Insultes antisémites contre un soldat gardant la Grande synagogue de Bordeaux

Publié par

Un homme a été arrêté pour avoir hurlé des insulté antisémites à un soldat gardant la synagogue de Bordeaux

avatarpar rédaction d’Algemeiner

ILLUSTRATIF: Un soldat français se tient devant l’église Notre-Dame, où une attaque au couteau a eu lieu, à Nice, France, le 29 octobre 2020. Photo: Reuters / Eric Gaillard / Pool.

Un homme a été condamné par un tribunal français pour avoir agressé verbalement par des insultes antisémites, des soldats qui se tenaient en garde devant une synagogue dans la ville du sud-ouest de Bordeaux.

L’incident s’est produit vendredi dernier. Des soldats de garde devant la grande synagogue de la rue du Grand-Rabbin-Joseph-Cohen ont été approchés par un homme à bicyclette. Il s’est approché des soldats en criant des insultes antisémites ainsi que des menaces de mort, avant de fuir les lieux.

Identifié par la police à partir d’images de caméras de sécurité, l’homme a été placé en garde à vue ce week-end et a comparu pour la première fois au tribunal mardi.

Des données récemment publiées ont montré qu’en 2020, le nombre d’agressions antisémites violentes contre des Juifs en France est resté constant malgré les restrictions de mouvement imposées par les verrouillages COVID-19. Selon les données annuelles compilées par le SPCJ , l’agence de sécurité volontaire de la communauté juive française, «le nombre d’attaques violentes enregistrées – 44 – est resté presque identique à l’année 2019-45 – malgré les trois mois et demi de détention et la diminution des activités de la communauté. » Cependant, le nombre total d’actes antisémites enregistrés en 2020 a diminué de plus de moitié, a noté le SPCJ.

Au total, 339 incidents antisémites ont été enregistrés, contre 687 en 2019 et 541 en 2018.

Le rapport du SPCJ souligne que les données recueillies en 2020 doivent être comprises dans le contexte de l’augmentation des niveaux d’antisémitisme en France au cours des deux dernières décennies. Selon le SPCJ, la France a enregistré en moyenne 600 incidents antisémites par an depuis 2000.

Laisser un commentaire