Près de 130 pays dénomment exclusivement le Mont du temple par son nom islamique

Publié par

129 nations dénient tous liens juifs avec le mont du Temple, le nomment uniquement par son nom musulman

 

Les États-Unis, qui s’opposaient au texte, ont déclaré que l’omission d’une terminologie inclusive (de sa dénomination juive et chrétienne) pour le site sacré des trois confessions était une « préoccupation réelle et sérieuse ».

Par TOVAH LAZAROFF Publié: 2 DÉCEMBRE 2021 03:16

 Visiteurs juifs sur le mont du Temple mercredi. (crédit photo : ADMINISTRATION DU MONT DU TEMPLE)

Visiteurs juifs sur le mont du Temple mercredi.(crédit photo : ADMINISTRATION DU MONT DU TEMPLE)

ONU : poursuite d’une tentative d’islamisation de Jérusalem, d’année en année

L’Assemblée générale des Nations Unies a approuvé mercredi une résolution 129-11, qui désavoue les relations viscérales des Juifs avec le mont du Temple et l’appelle uniquement par son nom musulman d’al-Haram al-Sharif.

Le texte, appelé « résolution de Jérusalem », fait partie d’une pression de l’Autorité palestinienne et de ses alliés, les États arabes à travers l’organisation des Nations Unies pour rebaptiser le site le plus saint du judaïsme en le requalifiant de site exclusivement islamique (NDLR : comme capitale d’un Califat mondial).

Les États-Unis, qui s’opposent au texte, ont déclaré que l’omission d’une terminologie inclusive (avec son caractère judéo-chrétien) pour le site sacré représentant les trois confessions était une « préoccupation réelle et sérieuse ».

Trois pays seulement sd’opposent à ce mensonge historique

“Il est moralement, historiquement et politiquement grave et préjudicable pour les membres de ce corps de soutenir un langage qui nie” les liens juifs et chrétiens avec le mont du Temple et le désignent uniquement comme al-Haram al-Sharif.

Un juif prie au Mont du Temple devant le Dôme du RocherJEREMY SHARON

Un juif prie au Mont du Temple devant le Dôme du Rocher JEREMY SHARON

Les États-Unis n’ont pas été le seul pays à s’inquiéter du manque de langage inclusif pour les autres religions qui précèdent l’Islam. Pour tenter d’assurer le soutien à la résolution, ses auteurs avaient apporté quelques petits amendements depuis que l’AGNU a approuvé la résolution pour la dernière fois en 2018 par lz n° de résolution 148-11. Ce texte faisait deux fois référence à al-Haram al-Sharif, une dans la partie action de la résolution et une fois dans l’introduction.

Cette fois, l’expression al-Haram al-Sharif n’a été mentionnée qu’une seule fois dans l’introduction. Malgré ce changement, le soutien à la résolution a chuté, le nombre de pays qui se sont abstenus est passé de 14 à 31.

Il y a trois ans, tous les pays européens soutenaient le texte, cette année nombre d’entre eux, dont les amis d’Israël au sein du “Machin” antisémite modifient leur vote.

31 abstentions, en nette augmentation

La Hongrie et la République tchèque se sont opposées à la résolution, tandis que l’Albanie, la Bulgarie, le Danemark, l’Allemagne, la Lituanie, les Pays-Bas, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie se sont abstenus.

Un émissaire britannique a déclaré que « la résolution adoptée aujourd’hui fait référence aux lieux saints de Jérusalem en termes purement islamiques sans reconnaître la terminologie juive du mont du Temple.

La Grande-Bretagne, libérée de la perverse U.E, se rapproche d’Israël

« Le Royaume-Uni a clairement indiqué depuis de nombreuses années que nous n’étions pas d’accord avec cette approche (islamiste) et bien que nous saluions la suppression de la majorité de ces références, nous sommes  déçu que nous n’ayons pas pu trouver une solution à la référence finale “

Le Royaume-Uni a donc déplacé notre vote d’aujourd’hui d’un “ oui “à une” abstention “. Si la référence déséquilibrée avait été supprimée, le Royaume-Uni aurait été prêt et disposé à voter « oui »”, a déclaré l’envoyé britannique.

“Cela ne doit pas être mal compris comme le reflet d’un changement dans la politique britannique à l’égard de Jérusalem. Au contraire, c’est un signal important de notre engagement à reconnaître l’histoire de Jérusalem comme émanation des trois religions monothéistes”, a-t-il déclaré.

 

jpost.com

 

129 nations dénient tous liens juifs avec le mont du Temple, le nomment uniquement par son nom musulman

2 commentaires

  1. Et la France, fille aînée de l’Eglise? Elle a oublié les Evangiles et la présentation de Jésus au Temple ?

Laisser un commentaire