d’un avion, tandis qu’en 2002, des pilotes de l’armée de l’air irakienne ont également abattu un drone américain Predator. La défense aérienne serbe a également abattu des drones américains lors du conflit dans les Balkans dans les années 1990. La Russie a abattu un certain nombre de drones pilotés par l’armée de Georges Bush en 2008.
 
 
Des drones iraniens, fournis aux milices pro-iraniennes en Irak, ont menacé les installations américaines en Irak au cours des derniers mois. L’Iran a également cherché à cibler les forces américaines en Syrie.
 
 
En juin, des rapports ont indiqué que les États-Unis avaient utilisé une défense aérienne au sol pour abattre deux drones en Irak.
 
 
Le dernier incident pourrait augmenter les tensions avec l’Iran. Les drones sont de plus en plus courants en Syrie en Irak. La Turquie a utilisé des drones pour cibler les Kurdes et les Yézidis en Irak et en Syrie, affirmant qu’ils menaient des frappes aériennes contre des « terroristes ». Des drones iraniens ont également visé le pétrolier Mercer Street fin juillet dans le golfe d’Oman, suscitant des tensions avec les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël.
 

jpost.com

Laisser un commentaire