Mélenchon au fond du trou conspirationniste : le terrorisme est un complot politique organisé

Posted by
Halluciné : French Member of Parliament and leader of the French leftist La France Insoumise (LFI) party Jean-Luc Melenchon gives a press conference in Marseille, southeastern France, on June 15, 2020.//MUNSCHFREDERIC_1.1082/2006151911/Credit:FREDERIC MUNSCH/SIPA/2006151912

Selon Mélenchon, une combine est à l’œuvre dans l’élection de Macron et derrière les attentats de Mohammed Merah

Le leader de la France insoumise s’enfonce dans l’islamo-gauchisme

Martin Pimentel -6 juin 2021

Selon Mélenchon, un système est à l’œuvre dans l’élection de Macron et derrière les attentats de Mohammed Merah
Le député de Marseille Jean-Luc Mélenchon dans « Questions politiques » sur France info, le 6 juin. Image: Capture d’écran YouTube.

Il estime qu’un “système oligarchique” invente des candidats ou des attentats islamistes. Indigne!


Le complotisme de gauche, c’est autorisé ! 

La preuve nous a en a été une nouvelle fois donnée ce dimanche par Jean-Luc Mélenchon, qui n’y comprenant plus rien dans son naufrage politique, estime désormais qu’il existe une sorte de grand orchestre caché…

Invité sur France info, le vieux leader d’extrême gauche a tenu des propos assez ahurissants sur l’élection du président Macron ou les attentats islamistes en France, sous les rires amusés des journalistes qui l’interrogeaient. Et sans que cela ne suscite l’indignation de nos médias outre mesure depuis. 

C’est qui “ils”?

Mélenchon était interrogé par Ali Baddou et Carine Bécard de France inter, Nathalie Saint-Cricq de France 2 et Françoise Fressoz du journal Le Monde.

Après avoir estimé qu’Emmanuel Macron était le candidat du “système”, le lider maximo français a indiqué qu’il souhaitait personnellement que l’actuel président se réprésente, car on aura au moins de quoi dire sur son bilan. “Sinon, on nous sort un autre petit Macron du chapeau, on ne sait pas qui c’est, pouf, il se fait élire président. C’est le système qui l’invente. La dernière fois, Macron, il est arrivé au dernier moment. Là, ils vont peut-être en trouver un autre”, a-t-il enchaîné. Grand voyageur, Mélenchon observe qu’“à chaque fois, ils en trouvent un. Dans tous les pays du monde, on a élu des petits Macron, il s’appelait Macri en Argentine, en Ukraine c’était un type qui jouait dans une série de télévision (allusion à Volodymyr Zelensky, élu en 2019 NDLR). Dans tous les pays du monde, ils ont inventé un type comme ça, qui sortait de rien, et qui était porté par un système oligarchique”.

A lire aussi, Benoît Rayski: Pour Mélenchon, c’est un signe d’intégration: «Les Français sont les plus gros mangeurs de couscous»

Quand l’extrême gauche dérape sur Merah

Mais ce n’est pas tout. Celui qui estimait face aux policiers venus perquisitionner ses bureaux en octobre 2018 que “la République, c’est moi” s’est ensuite enflammé et a poursuivi en faisant preuve d’un complotisme peut-être plus inquiétant encore. Persuadé que des forces obscures complotent contre nous, au détour d’une question, le chef de file de la France insoumise et candidat à la présidentielle a prédit un “grave incident ou un meurtre” en amont du scrutin pour inventer une guerre civile. Il a déclaré : “Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre, ça a été Merah en 2012, ça a été l’attentat la dernière semaine sur les Champs-Elysées [Allusion au meurtre de Xavier Jugelé le 20 avril 2017 NDLR]. Vous vous rappelez de tout ça ?”  Selon lui, ces évènements seraient plus ou moins ourdis : “tout ça c’est écrit d’avance”. 

“Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau, nous aurons l’événement gravissime qui va une fois de plus permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile, voilà, c’est bateau tout ca“, a conclu le chef de la France insoumise. L’islamo-gauchisme est un naufrage.

causeur.fr

2 comments

Laisser un commentaire