Londres: des appels « au viol des filles des Juifs », Boris Johnson exprime son soutien

Publié par

Londres: des appels « au viol des filles des Juifs », Boris Johnson exprime son soutien à la communauté juive

i24NEWS 16 mai 2021, 18:24 dernière modification 16 mai 2021, 19:51

clock 2 min

British Prime Minister Boris Johnson leaves 10 Downing Street in London, to attend the weekly Prime Minister's Questions at the Houses of Parliament, in London, on July 1, 2020.
AP / Matt Dunham 2020 ©British Prime Minister Boris Johnson leaves 10 Downing Street in London, to attend the weekly Prime Minister’s Questions at the Houses of Parliament, in London, on July 1, 2020.

« Il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exprimé son soutien à la communauté juive après qu’une vidéo ayant circulé sur la toile, montre des activistes pro-palestiniens en voiture criant dans des hauts-parleurs « Fuck the Jews, rape their daughters » (Emmerdez les Juifs, violez leurs filles) dans les rues de Londres dimanche.

« Il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société. Avant la fête de Shavouot, je soutiens les Juifs britanniques qui ne devraient pas avoir à endurer ce type de racisme honteux que nous avons vu aujourd’hui », a tweeté le Premier ministre.

Dans la vidéo, on peut voir un convoi de voitures sur lesquelles ont été collés des drapeaux palestiniens circulant à Finchley Road, un quartier où habitent de nombreux Juifs dans le nord de Londres.

Des milliers de personnes ont défilé samedi dans le centre de Londres en soutien au peuple palestinien, sur fond d’escalade militaire entre Israël et le Hamas à Gaza, la pire depuis plusieurs années.

Les manifestants se sont rassemblés à la mi-journée à Marble Arch, à côté de Hyde Park, d’où ils se sont dirigés vers l’ambassade d’Israël, brandissant des drapeaux palestiniens et des pancartes demandant de « libérer » les Territoires palestiniens. 

« Nous en avons assez de l’oppression », a déclaré l’envoyé palestinien au Royaume-Uni, Husam Zomlot, en s’adressant à la foule devant les grilles de l’ambassade. « Aujourd’hui nous disons assez, assez de la complicité ».

Un commentaire

Laisser un commentaire