Des groupes BDS américains et européens font équipe avec l’Iran et le Hamas contre Israël

Posted by

Plus de 60 organisations ont pris part à l’événement à Gaza, organisé par la Campagne mondiale pour le retour en Palestine, un vaste réseau comprenant de nombreux groupes BDS.

Par LAHAV HARKOV   8 MARS 2021 20:27

Les partisans du mouvement `` BDS '' manifestent devant le lieu où la finale du concours Eurovision de la chanson 2019 est sur le point de se dérouler à Tel Aviv (crédit photo: AMMAR AWAD / REUTERS)

Les partisans du mouvement «  BDS  » manifestent devant le lieu où a eu lieu la finale du concours Eurovision de la chanson 2019 est sur le point de se dérouler à Tel Aviv(crédit photo: AMMAR AWAD / REUTERS)

Des groupes BDS en Europe et en Amérique du Nord ont pris part à un événement avec le régime iranien, les dirigeants du Hamas et du Jihad islamique et d’autres groupes terroristes au début de cette année.

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a salué les organisations de Boycott, Désinvestissement et Sanctions dans son discours durant l’événement de Téhéran, déclarant: «Nous voyons de bons résultats dans le travail de notre diaspora pour sensibiliser, couper les relations avec l’occupation et la délégitimer.»

Deux événements connexes ont été diffusés simultanément depuis Gaza et Téhéran, le 18 janvier, avec l’événement à Gaza appelé «Année pour affronter la normalisation» et l’événement iranien appelé «Ensemble contre la normalisation». Les Gazaouis et les Iraniens ont réitéré leur opposition aux quatre États arabes, à savoir les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan, qui ont normalisé leurs relations avec Israël l’année dernière.

L’un des organisateurs de l’événement à Gaza, Cheikh Yusuf Abbas, a déclaré que leur campagne «vise principalement à faire comprendre à tout le monde que la normalisation est une trahison».

Plus de 60 organisations ont pris part à l’événement à Gaza, organisé par la Campagne mondiale pour retourner en Palestine, un vaste réseau comprenant de nombreux groupes BDS. Parmi les participants figuraient des groupes occidentaux, tels que le Réseau communautaire palestinien des États-Unis, Malcolm X Grassroots effort aux États-Unis, Collectif Palestine Vaincra, en France, Scottish Palestine Solidarity Campaign, Sardegna Palestina en Italie, la communauté palestinienne en Belgique et au Luxembourg et la Ligue internationale. of Peoples ‘Struggles, basé en Australie.

Haniyeh et Ziyad Nakhala, le chef du Jihad islamique palestinien, se sont adressés à l’événement de Téhéran, tout comme le président de l’Assemblée consultative islamique iranienne Mohammed Bagher Ghalibaf, les présidents des parlements de Turquie, du Liban, de Syrie et le vice-président de la législature du Yémen.

L’organisation Samidoun de Solidarité avec les Prisonniers de Palestine, active en Europe et aux États-Unis, y a également pris part. Israël a désigné Samidoun comme groupe terroriste cette année, car il s’agit d’une branche du Front populaire de libération de la Palestine, un groupe terroriste désigné aux États-Unis, au Canada, dans l’UE et en Australie. Un des orateurs à l’événement de Gaza était Mahathir Mohamad, l’ancien Premier ministre de Malaisie, qui est connu pour ses remarques antisémites, telles que les Juifs ont des nez «crochus» et «contrôlent le monde par procuration». Parmi les autres participants figuraient Aleida Guevara March, la fille de Che Guevara, Tuhsar Arun Gandhi, l’arrière-petit-fils de Mahatma Gandhi et Zwelivelile Mandla Mandela, petit-fils de Nelson Mandela. L’événement de Téhéran a été diffusé sur le réseau pro-Hezbollah, basé au Liban, Al-Mayadeen, tandis que l’événement simultané à Gaza était en partie sur Facebook Live et en partie sur Al-Mayadeen, sur un écran partagé avec l’événement iranien.

jpost.com

Laisser un commentaire