L’offensive terrestre israélienne à Gaza « sur la table », alors que les tirs de roquettes continuent

Publié par

Le garçon de cinq ans a succombé à ses blessures plusieurs heures après avoir été touché directement à son domicile de Sderot. Plusieurs heures plus tôt, un soldat de Tsahal avait été tué dans une attaque de missiles antichar du Hamas.

Offensive terrestre? En 2014, l’ordre d’invasion terrestre avait été donné au bout de dix jours de bombardements intensifs. Nous n’en sommes qu’à trois…

Par ANNA AHRONHEIM , SARAH BEN-NUN , TZVI JOFFRE   13 MAI 2021 08h30

   

Alors que l’armée israélienne intensifie ses frappes contre le Hamas, les plans d’une éventuelle invasion terrestre de la bande de Gaza seront présentés au chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kohavi pour approbation plus tard ce jeudi.

S’adressant aux journalistes, le porte-parole de Tsahal, le général de Brigade Hidai Zilberman a déclaré que les plans sont en cours d’élaboration par la Division de Gaza et le Commandement Sud et seront ensuite remis à l’échelon politique d’Israël pour approbation.

Cette annonce semble dans le prolongement d’une première allusion en direct, notamment confirmée par Matthias Inbar et Raphaël Jerusalmy sur I24news, révélant l’entrée des Commandos de l’unité multidimensionnelle Ghost, ou encore d’incursions des forces spéciales Maglan du Génie (destruction de tunnels et autres infrastructures dissimulées?) et Egoz (Golani) dans la Bande de Gaza, le 12 mai au soir. Ces opérations d’incursion, souhaitons-le, sont essentiellement ponctuelles, se fixant des objectifs très précis que ne peuvent pas atteindre drones et avions depuis les cieux, (souvent pour raisons de risques de dommages collatéraux -sic : Raphaël Jeruslamy).

Maglan

Tsahal a ciblé avec succès deux bâtiments à plusieurs niveaux (10 étages) utilisé par l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, les 11 et 12 mai 2021. (Crédit: Unité du porte-parole de Tsahal)

Tsahal a atteint des cibles gouvernementales, des banques ainsi que des hauts dirigeants de l’organisation terroriste.

«L’organisation est en train de tout perdre», a déclaré aux journalistes jeudi matin le général de brigade. Hidai Zilberman, porte-parole de Tsahal. . 

«Ce soir, nous avons commencé à détruire les cibles gouvernementales dans la bande de Gaza, telles que les banques centrales et les bâtiments de sécurité intérieure. Le Hamas commence à découvrir des fissures dans son armure et il y a une pression dans l’organisation, même parmi le public de Gaza qui perd patience et voit ces ruines sur la veille de la fête (de l’Aïd al-Fitr) », a-t-il dit.

Plus de 650 cibles appartenant au Hamas ont été frappées depuis le début de l’opération Gardien des murs, telles que celles appartenant à leur police, ministère de l’Intérieur et banques ainsi que les maisons des commandants, y compris celle du commandant du bataillon de Khan Younis ainsi qu’un unité de commando naval et des tunnels défensifs (repli) à l’intérieur d’une école.

Trois immeubles de grande hauteur ont également été détruits par les frappes aériennes de l’armée de l’air israélienne et une soixantaine de membres du Hamas ont été tués, dont 16 hauts commandants et leur entourage immédiat (adjoints et gardes du corps).

Selon Zilberman, toutes les options restent sur la table et des troupes terrestres supplémentaires ont été redéployées à la frontière avant une éventuelle opération au sol, y compris de la brigade de parachutistes, de la brigade d’infanterie Golani et de la 7e brigade blindée mécanisée. [NDLR : Il s’agit encore de troupes d’élite ou/et d’avant-garde].

Mercredi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a informé le cabinet de sécurité qu’Israël avait officiellement rejeté une proposition du Hamas pour un cessez-le-feu et le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kohavi a reçu un appel avec le général Mark Milley, président des chefs d’état-major interarmées des Etats-Unis, pour le tenir au courant de l’opération.

Tout au long de la nuit, des sirènes de roquettes ont retenti dans tout le pays à travers le centre et le sud du pays, ainsi que dans le nord d’Israël, jusqu’à la région de Galilée, un événement rare. Selon Zilberman, ces sirènes étaient de fausses alertes [en Galilée].

Plusieurs roquettes ont frappé directement, notamment à Petah Tikva et Rishon Lezion où une partie d’une roquette a atterri à l’intérieur d’une maison. Personne n’a été blessé.

À partir de jeudi matin,  l’aéroport Ben-Gurion a  commencé à rediriger les vols entrants vers l’aéroport international de Ramon, dans le sud d’Israël. Les vols au départ partiront toujours de Ben-Gurion.

Le cabinet de sécurité israélien a approuvé mercredi soir la recommandation du chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kohavi visant à intensifier les frappes aériennes de représailles dans la bande de Gaza. Le ministre de la Défense Benny Gantz informe les membres de la Knesset alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël n’accepterait pas un cessez-le-feu avec le Hamas et le Jihad islamique palestinien. 


Un soldat de Tsahal a été tué par un missile antichar tôt mercredi matin et un garçon de cinq ans a été tué plus tard dans la journée lorsqu’une roquette a touché directement l’immeuble d’appartements de sa famille à Sderot. 

Plus de 1 200 roquettes ont été tirées sur Israël depuis le début des combats lundi. Un barrage de roquettes a été lancé vers le centre d’Israël mercredi soir et des sirènes ont retenti à Tel Aviv et dans tout le sud alors que le Hamas lançait les roquettes pour venger la mort de ses principaux commandants par Israël plus tôt dans la journée. 

Deux soldats auraient été blessés lors d’un attentat terroriste en Cisjordanie (Samarie) mercredi soir, et le terroriste a été neutralisé sur place, selon l’armée israélienne. L’incident est en cours d’examen.

Les roquettes sont tombées dans des zones ouvertes ou ont été interceptées par le système de défense antimissile Dôme de Fer. 

À Ashkelon cependant, l’une des roquettes a frappé directement une maison, causant d’importants dégâts à l’une des chambres. Un enfant y dormait quelques instants plus tôt et a été emmené en lieu sûr lorsque les sirènes ont retenti.

Plus tôt dans la journée, leSgt. d’Etat-Major Omer Tabib a été tué et trois autres soldats ont été blessés (dont deux grièvement) après qu’un missile guidé antichar Kornet (ATGM) tiré par le Hamas a frappé sa jeep, près de la frontière de Gaza. L’attaque est intervenue après une nuit d’intenses barrages de roquettes vers le centre du pays.

La jeep, appartenant au 931e bataillon Nahal, se trouvait à l’intérieur du kibboutz de Netiv Ha’asara, mais se trouvait à un endroit où elle a été exposée à l’ATGM lorsqu’elle a été frappée.


Netanyahu a déclaré mercredi après-midi: « Au nom de tous les citoyens israéliens, j’exprime mes plus sincères condoléances à la famille et aux amis du soldat de Tsahal, feu le sergent d’état-major Omer Tabib, un combattant de la brigade de Nahal qui est tombé ce matin, sous des tirs antichars lors d’une opération de protection de la bande de Gaza.

« J’adresse mes meilleurs vœux pour un rétablissement rapide et complet à un autre combattant et à un autre officier qui ont été blessés dans l’attaque. »

Saint-Sgt.  Omer Tabib, le soldat de Tsahal tué par des roquettes du Hamas.  (Unité du porte-parole de Tsahal)Saint-Sgt. Omer Tabib, le soldat de Tsahal tué par des roquettes du Hamas. (Unité du porte-parole de Tsahal)

Peu de temps avant l’attaque, Tsahal a averti les habitants des communautés proches de Gaza de rester chez eux, craignant que le Hamas puisse tirer des mortiers à courte portée, des ATGM ou des attaques de tireurs d’élite contre des civils dans la région.

Des directives mises à jour du commandement du front intérieur ont été mises en place de mercredi à 18h00 à vendredi à 14h00.Dans les communautés frontalières de Gaza, le Néguev occidental, la région de Shfela, Sharon et Yarkon, jusqu’à dix personnes seront autorisées à pénétrer dans les zones ouvertes et 100 à l’intérieur. Il est permis de travailler dans des endroits où il y a un abri anti-roquettes accessible. Les établissements d’enseignement seront fermés. Dans le reste du pays, les rassemblements seront autorisés conformément aux instructions du gouvernement.

Les lieux de travail seront actifs sans restrictions et les cours auront lieu sans restrictions.  Netanyahu a commenté la récente série d’éliminations ciblées dans l’état-major du Hamas, ajoutant que « ce n’est que le début. Nous allons les frapper par des coups dont ils n’ont même pas imaginé en rêves. »

Le Hamas a lancé un barrage de roquettes sur Ashdod et Ashkelon mercredi après-midi à la suite de la frappe contre le haut commandement du Hamas, au cours de laquelle six terroristes de haut rang ont été tués. L’incident est survenu alors que l’armée israélienne continuait de mener des vagues de frappes aériennes contre les terroristes du Hamas, y compris les hauts commandants.

Plus de 900 roquettes ont pénétré en territoire israélien après avoir été lancées depuis Gaza, et 200 autres sont tombées à l’intérieur de l’enclave côtière dirigée par le Hamas. Plusieurs roquettes ont touché directement des bâtiments et des voitures en Israël, tuant six Israéliens.

jpost.com

Laisser un commentaire