L’UNRWA a donné «  par erreur  » des manuels aux enfants appelant au djihad

Publié par

Par CNAAN LIPHSHIZ / JTA   16 JANVIER 2021 02:31

Un garçon palestinien portant un bandeau du Hamas participe à une manifestation contre le projet israélien d'annexer des parties de la Cisjordanie occupée, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 juin 2020 (crédit photo: IBRAHEEM ABU MUSTAFA / REUTERS)

Un garçon palestinien portant un bandeau du Hamas assiste à une manifestation contre le projet d’Israël d’annexer des parties de la Judée-Samarie libérée, dans le sud de la bande de Gaza 26 juin 2020 (crédit photo: IBRAHEEM ABU MUSTAFA / REUTERS)

Un livret de grammaire arabe contient des phrases telles que «Le djihad est l’une des portes du paradis». Un autre dit que «les Palestiniens sont des lions dans la lutte contre les ennemis».

 L’agence d’aide des Nations Unies pour les Palestiniens a déclaré qu’elle «prenait des mesures» pour lutter contre la glorification des «martyrs» et les appels au «djihad » dans les livres qu’elle a distribués aux étudiants.

L’UNRWA a fait ces déclarations jeudi à la suite d’un rapport publié la veile par l’Institut de surveillance de la paix et de la tolérance culturelle à l’école, ou IMPACT-, basé à Jérusalem, affirmant que les livres étaient destinés à des centaines de milliers d’étudiants de l’Autorité palestinienne et de Gaza. Beaucoup semblent reposer sur les ressources de l’Autorité palestinienne. Certains qualifient à tort Israël de «Palestine» ou effacent le pays des cartes du Moyen-Orient.

Un livret de grammaire arabe contient des phrases telles que «Le djihad est l’une des portes du paradis». Un autre dit que «les Palestiniens sont des lions dans la lutte contre les ennemis». Un livre contient un poème sur la façon dont «un feu qui fait rage attend l’occupation», tandis qu’un autre déclare que «la patrie est digne de tout type de sacrifice» et «l’ennemi a commis des crimes odieux contre… les moudjahidines», en arabe pour quiconque livre un jihad, ou guerre sainte.

Un livret d’études sociales de neuvième année accuse Israël de polluer délibérément les territoires palestiniens et de propager des maladies en déversant des déchets radioactifs et toxiques, selon le rapport.

La porte-parole de l’UNRWA, Tamara Alrifai, a déclaré à l’Agence télégraphique juive que ces textes et d’autres n’étaient «pas conformes aux valeurs de l’ONU» et «distribués (à haute dose) par erreur» alors que l’agence se précipitait pour fournir aux étudiants du matériel pédagogique pendant le confinement lié au COVID-19 (qui a bon dos). Alrifai a également déclaré que l’UNRWA, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient, lancera prochainement une «plateforme d’auto-apprentissage».

2 commentaires

  1. De qui se moque-t-on ? Cela fait des dizaines d’années, bien avant le Covid, que le fatah incite les enfants à tuer du Juif.
    Quand en finira-t-on avec cette imposture fallastinienne ?

Laisser un commentaire