Israël ouvre de nombreux chantiers de coopération militaire avec les pays du Golfe

Publié par

 Vice-Président Executif de Rafael 

L’entreprise publique est également pionnière dans le monde de l’intelligence artificielle (IA) et des armes à énergie.

Missile de précision Seabreaker de Rafael Advanced Defense Systems (crédit photo : RAFAEL ADVANCED DEFENSE SYSTEMS)
Missile de précision Seabreaker de Rafael Advanced Defense Systems
(Crédit photo : RAFAEL ADVANCED DEFENSE SYSTEMS)
 
Il y a beaucoup de dossiers de coopération avec les pays du Golfe, a déclaré mardi à la conférence annuelle du Jerusalem Post le général de brigade. (rés.) Ariel Karo, vice-président exécutif du développement commercial et du marketing de Rafael.
 
 
« Nous sommes fiers de faire partie du fer de lance de l’activité israélienne visant à renforcer les relations entre Israël et les pays de la région. Nous rencontrons les mêmes menaces et les mêmes ennemis potentiels, et il y a beaucoup de sujets sur lesquels coopérer », a-t-il déclaré. 
 
« Nous pouvons offrir la plus haute technologie », a déclaré Karo, ajoutant que la société souhaitait augmenter son portefeuille de produits.
 
 

Une gamme inestimable de systèmes de défense

Rafael Advanced Defense Systems conçoit, développe, fabrique et fournit une large gamme de systèmes de défense de haute technologie à des fins diverses. Les produits de cette compagnie incluent des systèmes de défense aérienne comme le dôme de fer, des missiles comme la famille de missiles SPIKE, la guerre électronique, des armes guidées, etc.
 
 

Les intercepteurs IRON DOME détruisent les roquettes lancées depuis la bande de Gaza vers Israël dans le ciel d'Ashkelon en mai. (crédit : AMIR COHEN/REUTERS)Les intercepteurs Dôme de Fer détruisent les roquettes lancées depuis la bande de Gaza vers Israël dans le ciel d’Ashkelon en mai. (crédit : AMIR COHEN/REUTERS)

 

Intelligence Artificielle et armes à impulsions

La société d’État est également une pionnière dans le monde de l’intelligence artificielle (IA) et des armes à impulsions, a déclaré Karo.
 
 
« L’IA nous permet de transformer l’opérateur d’un rôle de travailleur acharné à celui de décideur », a-t-il déclaré. 
 
La technologie de l’IA augmente également l’efficacité de tous les produits Rafael tels que Dôme de Fer, a-t-il ajouté.
 
 

Le désistement américain pousse l’Arabie Saoudite à se porter acquéreur

L’armée américaine a acheté deux batteries Dôme de Fer, qui ont toutes deux été récemment déployées à Guam pour tester les capacités du système, poursuivre la formation et affiner les capacités de déploiement des défenses aériennes. 
 
 
Selon des rapports antérieurs, l’Arabie saoudite a contacté Israël au sujet de la possibilité de se procurer le système de défense antimissile Dôme de Fer, après que les Américains ont retiré leurs batteries Patriot sur lesquelles le royaume comptait depuis longtemps.
 
 
On a également signalé que des paratonnerres fabriqués par Rafael ont également été installés sur des avions de combat appartenant à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.
 

Boom des ventes d’armement malgré la Covid

L’exportation de tous les produits vers des acheteurs étrangers est réglementée par le ministère de la Défense.
 
Karo a déclaré à la conférence que malgré les difficultés ressenties par l’entreprise en raison de la pandémie de coronavirus en cours, l’année écoulée a été « l’une des meilleures années de tous les temps pour Rafael ».
 
Bien que les restrictions imposées au pays et à travers le monde en raison de la pandémie ont influer sur certaines activités, la société a augmenté l’utilisation du monde numérique et virtuel ainsi que son empreinte localisée auprès des entreprises du monde entier.
 
système de défense aérienne à courte portée Spyder
 

L’ami tchèque, coeur de l’alliance en Europe

 
Fin septembre, la République tchèque a signé un accord avec Rafael d’une valeur de 630 millions de dollars pour quatre batteries du système de défense aérienne à courte portée Spyder (ci-dessus) afin de remplacer leurs armes soviétiques obsolètes.
 
Chef de file en matière de défense, le monde se tourne depuis de nombreuses années vers l’État juif pour la sécurité et le renseignement.
 
SIBAT, l’unité des exportations militaires du ministère israélien de la Défense, a déclaré en juin que malgré une année difficile marquée par la pandémie mondiale de coronavirus, les exportations militaires ont rapporté 8,3 milliards de dollars de contrats d’exportation de défense l’année dernière.
 
Il s’agit d’une augmentation de 15 %du nombre d’accords signés comparativement à 7,2 milliards de dollars. en 2019 et est le deuxième chiffre le plus élevé après 2017 avec une valeur de 9,3 milliards de dollars d’échanges militaires. 
 

Laisser un commentaire