Golan : Israël bombarde le QG de la 90 ème Brigade syrienne à Quneitra

Posted by

 Nziv

Lundi 22 mars, l’armée israélienne a bombardé le quartier général de la «90e brigade» des forces du régime d’Assad à Quneitra, dans le sud de la Syrie.

Selon le site d’information syrien – « Orient Net », au cours des deux derniers jours, l’armée israélienne a envoyé des renforts militaires sur l’une des positions militaires près de la frontière avec le territoire syrien.

Ces renforts comprenaient plus de 20 chars et véhicules blindés, y compris des chars « Merkava » israéliens.

Le site Web affirme que l’armée israélienne continue de mener des manœuvres intensives à l’intérieur des frontières du Golan israélien, tandis que des avions de patrouille et des drones surveillent la situation.

Au cours de l’alerte, l’armée israélienne a bombardé plusieurs positions des forces d’Assad au quartier général de la 90e brigade à Quneitra, et ses avions ont largué des tracts mettant en garde les soldats de la brigade et justifiant le bombardement, a rapporté le site Web syrien.

« Notre attaque est la conséquence de votre irresponsabilité, qui a exposé la région à l’instabilité et au danger, et a permis à l’Iran et au Hezbollah d’opérer au sein de vos positions militaires« , ont indiqué les tracts.

Le dépliant lancé sur les positions de la 90e brigade syrienne dans la région de Quneitra:

Remarque: Tous les réseaux sociaux syriens qui rapportent généralement les attaques israéliennes sur le territoire syrien en temps réel n’ont pas du tout signalé cet incident.

Demandons-nous comment personne en territoire israélien ou syrien dans la région de Quneitra n’a entendu ou vu cette attaque?

Il convient de noter que le site du reportage, Orient News, est connu pour ses bonnes sources sur le territoire de la Syrie même.

Un expert militaire sur le site Web des Observateurs affirme qu’il est possible que ce qui a conduit à la rédaction de l’article sur une attaque israélienne contre les positions de la 90e brigade, une attaque dont on n’aurait préalablement relevé aucun signe sur le terrain, est dû aux tracts jetés sur les positions de la 90e brigade. en utilisant des avions télécommandés (drones). Cela aurait conduit à l’évaluation du côté syrien que les positions de l’armée syrienne dans la région étaient attaquées.

Il convient également de noter que le lancement des tracts du côté syrien résulte des tirs de soldats syriens sur des avions télécommandés utilisés par Israël pour maintenir la sécurité dans le secteur.

An Israeli Heron military drone flies. (Photo by Ahmad GHARABLI / AFP)

Laisser un commentaire