Tsahal a détruit les sous-marins explosifs autonomes du Hamas

Posted by

L’armée israélienne publie les attaques menées contre des combattants navals armés au large de la bande de Gaza. Le Hamas a également tenté de frapper la plate-forme de gaz avec un drone explosif et un F-16 l’a intercepté. Documentation sur: Les missiles spéciaux qui ont détruit l’armature navale du Hamas

Yoav ZeitunPublié: 16.05.21, 16:43

Au cours des six jours de l’opération Gardien des Murailles , la marine a mené une centaine d’attaques contre le Hamas à Gaza, y compris contre des (drones) sous-marins explosifs autonomes. Les attaques ont été menées contre des missiles et d’autres navires, en utilisant des armements que Tsahal définit comme « prestigieux ». La marine estime que pendant l’opération, la majeure partie de la flotte navale du Hamas a été détruite, un investissement tactique du Hamas qui s’est intensifié de façon spectaculaire ces dernières années, et qu’il faudra environ deux ans pour qu’il soit réhabilité. Parmi les infrastructures endommagées figuraient les 17 avant-postes navals de l’organisation, y compris une attaque de grande ampleur qui a abouti à l’amputation de la jetée de Gaza qui a également été utilisée par le Hamas.

Attaque contre une force navale du Hamas

Malgré les succès, la branche navale estime que le Hamas pourrait disposer d’un équipement naval supplémentaire, qu’il pourrait utiliser pour tenter d’infiltrer Israël. Alors que l’armée israélienne continue de détruire le système de «métro» souterrain à Gaza et que les tunnels offensifs entrent en collision avec le mur de barrière creusé sous la frontière avec la bande de Gaza, l’arène navale est devenue une soupape de pression à travers laquelle l’organisation veut mener une raid en Israël. Il s’agit d’un drone sous-marin, p/etit et autonome contenant un explosif de 30 kg capable de naviguer vers la cible à l’aide du GPS. Déjà au tout début des combats, le Hamas a tenté de s’infiltrer depuis la mer, mais ces tentatives-ci ont été contrecarrées par des attaques continues sur la plage de Gaza, utilisant également l’artillerie navale.

L’armée israélienne estime que le chef du commando naval du Hamas a disparu et a du mal à commander ses forces, et que trois hauts responsables du système naval ont été éliminés. Dans le même temps, la marine a attaqué des «scooters» (outils motorisés pour la plongée et les déplacements en mer) et des kits de plongée avancés utilisés par les membres de l’unité d’élite du Hamas, la Nahba, qui, lors de l’opération Tzuk Eitan, avait réussi à pénétrer de la mer à la plage de Zikim.

Activité de la marine à Gaza

La semaine dernière, le Hamas a tiré des barrages de dizaines de roquettes sur la plate-forme de gaz face à Ashkelon (qui a été fermée pour des raisons de sécurité), mais sans succès. Quoi qu’il en soit, à côté se trouvait un vaisseau lance-missiles avec un remblai transportant dôme de fer dessus. Le Hamas a également lancé un engin sans pilote pentagonal sur la plate-forme, mais il a été intercepté par un 16-F de l’ IAF. En guise de sauvegarde, un système de lancement du missile Barak 8 a été installé à proximité du gréement, en tant que couche de protection supplémentaire. Le commandant de la branche navale, le major général Eli Sharvit, a déclaré aujourd’hui: « Le plus important est d’amoindrir leurs capacités. C’est pourquoi nous avons attaqué des avant-postes, des navires, des dépôts d’armes, des infrastructures et des djihadistes. « En combinaison avec toutes les unités de Tsahal, nous avons travaillé pour créer une difficulté significative pour que l’autre camp ne puisse mener un raid naval. »

ynet.co.il

One comment

Laisser un commentaire