Face à l’Iran, Israël est prêt quoi qu’il arrive

Publié par

Quoi que se racontent les grandes puissances et l’Iran, Israël se défendra

Le Premier ministre Naftali Bennett et le Ministre de la Défense Benny Gantz ont souligné qu’Israël se défendra, quoi qu’il se passe entre l’Iran et les puissances mondiales.

Par LE PERSONNEL DU POST DE JERUSALEM Publié: 16 NOVEMBRE 2021 16:47

 Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz visitent un exercice de Tsahal dans le nord d'Israël (Crédit photo : AMOS BEN GERSHOM/GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz visitent un exercice de Tsahal dans le nord d’Israël(Crédit photo : AMOS BEN GERSHOM/GPO)Publicité

Les opérations en Syrie et manoeuvres dans le Nord sont récurrentes

Le Premier ministre Naftali Bennett a souligné qu’Israël se défendrait, quoi qu’il arrive dans les pourparlers nucléaires entre l’Iran et les puissances mondiales, lors d’une visite sur un exercice mené par Tsahal dans le nord d’Israël mardi.”Nous sommes entourés de problèmes de sécurité et l’objectif est de profiter des périodes de calme relatif pour renforcer nos forces.

 

Par conséquent, nous nous préparons à divers scénarios, à la fois proches et lointains”, a déclaré Bennett. “Nous traitons avec l’Iran et ses supplétifs au Liban et en Syrie.

Peu importe ce qui se passe entre l’Iran et les superpuissances, et nous sommes certainement préoccupés par le fait qu’il n’y a pas assez de sévérité face aux violations iraniennes, Israël se défendra, tout seul.

Lors de la visite, le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré que “nous suivons bien sûr tout ce qui se passe sur tous les fronts”.

Là où aura lieu “la mère des batailles”?

“Nous assistons actuellement à la politique de l’Iran, dans le contexte nucléaire, ainsi qu’à son renforcement à l’extérieur de l’Iran, et son influence en Syrie et au Liban”, a ajouté Gantz. “Le monde doit agir contre l’Iran et Israël doit continuer à faire ce dont il a besoin pour se défendre sur tous les fronts en général et sur le front nord en particulier.

“La semaine dernière, Tsahal a commencé un exercice dans le nord d’Israël, dans le cadre duquel des réservistes de la 36e division, également connue sous le nom de formation Ga’ash, ont été appelés.

 Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz visitent un exercice de Tsahal dans le nord d'Israël (crédit : AMOS BEN GERSHOM/GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz visitent un exercice de Tsahal dans le nord d’Israël (crédit : AMOS BEN GERSHOM/GPO)

Dans le Golan comme en guérilla urbaine

Environ 3 000 soldats de la brigade Golani, du corps blindé, des brigades d’artillerie et de réserve, ainsi que des services de renseignement et de l’armée de l’air, ont pris part à l’exercice. Ils se sont entraînés à manœuvrer en terrain montagneux et à combattre en zone urbaine.

“Nous avons trouvé ici un système très cohérent et entraîné qui gagne de plus en plus de capacités, et je suis très heureux de ce que nous avons vu ici”, a déclaré Gantz à propos de l’exercice.

« Le budget de l’État a été approuvé et cela est particulièrement important pour Tsahal, qui peut planifier correctement ses ressources, s’entraîner de manière continue et intensive et investir tout ce dont elle a besoin pour préparer la prochaine guerre », a déclaré Bennett.

Les Américains prêts à un accord, aussi médiocre et désavantageux soit-il

Les pourparlers entre les États-Unis et l’Iran pour raviver l’accord nucléaire de 2015 en lambeaux reprendront plus tard ce mois-ci après une interruption de cinq mois au cours de laquelle Téhéran a hissé un extrémiste au poste présidentiel, en la personne d’Ebrahim Raisi.

Ali Bagheri Kani, qui dirige la délégation iranienne aux pourparlers à Vienne, a déclaré qu’il était d’accord avec l’envoyé européen Enrique Mora sur une reprise des pourparlers le 29 novembre.

Le lobbyiste pro-Iran, bras droit de Georges Soros, cofondateur de JStreet, proche de Charles Enderlin, Robert Malley

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a rencontré au début de la semaine l’envoyé spécial des États-Unis pour l’Iran, Robert Malley, et a présenté la position d’Israël selon laquelle la relance des pourparlers nucléaires n’était qu’une mascarade destinée à faire gagner plus de temps à l’Iran alors qu’il continuait à promouvoir son programme nucléaire.

 

Lapid a partagé avec Malley les inquiétudes exprimées par les agences de renseignement israéliennes concernant la reprise des pourparlers.

 

ynetnews.com , jpost.com

Un commentaire

Laisser un commentaire