Grande-Synthe (59). Le centre Zahra : aujourd’hui comme hier !

Posted by

Par Jean-Marc Alcalay[1]

Ça c’était hier !

      En 2005, à quelques kilomètres de Dunkerque, à Grande-Synthe exactement, le groupe Zahra ouvre son association dans une charmante ferme entourée d’arbres, à l’architecture méditerranéenne, bordée de palmiers, décorée d’un charmant bassin, et de petits bancs pour s’y reposer, voir méditer sur les bienfaits et l’avenir du monde islamique en cette terre de mécréants, de Juifs et d’apostats…Le groupe d’obédience chiite iranien, fondé par Yahia Gouasmi est volontiers prosélyte auprès de la population grand-synthoise. Il n’a jamais caché son soutien aux terroristes des Hezbollah libanais et iranien, aux terroristes palestiniens, ni sa haine d’Israël qu’il appelle à détruire, ni ses amitiés avec Dieudonné et Alain Soral, ni même son soutien à un obscur parti antisioniste qui s’est présenté aux européennes de 2009 (150 voix) et qu’il héberge  dans ses locaux, lesquels peuvent accueillir jusqu’à 100 personnes aux dires de son fondateur. Vive le regroupement familial ! Le centre Zahra occupe donc une impasse, un cul de sac  idéologique et existentiel, mais chaque personne qui y entre peut avec un plaisir non dissimulé s’essuyer les pieds crottés sur le drapeau israélien en guise de paillasson…

     Le 2 octobre 2018, 200 policiers du RAID et de la BRI perquisitionnent le centre. Ils y trouvent trois armes à feu illégales : deux armes de poing et un pistolet-mitrailleur. En 2019, soit 11 ans après son ouverture, rien ne sert de courir, il faut juger à point…, une décision de justice ordonne sa fermeture. Mais comme les membres continuent allègrement leurs activités de propagande, le 27 novembre 2020, ils réapparaissent devant le tribunal de Dunkerque où ils risquent alors une peine de prison réclamée par le procureur en plus de la fermeture des locaux et la confiscation du mobilier…Mais ça, c’était hier !…

Et aujourd’hui ?…

     Dans La Voix du Nord du 28 janvier 2021[2], sous la plume d’Alexis Constant, nous apprenons avec stupéfaction que nos quatre antisémites-antisionistes-prosélytes…, et j’en passe, sont relaxés. L’article ne nous dit par pourquoi et nous en restons frustrés, abasourdis, mais finalement peu étonnés puisque cette décision de justice est bien dans la droite ligne des propos de Gérard Darmanin et du garde des Sceaux qui condamnent tout haut et à grand renfort de comm, ce qu’ils craignent tout bas, à savoir la condamnation des islamistes et autres antisémites de bas étage…Malgré tout le tapage médiatique de nos chers politiques, nous nous apercevons une nouvelle fois que le monde d’aujourd’hui ressemble étrangement, mais peut-être en pire au monde d’hier… Affaire à suivre…

Jean-Marc Alcalay 

Jean-Marc Alcalay était psychologue clinicien en milieu hospitalier à Dunkerque, formé à la psychanalyse jusqu’à sa retraite il y a un an et demi. et écrivain, auteur notamment de Marguerite Duras la juive (aux éditions Elkana, 2012).


[1] Jean-Marc Alcalay,  Grande-Synthe (59) Ainsi parlait Zahra…France !, in, jForum, 7octobre 2018.

[2] Alexis Constant, Relaxe pour les membres de Zahra suspectés d’avoir poursuivi leurs activités, in, La Voix du Nord du 28 janvier 2021, p. 6.

One comment

Laisser un commentaire