Les tensions montent entre l’Algérie et le Maroc, et Israël y prend part

Publié par

Les tensions montent entre l’Algérie et le Maroc, et Israël y prend indirectement sa part

 

 

Les tensions entre l’Algérie et le Maroc s’accroissent, et Israël y participe également.

 

Il n’y a pas de relations particulièrement chaleureuses entre l’Algérie et le Maroc voisins et elles ont continué à se détériorer ces dernières semaines pour un certain nombre de raisons. Alors que le roi du Maroc s’est adressé à l’Algérie lors d’un discours et a appelé à un dégel des relations, le président algérien Abdulmajid Tebboune l’a rejeté.

 

L’une des causes de la tension croissante entre les deux voisins est la nouvelle que le Maroc a largement utilisé le programme d’espionnage israélien « Pegasus » contre pas moins de 6 000 Algériens de haut rang. L’espionnage aurait commencé dès 2019 et concernait des officiers supérieurs de l’armée, des ministres, des diplomates, des personnalités des médias, des militants politiques ainsi que des associés de l’ancien président Abdellahiz Boutflika. Les Algériens perçoivent cet espionnage du Maroc comme un acte d’agression et ne sont donc pas prêts à ce stade à un quelconque geste d’apaisement envers le royaume.

Crédit :  Site  Telegram Doron Peskin Crédit photo : Réseaux sociaux

 

Laisser un commentaire