69 membres du Hamas condamnés à la prison en Arabie saoudite

Publié par

L’Arabie de Ben Salman a arrêté ces hommes il y a trois ans et les a accusés d’affiliation à une organisation terroriste et de collecte de fonds pour son compte.

Par KHALED ABU TOAMEH

8 AOUT 2021 20:04 DES FILLES SE TIENT à côté d'une affiche représentant le roi d'Arabie saoudite Salman bin Abdulaziz Al Saud (à droite) et le prince héritier Mohammed bin Salman à Djeddah, en Arabie saoudite, en 2017. (Crédit photo : REUTERS/REEM BAESHEN)DES PETITES FILLES SE TIENT à côté d’une affiche représentant le roi d’Arabie saoudite Salman bin Abdulaziz Al Saud (à droite) et le prince héritier Mohammed bin Salman à Djeddah, en Arabie saoudite, en 2017. (crédit photo : REUTERS/REEM BAESHEN)

Le divorce consommé entre la cause palestinienne et Riyad?

Le Hamas a exprimé son «état de choc » face à la décision rendue par un tribunal saoudien contre un grand nombre de Palestiniens et de Jordaniens résidant dans le Royaume.

Selon le  Hamas, 69 de ses membres et sympathisants palestiniens et jordaniens ont été condamnés dimanche par un tribunal saoudien à des peines de prison allant de trois à 21 ans.La police saoudienne a procédé à l’arrestation de ces hommes il y a trois ans. L’instruction les a accusés d’affiliation à une organisation terroriste et de collecte de fonds en son nom.

Les Frères Musulmans, organisation terroriste

Le Hamas est une émanation des  Frères musulmans, qui a été désigné par l’Arabie saoudite et un certain nombre d’États du Golfe comme organisation terroristeOn ne peut pas ménager la chèvre et le chou, servir plusieurs maîtres à la fois, ni manger à tous les râteliers

 

« Ces frères n’ont pas commis ce qui a nécessité ces peines sévères et injustifiées, ainsi que des procès », a déclaré le Hamas dans un communiqué. « Tout ce qu’ils ont fait, c’est soutenir leur cause et le peuple auquel ils appartiennent, sans offenser le Royaume et son peuple. » Le Hamas a salué la décision du tribunal d’acquitter certains des accusés, mais a déclaré qu’il « déplore les peines sévères et imméritées prononcées contre la plupart d’entre eux ».

Amnesty International au chevet du terrorisme international

Le Hamas a appelé les dirigeants saoudiens à libérer immédiatement les hommes « et à mettre fin à leurs souffrances et à celles de leurs familles, qui durent depuis plus de deux ans ».

Le verdict du tribunal est intervenu après une détention de trois ans de 69 détenus dans des prisons saoudiennes, dont le représentant du Hamas en Arabie saoudite, le Dr Muhammad al-Khudari, âgé de 80 ans, que le tribunal souverain a condamné à 15 ans de prison. 

Selon Amnesty International (soutien des terroristes dans des pays pas nécessairement les plus hospitaliers à leur cause), al-Khudari avait subi une intervention chirurgicale et était soigné pour un cancer de la prostate lorsque les autorités saoudiennes l’ont arrêté, lui et son fils, Hani, le 4 avril 2019. Les autorités saoudiennes ont empêché les proches des détenus de se présenter dans la salle d’audience où le Tribunal a prononcé les condamnations, à l’exception d’une personne de la famille de chaque détenu.

Si le Hamas ne terrorise même plus les Arabes, que va t-il devenir?

Le Hamas a déclaré que parmi les personnes condamnées dimanche figuraient Jamal al-Dahudi (15 ans), Sharif Nasrallah (16 ans), Ayman al-Akkad (quatre ans) et Ali al-Shweiki (12 ans).

 

PS : il est le loin le temps où la cause palestinienne (OLP de Yasser Arafat) passait le chapeau dans tous les états arabes en les menaçant de représailles et d’attentats à domicile en cas de manquement au racket.

 

jpost.com

Laisser un commentaire