Hadassah cesse d’accepter les patients COVID-19

Publié par

Le professeur Zeev Rotstein, chef de Hadassah, a déclaré que l’hôpital, situé à Jérusalem, ne disposait plus de suffisamment d’équipement ou de médicaments pour accueillir de nouveaux patients.

Par la rédaction du JERUSALEM POST   25 JANVIER 2021 19:53

Une infirmière travaille dans la nouvelle unité de soins intensifs COVID-19 pour enfants du centre médical de l'Université Hadassah (crédit photo: avec l'aimable autorisation)

Une infirmière travaille dans la nouvelle unité de soins intensifs COVID-19 pour enfants du centre médical universitaire de Hadassah (crédit photo: courtoisie)

Le centre médical de l’université Hadassah a déclaré lundi au ministère de la Santé dans une lettre qu’il ne pouvait plus accueillir de patients atteints de coronavirus. Le professeur Zeev Rotstein, chef de Hadassah, a déclaré que l’hôpital n’avait plus assez d’équipement ou de médicaments pour accueillir de nouveaux patients. Lire plus d’articles connexes

«Les gens doivent s’en rendre compte», a-t-il dit, «nous n’avons plus un stock assez important de médicaments ou de matériel médical, et ce que nous avons doit servir les patients déjà pris en charge. »

Notre cœur se brise », a-t-il ajouté, « il n’est pas impossible que Hadassah puisse manquer de tout matériel médical, et nous serons obligés de déplacer les patients vers d’autres hôpitaux où ils pourraient obtenir de meilleurs soins. » 

Les responsables de l’hôpital ont écrit au ministère de la Santé et ont expliqué qu’en raison de l’offre du ministère de la Santé et des Finances de ne couvrir qu’une partie des coûts des fournitures médicales, l’hôpital a dû cesser d’acheter de nouveaux articles le 10 janvier. Selon la lettre, l’hôpital compte 142 patients atteints de COVID-19 et 87 d’entre eux sont dans un état critique. Les responsables ont également demandé que les services d’urgence cessent de livrer des patients COVID-19 à l’hôpital. 

L’annonce intervient sur fond de lutte entre sept hôpitaux publics et le gouvernement à propos du financement public. Les hôpitaux publics en Israël sont des organisations indépendantes qui dépendent principalement des dons, par opposition aux installations détenues et financées directement par le gouvernement ou les fonds de santé. Ces hôpitaux, dont le Hadassah-University Medical Center, sont actuellement dans une profonde crise financière. La semaine dernière, leurs directeurs avaient manifesté devant le ministère des Finances pour demander d’augmenter le budget que reçoivent leurs hôpitaux par lit, qui représente actuellement environ la moitié de ce que reçoivent les autres hôpitaux, selon les organisateurs.


Jeudi dernier, plusieurs hôpitaux publics ont annoncé qu’ils cesseraient d’accepter les ambulances transportant des patients ne nécessitant pas de traitement médical vital, y compris des patients atteints de coronavirus.

Rossella Tercatin a contribué à ce reportage.

Laisser un commentaire