Un café israélien de Londres vandalisé avec un graffiti « Free Palestine »

Publié par

 

i24NEWS

Des militants et des sympathisants pro-palestiniens lancent des fusées fumigènes, agitent des drapeaux et portent des pancartes lors d'une manifestation dans le centre de Londres, le 15 mai 2021.
TOLGA AKMEN / AFPDes « militants » pro-terroristes et des sympathisants pro-palestiniens lancent des fusées fumigènes, agitent des drapeaux et portent des pancartes lors d’une manifestation dans le centre de Londres, le 15 mai 2021.

Pour la cinquième fois en six ans, le Royaume-Uni a enregistré un niveau record d’actes antisémites

Des individus ont peint à la bombe les mots « Free Palestine » sur la façade d’un café appartenant à des Israéliens à Londres.

L’incident, que le propriétaire Michael Levi soupçonne être un crime de haine antisémite, a eu lieu le 14 mai dernier (Jour de l’Indépendance) à la Michael’s Brasserie, a rapporté mardi le Jewish News of London.

La police s’est rendue sur les lieux pour trouver des indices pouvant mener aux auteurs du graffiti, a déclaré le propriétaire au Jewish News.

« Je n’arrive pas vraiment à me mettre en colère contre les gens qui choisissent cette voie. Je me sens juste honteux, blessé et bouleversé. On essaie juste de vivre nos vies du mieux possible… et puis ça », a-t-il déclaré au journal.

 

Le café sert des plats du Moyen-Orient populaires en Israël et dans les pays arabes, notamment de la shakshuka, des shawarmas et des aubergines fumées.

Pour la cinquième fois en six ans, le Royaume-Uni a enregistré un niveau record d’actes antisémites. En 2021, l’organisation Community Security Trust (CST) a recensé 2.255 faits de cet ordre, une hausse de 34 % par rapport à 2020 et de 24 % par rapport au précédent record, établi en 2019.

Il s’agit du pire bilan depuis 1984, quand l’association de lutte contre l’antisémitisme a commencé son travail de statistique, fondé sur les faits rapportés par des victimes, des témoins ou des organisations agissant en leur nom et vérifiés ensuite par le CST.

Le gouvernement et l’opposition se sont indignés de la hausse persistante de l’antisémitisme dans le pays.

Pour la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, les chiffres sont « choquants » et constituent « un rappel brutal que le racisme et l’antisémitisme n’ont pas été éradiqués » au Royaume-Uni.

Un commentaire

Laisser un commentaire