Enorme explosion dans l’est de la Syrie

Publié par

Des médias affiliés aux rebelles ont rapporté une attaque sur un territoire contrôlé par des milices pro-iraniennes près de la frontière syro-irakienne

Publié dans: 16.01.2021 01:50 Mis à jour à: 16.01.2021 16:1478

  • L'explosion dans la province de Deir a-Zour, dans l'est de la Syrie
  • L’explosion dans la province de Deir a-Zour, dans l’est de la Syrie

Une énorme explosion a eu lieu dans un complexe appartenant aux forces pro-iraniennes dans la province syrienne orientale de Deir Azor, ont rapporté plusieurs médias affiliés à l’opposition syrienne. 

L’explosion aurait eu lieu dans un grand complexe près de la ville d’Al-Bukamal, dans la zone frontalière entre la Syrie et l’Irak. Selon le Centre syrien pour les droits de l’homme, une organisation affiliée aux rebelles basée à Londres, le bruit des avions a été entendu avant l’explosion. ON a également signalé que plusieurs entrepôts et un bâtiment résidentiel, anciennement utilisés par l’organisation terroriste Daesh, ont été détruits à la suite de l’incident.

Ganz visite la frontière avec la Syrie, cette semaine: « Nous avons agi et continuerons d’agir contre quiconque tente de nous nuire » //

La cause de l’explosion est encore inconnue et aucune victime n’a été signalée à ce jour. La zone de passage de la frontière entre l’Irak et la Syrie est devenue une pomme de discorde au cours des deux dernières années entre le régime d’Assad et ses alliés qui contrôlent la région et une foule d’autres acteurs, y compris la coalition dirigée par les États-Unis, les milices kurdes et l’Etat islamique. 

Cependant, des informations faisant état d’une explosion sur le territoire détenu par des milices pro-iraniennes ajoutent aux tensions dans la région après qu’une attaque généralisée contre plusieurs cibles appartenant au régime d’Assad a été menée mercredi. 

Une source de renseignements américains a déclaré au réseau d’information qatari Al-Jazeera que les renseignements américains ont été utilisés par la force qui a mené l’attaque et que son but était de frapper des stocks d’armes que l’Iran avait transférées vers ses auxiliaires dans la région. La source américaine a également affirmé qu’un entrepôt utilisé par l’Iran pour transférer des matériaux pour son programme nucléaire, de la Syrie vers son territoire avait été attaqué. Les tensions avec les métastases iraniennes dans l’est de la Syrie augmentent parallèlement à l’escalade dans l’arène de la mer Rouge, où on a révélé cette semaine que l’Iran a déployé des drones-kamikazes avancés qui pourraient toucher des cibles israéliennes. Israël a l’intention d’envoyer, en pus du sous-marin déjà présent, une grande force navale en mer Rouge afin de protéger ses intérêts dans la région.  

israelhayom.co.il

Laisser un commentaire