Greenpeace défend le pollueur Iranien et fustige Israël

Posted by

Marée noire en Méditerranée : Greenpeace fustige les accusations d’Israël contre l’Iran, au lieu de courber le dos pour ramasser le pétrole ordurier laissé par ses nouveaux alliés de circonstance.

Les tortues israéliennes valent-elles seulement que Greenpeace se décarcasse?

Marée noire en Méditerranée : Greenpeace fustige les accusations d’Israël contre l’Iran
Il s’agit de l’une des plus importantes marées noires sur le littoral israélien. © Crédit photo : MENAHEM KAHANA / AFP

Les propos de la ministre de l’Environnement israélienne « sentent mauvais la propagande électorale », selon le péremptoire directeur de Greenpeace dans l’État hébreu, qui n’oppose aucune contre-preuve au réquisitoire de la Ministre de l’environnement de l’Etat Juif.

L’organisation écologiste Greenpeace a dénoncé ce vendredi 5 mars les propos de la ministre israélienne de l’Environnement, qui a accusé l’Iran d’être responsable de la marée noire survenue au large des côtes israéliennes, les estimant « scandaleux » et sans fondement. Au contraire, le Ministère de l’environnement israélien a fourni des traces photographiques, via TankerTrackers.com, un service en ligne qui suit et signale les expéditions et le stockage de pétrole brut, et transmises au ministère de la Protection de l’environnement. Voir : déplacements de l »‘Emeraude », bâteau libyen, appartenant à l’Iran.

« Propagande électorale »

La ministre Gila Gamliel a accusé mercredi 3 mars Téhéran, grand ennemi d’Israël, d’avoir commis un « attentat environnemental » après que des tonnes de goudron se sont déversées sur le littoral israélien mi-février. Selon elle, un bateau battant pavillon libyen ayant quitté l’Iran s’est « approché de la zone économique exclusive d’Israël » pour « polluer de manière délibérée ». Cette affirmation est encore le seul point de litige éventuel, à savoir si l’acte était délibéré ou su le navire aurait pu souffrir d’une quelconque avarie…

« C’est simplement scandaleux et cela ne repose pour l’instant sur aucun fait », a affirmé Jonathan Aikhenbaum, directeur de la branche israélienne de Greenpeace, sur la radio publique Kan. Ces propos « sentent mauvais la propagande électorale », a-t-il estimé, à moins de trois semaines des législatives israéliennes, les quatrièmes en deux ans.

Gila Gamliel est une fervente partisane du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui joue sa survie politique dans ce scrutin et rappelle fréquemment la menace que constitue selon lui l’Iran pour l’État hébreu. Pour Jonathan Aikhenbaum, les propos de la ministre ébranlent « la crédibilité d’Israël sur la scène internationale et surtout la crédibilité du ministère de l’Environnement ».

L’une des plus importantes marées noires

« La ministre minimise le phénomène bien connu et largement répandu de pollution maritime résultant de déversement de pétrole par des navires », estime l’organisation écologiste Greenpeace sur son site internet.

À la mi-février, des vents puissants et des vagues inhabituellement hautes avaient secoué les côtes israéliennes, entraînant le déversement de tonnes de goudron sur les plages, depuis la région de Rosh Hanikra, dans le nord, jusqu’à Ashkelon, dans le sud. Il s’agit de l’une des plus importantes marées noires sur le littoral israélien.

Ces organisations islamogauchistes assimilent Israël au méchant capitalisme pollueur et l’Iran TERRORISTE est forcément du côté des opprimés. La marée noire va t-elle devenir l’arme du pauvre pour les gentils Ecolos pacifistes? Englués dans le goudron idéologique, autistes à l’énoncé des faits, il leur est impossible de s’arracher à leur doxa toxique..

2 comments

  1. Quand on fait une erreur, que l’on subit une avarie quelconque, on s’excuse auprès des victimes.
    L’absence d’excuses et la tracking sans équivoque du pétrolier ne laissent aucun doute sur les intentions malveillantes des pollueurs iraniens.
    Quant à greenpisse, cette ONG devient un outil politique de manipulation de l’information qui a quitté sa zone de neutralité pour agir contre les adversaires des terroristes. Noyautée par les islamistes, la voilà perdue pour l’écologie.
    Ne plus la financer.

Laisser un commentaire