Le Hamas essaie-t-il d’établir une nouvelle branche armée du Fatah ?

Publié par

 

Le groupe basé à Gaza a déclaré que ses membres ont organisé des élections générales et élu Salem Thabet comme « commandant en chef » des Brigades des martyrs d’Aqsa.

Un jeune garçon portant un drapeau du Hamas passe devant des femmes palestiniennes rassemblées en attendant les funérailles d'une jeune Palestinienne, devant la maison familiale dans le camp de réfugiés de Qalandiya en Cisjordanie, le 18 décembre 2015. (Crédit photo : HADAS PARUSH /FLASH90)
Un jeune garçon, portant un drapeau du Hamas, passe devant des femmes palestiniennes rassemblées en attendant les funérailles d’une jeune Palestinienne, devant la maison familiale dans le camp de réfugiés de Qalandiya en Cisjordanie, le 18 décembre 2015. (crédit photo : HADAS PARUSH/FLASH90)
 

Dans un geste surprise, la branche armée du Fatah dans la bande de Gaza, les Brigades des martyrs d’Aqsa, a annoncé vendredi avoir élu un nouveau commandant en chef, s’attirant de vives critiques de la part des membres du groupe en Cisjordanie.

 

Les miliciens du Fatah ont affirmé que l’annonce faisait partie d’une tentative du Hamas de contrôler les Brigades des martyrs d’Aqsa et de creuser un fossé entre ses membres en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

D’autres miliciens ont déclaré qu’ils n’excluaient pas la possibilité que l’agent déchu du Fatah Mohammed Dahlan, basé aux Émirats arabes unis et considéré comme un rival du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, soit à l’origine de cette décision.

Dahlan, ancien commandant de la sécurité de l’AP, est connu pour avoir de nombreux partisans dans la bande de Gaza, où il est né et a grandi. Il a déménagé dans l’État du Golfe en 2011 après une querelle avec Abbas.

Le Fatah, la plus grande faction de l’OLP, est dirigé par Abbas. Après avoir pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007, le Hamas a autorisé certains groupes armés affiliés au Fatah, dont les Brigades des martyrs d’Aqsa , à continuer d’y opérer. Le Hamas a également permis aux fidèles de Dahlan d’opérer librement dans la bande de Gaza.

 

Zakariya Zubeidi, alors chef des brigades des martyrs d'al-Aqsa, assiste à une manifestation de soutien aux prisonniers palestiniens dans la ville cisjordanienne de Jénine, le 10 février 2005 (crédit : REUTERS/SAEED DAHLAN)Zakariya Zubeidi, alors chef des brigades des martyrs d’al-Aqsa, assiste à une manifestation de soutien aux prisonniers palestiniens dans la ville cisjordanienne de Jénine, le 10 février 2005 (crédit : REUTERS/SAEED DAHLAN)En Cisjordanie, le groupe compte des centaines de membres, notamment dans les régions de Jénine et de Naplouse. Bien qu’ils soient affiliés au Fatah, ces membres ont souvent défié la direction politique de la faction en Cisjordanie et refusé de remettre leurs armes aux forces de sécurité de l’AP.

Le groupe basé à Gaza a déclaré dans un communiqué que ses membres avaient organisé des élections générales et élu Salem Thabet au poste de « commandant en chef » des Brigades des martyrs d’Aqsa.

Les élections, les premières du genre, se sont tenues sous le nom de Daoud Zubeidi du camp de réfugiés de Jénine, qui a récemment été tué lors d’affrontements avec Tsahal.

Il est le frère de Zakaria Zubeidi, commandant des Brigades des martyrs d’Aqsa, détenu dans une prison israélienne. Zakaria est également membre du Conseil révolutionnaire du Fatah.

L’élection de Thabet a surpris les membres des Brigades des martyrs d’Aqsa en Cisjordanie, qui ont nié avoir eu connaissance de ces élections.

« Il n’y a pas eu d’élections et personne n’a été élu commandant en chef des Brigades des martyrs d’Aqsa », ont déclaré des sources proches du groupe en Cisjordanie au quotidien palestinien Al-Quds.

Les sources ont déclaré que les élections qui auraient eu lieu dans le camp de réfugiés de Jabalya dans la bande de Gaza n’incluaient aucun représentant des Brigades des martyrs d’Aqsa en Cisjordanie ou dans d’autres parties de l’enclave côtière contrôlée par le Hamas.

Abu Thaer, porte-parole des Brigades des martyrs d’Aqsa en Cisjordanie, a également nié toute connaissance ou lien avec les élections dans la bande de Gaza.

Il a déclaré que les élections signalées faisaient partie d’une « conspiration calculée et systématique contre le Fatah et sa branche armée ».

Les Brigades des martyrs d’Aqsa à Jénine ont déclaré dans un communiqué séparé que Zakaria Zubeidi était toujours le commandant en chef du groupe. « Ceux qui ont organisé des élections dans la bande de Gaza ne représentent qu’eux-mêmes », a soutenu le groupe. « Nous n’appartenons à aucun programme et toutes les élections organisées sous les auspices du Hamas ne représentent personne. »

La famille Zubeidi a déclaré samedi qu’elle était surprise de voir que le groupe basé à Gaza avait utilisé le nom de leur fils, Daoud Zubeidi, lors des élections.

« Nous, la famille du martyr Daoud Zubeidi et du prisonnier Zakaria Zubeidi déclarons que nous n’avons aucun lien avec les groupes qui portent le nom des Brigades des martyrs d’Aqsa dans la bande de Gaza, qui ont organisé des élections suspectes », a déclaré la famille dans un communiqué.

« C’est la première fois que nous entendons parler d’élections publiques pour les Brigades des martyrs d’Aqsa. »

jpost.com

2 commentaires

  1. TOUS CES GROUPES N’ARRETENT PAS DE FOMENTER FACE AU GOUVERNEMENT ISRAELIEN LE PLUS FAIBLE QUI SOIT! Honte a ce gouvt qui ne fait plus peur a personne, sauf que maintenant ce sont les israeliens qui ont peur dans bcp de villes et ca c’est inadmisible! VIVEMENT DE NOUVELLES ELECTIONS ET UN GOUVT DE DROITE DUR ET PUR AMEN.

Laisser un commentaire