Violences judéo-arabes : 374 arrestations au cours de la nuit, dont de nombreux ados de 13 ans!

Posted by
Israeli police seen on the streets of the central Israeli city of Lod, where last night synaogues and cars were torched as well as shops damaged, by Arab residents rioted in the city, and ongoing this evening. May 12, 2021. Photo by Yossi Aloni/Flash90

Chaos inter-ethnique: la police arrête des centaines de personnes au cours des violences judéo-arabes à travers le pays

Les émeutes se sont propagées dans plusieurs villes d’Israël avec des populations mixtes arabes et juives.

Par IDAN ZONSHINE   13 MAI 2021 06h07

   

Des médecins évacuent un homme blessé lors d'affrontements entre Arabes et Juifs à Acre, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021 (crédit photo: RONI OFER / FLASH90)

Des médecins évacuent un homme blessé lors d’affrontements entre Arabes et Juifs à Acre, dans le nord d’Israël, le 12 mai 2021.(crédit photo: RONI OFER / FLASH90)

Quelque 374 personnes ont été arrêtées dans tout Israël à la suite d’intenses violences judéo-arabes et d’émeutes qui ont éclaté dans tout le pays mercredi, au beau milieu des combats en cours entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Un citoyen juif d’une trentaine d’années était dans un état critique après avoir été attaqué par une foule de manifestants arabes près de Egged Square dans la ville d’Acre. La police a déclaré qu’il avait été attaqué dans sa voiture par des manifestants arabes israéliens armés de bâtons et de pierres.

Le personnel du Magen David Adom l’a évacué vers le centre médical de Galilée à Nahariya, inconscient, dans un état grave et souffrant d’un traumatisme crânien.

Le médecin principal du MDA, Firas Reis, a déclaré: << Nous étions près de la zone lorsque nous avons vu le blessé allongé inconscient et souffrant d’un traumatisme crânien hémorragique. Nous avons immédiatement commencé un traitement médical salvateur comprenant des bandages et un soutien respiratoire et l’avons évacué dans une étable condition pour un traitement ultérieur à l’hôpital.  » 

Lors d’un autre incident, dans la banlieue de Tel Aviv, à Bat Yam,  des extrémistes juifs ont  défilé dans les rues principales, détruisant des entreprises appartenant à des Arabes et attaquant des passants. Un motocycliste – identifié comme arabe – a été saisi au milieu de la rue et battu devant la télévision en direct. Quatre des assaillants présumés ont été arrêtés en scandant «mort aux Arabes» et «que votre village brûle».

Kan News a rapporté qu’un homme juif d’une trentaine d’années a été lynché par des manifestants de La Familia (hooligans liés au Beitar Jerusalem FC), qui l’ont pris pour un Arabe. Il a été évacué à l’hôpital et son état est considéré comme grave, mais stable.

Le maire de Bat Yam, Tzvika Brot, a déclaré à propos des émeutes que « les actes ont été organisés par des provocateurs venus de l’extérieur de la ville. Ce n’est pas notre façon de faire ».

Le grand rabbin séfarade Yitzhak Yosef, l’un des deux grands rabbins d’Israël, a appelé à la retenue en réponse à la violence, disant: « Nous ne devons pas être entraînés dans des provocations et infliger des dommages aux personnes ou aux biens. »

« La Torah d’Israël n’accorde aucune licence pour se faire justice et agir violemment« , a-t-il ajouté.


À Haïfa, un homme de 26 ans a été blessé après avoir été écrasé par une voiture près des manifestations dans la ville. Il a été évacué vers le centre médical de Rambam dans la ville dans un état léger à modéré. Le chauffard arabe de 20 ans a fui les lieux, mais a été appréhendé et détenu par la police.

Dans la rue Hagiborim à Haïfa, un cocktail Molotov a été lancé sur une voiture de police, mettant le feu au véhicule. Aucun blessé n’a été signalé. Des émeutiers d’extrême droite ont également été aperçus à Tibériade et à Lod, et d’autres devraient apparaître dans d’autres villes à population majoritairement mixte arabe et juive.

La municipalité de Tibériade a publié un communiqué condamnant les émeutes, affirmant que « Nous demandons à tout le monde d’arrêter la pratique de manifestations inutiles qui n’apportent rien. Ces manifestations peuvent causer des dommages inutiles aux personnes et même mettre la vie en danger ».


« Il est temps de se calmer et d’aider autant que possible les habitants du sud« , a ajouté le communiqué.
En raison des violences graves observées à Lod lundi et mardi, la police des frontières a établi mercredi un quartier général de groupe de travail dans la ville, avec une force d’environ 500 membres de la police des frontières, y compris des policiers tactiques aux frontières, des détectives, des enquêteurs et d’autres agents des forces de l’ordre.

Des messages publiés sur les réseaux sociaux par des militants des implantations de Judée-Samarie ont déclaré qu’au moins 30 jeunes juifs de la région de Yitzhar, dans le district de Samarie, en Cisjordanie, se sont rendus à Lod mardi soir et se sont livrés à des affrontements avec des émeutiers arabes.

Dans la ville bédouine de Hura, des émeutiers ont incendié un quartier général de la police communautaire, a rapporté Ynet News. Aucune blessure ni arrestation n’a été signalée. À l’entrée de Rahat, également dans le Néguev, la police a arrêté cinq suspects pour avoir jeté des pierres et brûlé des pneus le long des routes 310 et 264.  

À Sheikh Jarrah, le point d’éclair des tensions judéo-arabes à Jérusalem, 10 ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés de conduite désordonnée et de dommages matériels, a également rapporté Ynet. Deux hommes ultra-orthodoxes de l’est du quartier ont également été blessés.  Un homme de 50 ans a également été poignardé au cou après être entré accidentellement dans la ville de Tamra tôt jeudi, a rapporté Ynet News. L’homme a été sauvé d’un lynchage par une équipe d’ambulance locale après avoir remarqué la violence qui s’exerçait contre lui. Il a ensuite été transféré à l’hôpital Rambam de Haïfa. La police a été appelée dans la rue Agrippas tôt jeudi après qu’un employé d’un établissement voisin a été blessé par un coup de couteau au haut du corps. Il est dans un état critique, selon des sources médicales, et a été transféré à l’hôpital pour un traitement supplémentaire.

Un policier a été blessé tôt jeudi par des tirs réels dans le village arabe d’Umm al-Fahm en pleines émeutes dans la ville. Les émeutiers ont également lancé des cocktails Molotov sur des policiers se tenant près du poste de police de la ville. Après avoir recherché les auteurs, la police a essuyé des tirs et un agent de la police des frontières a été légèrement blessé. 


Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est exprimé mercredi soir sur les émeutes et les tentatives de lynchage qui ont eu lieu mercredi dans les villes israéliennes, affirmant qu’il avait l’intention de rétablir la loi et l’ordre.

Dans une déclaration aux médias, Netanyahu a déclaré que « Rien ne justifie le lynchage des Arabes parmi les Juifs, et rien ne justifie le lynchage des Juifs par les Arabes. » Nous n’accepterons pas cela. Ce n’est pas à nous d’utiliser cette violence. Nous rendrons le contrôle et la gouvernance aux villes d’Israël. Dans toutes les villes, dans les villes mixtes, dans les villes juives, partout. « 

« Unissons-nous pour accomplir la tâche dont nous avons besoin en tant que citoyens de notre pays – restaurer la gouvernance, éliminer cette anarchie et préserver et restaurer la sécurité et la paix que nous méritons tous », a ajouté Netanyahu.  Le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, a également déclaré lors d’une réunion du cabinet jeudi matin qu’il s’opposait à l’utilisation de soldats pour rétablir l’ordre dans les villes israéliennes, notant que l’armée est une « armée populaire » et ne convient pas aux troubles civils, a rapporté Ynet News.  

.jpost.com

Laisser un commentaire