1800 anciens généraux israéliens et experts exhortent Biden à ne pas retourner au JCPOA

Posted by

avatarpar la rédaction d’Algemeiner et JNS.org

Une vue de l’installation d’enrichissement d’uranium de Natanz à 250 km (155 miles) au sud de la capitale iranienne Téhéran, 30 mars 2005. Photo: REUTERS / Raheb Homavandi

Un groupe de 1800 généraux, officiers et membres du Mossad israéliens à la retraite ont écrit une lettre au président américain Joe Biden pour l’exhorter à ne pas revenir à l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran.

Dans la lettre du 1er mars, le groupe, qui s’appelle «Habithonistim» (Protecteurs d’Israël), déclare avoir observé «avec une grande inquiétude» alors que l’administration Biden cherche à revenir aux «principes défectueux» du Plan d’action global conjoint (JCPOA ).

HABITHONISTIM - PROTECTORS OF ISRAEL

«Du point de vue de la sécurité stricte, [rejoindre l’accord] représente une menace existentielle pour l’État juif. Cela irait également à l’encontre de l’objectif déclaré de votre administration de stabiliser le Moyen-Orient », déclare la lettre.

L’ancien président Donald Trump s’est retiré du JCPOA en mai 2018, réimposant des sanctions et en ajoutant des sanctions encore plus sévères à Téhéran. Biden a indiqué qu’il souhaitait rejoindre l’accord si l’Iran revenait au plein respect, cependant, l’Iran a exigé que toutes les sanctions soient d’abord levées.

Habithonistim a été fondée en 2020 par un groupe de généraux israéliens à la retraite.

Le JCPOA, indique la lettre, a accordé au régime iranien une «voie sûre» pour acquérir un vaste arsenal nucléaire. Même les limitations imposées par l’accord ont expiré ou «disparaîtront sous peu», ajoute-t-il.

«Ce qu’il faut, c’est de ne pas succomber au faux pas et au chantage nucléaire de l’Iran, et utiliser les sanctions de pression maximales pour exiger que l’Iran accepte un accord plus efficace qui n’inclura pas de clauses d’extinction et garantira que l’Iran n’aura jamais la capacité de produire des armes nucléaires. Un accord qui démantèle les installations nucléaires militaires, prévoit de véritables inspections partout et à tout moment, limite l’enrichissement pendant très longtemps ou l’empêche et prend en charge les vecteurs (missiles balistiques) », précise la lettre.

Le Directeur de Habithonistim de Tsahal, le général de Brigade (res.) Amir Avivi, qui a initié la lettre, a déclaré que ceux qui suggéraient que le JCPOA était bénéfique pour la sécurité d’Israël étaient «déconnectés (des réalités) et politiquement motivés».

« L’Iran doit être tenu responsable de son agression mondiale et ne doit jamais être autorisé à atteindre une bombe nucléaire », a-t-il ajouté.

La lettre se termine en déclarant: «Président Biden, vos 40 ans d’histoire et d’expérience en tant que fonctionnaire ont clairement démontré que la sécurité d’Israël est quelque chose que vous prenez au sérieux. Le régime iranien [semble] s’attendre à un accord aussi favorable pour eux que le JCPOA original. Vous avez une occasion unique de [les désillusionner de cette erreur en négociant un accord qui protège Israël, le Moyen-Orient et les États-Unis d’Amérique contre un Iran puissant et doté de l’arme nucléaire.

Le groupe a également envoyé une copie de la lettre au département d’État américain.

One comment

  1. Ils ne se sont pas adressé à la bonne personne, tout le monde sait, sauf les journalistes français, que c’est hussein obama qui dicte les décisions par l’intermédiaire des ministres qu’il a mis en place. Bidon le sénile est une vraie marionnette qui ne fait que signer sans lire ou du moins sans comprendre.

Laisser un commentaire