Des F-35 pris en photo par la télévision du Hezbollah au-dessus du Liban

Posted by

Un vol opérationnel rare

un photographe de la chaîne de télévision Al Manar, propriété du Hezbollah, a tweeté des photos de l’avion avancé de cinquième génération survolant le Liban.

Par la rédaction du JERUSALEM POST   25 JANVIER 2021 18:15

ISRAELI F-35 décolle d'une base aérienne dans le sud d'Israël (crédit photo: AMIT AGRONOV / ISRAEL AIR FORCE)

Un F-35 Adir israélien décolle d’une base aérienne dans le sud d’Israël(crédit photo: AMIT AGRONOV / ISRAEL AIR FORCE)

Les F-35 israéliens ne sont jamais observés au combat, mais lundi, ils semblaient avoir été pris en « défaut » par un photographe libanais, alors qu’ils patrouillaient dans le ciel au-dessus du Liban . Ali Shaib, photographe de la chaîne de télévision Al Manar, appartenant au Hezbollah, a tweeté des photos de l’avion avancé de cinquième génération survolant le Liban. Bien que les avions n’aient pas pu être immédiatement identifiés comme appartenant à l’armée de l’air israélienne, Israël survole régulièrement le Liban dans le cadre de ses efforts continus pour recueillir des renseignements sur les activités du Hezbollah. 


Israël, quand il le veut, et jusqu’à présent, depuis que le F-35 a commencé son activité opérationnelle dans les rangs de l’armée de l’air israélienne, a réussi à cacher l’activité de cet avion aux yeux des scrutateurs ennemis, même si l’avion a été exploité des centaines de fois dans le ciel du Moyen-Orient, y compris le ciel iranien, selon des sources étrangères.

Cette fois aussi, on estime que «l’exposition» de l’activité de l’avion dans le ciel du Liban a été délibérément faite par Israël, de façon à lever un coin de voile et laisser deviner le « reste »…

Shaib a identifié à tort les avions comme des avions de combat F-15, mais un examen des photos a clairement montré qu’il s’agissait de F-35 , l’avion de combat le plus avancé utilisé par l’IAF. Il a écrit qu’il avait compté six avions de combat. Construits par Lockheed Martin, les jets ont une signature radar extrêmement faible, ce qui les rend furtifs et leur permet d’opérer sans être détectés profondément à l’intérieur du territoire ennemi, ainsi que d’échapper aux systèmes de défense antimissile avancés comme le S-300 et le S-400, qui ont été déployés dans des pays comme la Syrie.

L’IAF compte actuellement environ 30 avions F-35i Adir actifs sur un total de 50 avions qui devraient atterrir dans les années à venir, pour former deux escadrons complets d’ici 2024. L’IAF a annoncé en août que, dans le cadre des changements visant à rendre la force plus efficace et mieux à même de faire face aux menaces régionales, un troisième escadron de F-35i Adir ouvrira l’année prochaine.

En 2018, le commandant de l’IAF, le major-général. Amikam Norkin a révélé que des F-35 étaient utilisés dans des opérations visant à attaquer des cibles ennemies. Norkin a également affiché une photographie d’un F-35 israélien survolant Beyrouth. «Nous pilotons le F-35 dans tout le Moyen-Orient. Cela fait désormais partie de nos capacités opérationnelles. Nous sommes les premiers à attaquer avec le F-35 au Moyen-Orient et avons déjà attaqué deux fois sur des fronts différents », avait-il déclaré à l’époque. 

jpost.com

One comment

Laisser un commentaire