Russie : des intercepteurs Mig-31 en long séjour au «pays des Vents»

Publié par

Des avions de combat ont déjà été envoyés dans une zone où règnent des conditions météorologiques extrêmes, notamment des vents forts et un froid de 60 degrés en dessous de zéro – mais ils n’ont jamais stationnés pour un long séjour au-delà d’une mission ponctuelle. Les Russes s’en rapprochent depuis trois semaines maintenant et ont fourni un premier bilan de la situation sur le terrain

La mission (Photo: mil.ru)
Équipe pilote en mission | Photo : mil.ru

Le ministère russe de la Défense a révélé que son armée de l’air avait, pour la première fois, envoyé des intercepteurs MIG-31 (MIG) vers une base dans une zone connue sous le nom de « Terre des vents« , où règne des conditions de froid extrême.

L’avion, qui a conduit l’escadron à sa nouvelle base, était personnellement piloté par le général Alexander Utrushchenko, commandant de l’armée de l’air et du Commandement de la défense Aéronavale Nord. Le placement est encore expérimental, afin de tester si les conditions permettent le fonctionnement opérationnel des avions de combat à partir d’une telle chute des températures.

Dans une interview à la télévision russe, le général a déclaré que l’avion fonctionnait bien dans les conditions du lieu. « Cela fait un mois que nous sommes arrivés, nous devons maintenant remplacer les équipages et les avions, regarder de plus près les gens et leurs conditions de service ici. » Il semble qu’en raison des conditions, les Russes feront des tournées d’environ un mois.

httpv://www.youtube.com/watch?v=embed/hn29oAhcQOI

Le général a ajouté que: « Les avions peuvent voler à moins 60 degrés et nous l’avons confirmé par des expériences réussies. » La journaliste de la télévision russe qui a été envoyé pour rendre compte de la scène et a apporté les interviews avec les commandants, s’est presque envolée dans le vent en diffusant son émission, alors que les vents forts étaient bien enregistrés à la caméra.

Les Russes attachent une importance stratégique à la région et y ont récemment accru leur activité, en partie à cause des bombardiers américains B-1B « Lancer » envoyés sur une base voisine en Norvège.

Dans le passé, ils ont déployé des batteries de missiles anti-aériens dans la région, quand en avril dernier une unité de missiles S-300 y a été activée . Chaque temps de réponse a été trop long (par rapport à des conditions opérationnelles réelles).

Le rapport de la mission (Photo: tvzvezda.ru)
La correspondante russe réalise son reportage pendant que soufflent les vents forts à la base | Photo: tvzvezda.ru

L’arrivée des MiG à la base nord augmentera la portée des opérations d’interception de l’armée de l’air russe. Ils pourront répondre aux vols d’avions américains à des vitesses plus élevées et sur de plus longues distances. Selon le ministère de la Défense, ils ont récemment commencé à travailler sur l’ouverture de 19 aéroports dans cette zone pour y accroître la présence russe.

MiG-31 (Foxhound) Russian Fastest Combat JET [Review]

Le MiG 31 «Foxhound» est l’un des avions d’interception les plus importants de l’armée de l’air russe. Il s’agit d’un avion biplace et bimoteur capable d’atteindre une vitesse maximale d’environ 3 000 km / h et une autonomie de 3 400 km.

Le but principal de l’avion est d’abattre des avions ennemis à longue portée. A cet effet, il transporte des missiles air-air de différentes portées, dont le R-33E, qui peut atteindre une portée de 300 km. De plus, il a été adapté pour le lancement de missiles d’avion Hifrsoniim (ultrasons) de type Kinzal ‘qui leur sont attribués à10 fois la vitesse du son et une portée dépassant plus de 1 250 km.

Avions MiG portant des armes développées par la Russie (Photo: kremlin.ru)

Avion russe MiG-31 armé d’un « Kienzle » | Photo: kremlin.ru

Shay Levi|PZM| Publié le 11/02/21 07:50 

mako.co.il

Laisser un commentaire