Des drones iraniens attaquent la Jordanie en visant Israël

Publié par

Des drones de fabrication iranienne ont attaqué la Jordanie – Le roi Abdallah

« Malheureusement, des drones iraniens ont attaqué la Jordanie et qui sont la signature (le modus operandi) iranienne à laquelle nous devons faire face », a déclaré Abdallah à CNN.

Drone exposé lors du défilé de la fête de l'armée en Iran, le 18 avril 2021 (Crédit photo : SCREENSHOT/MEHR NEWS)
Un drone exposé lors du défilé de la fête de l’armée en Iran, le 18 avril 2021
(Crédit photo : SCREENSHOT/MEHR NEWS)

Des drones de fabrication iranienne ont attaqué la Jordanie et des missiles (de fabrication iranienne) qui visaient Israël, mais l’ont raté. Au lieu de se diriger vers leur cible, ils ont frappé la Jordanie à la place, a déclaré dimanche le roi de Jordanie Abdallah II à CNN dans une interview.

En réponse à une question de savoir s’il préférerait ou non voir l’Iran revenir à l’accord nucléaire, Abdullah a déclaré à CNN qu’« il y a des inquiétudes légitimes dans notre partie du monde sur de nombreux dossiers, que les Américains pourront, espérons-le, discuter avec les Iraniens.
Abdullah a énuméré un certain nombre de problèmes liés à l’Iran, notamment le programme nucléaire, les progrès des missiles balistiques, les cyberattaques et les échanges de tirs le long des frontières jordaniennes.

Le programme nucléaire iranien affecte toute la région

« Le programme nucléaire affecte Israël comme il affecte le Golfe », a déclaré Abdallah.
« Ils ont considérablement amélioré leur technologie balistique », a ajouté le monarque jordanien. « Nous avons vu cela, malheureusement, contre les bases américaines en Irak. Nous avons vu l’Arabie saoudite recevoir des missiles du Yémen (et d’Irak). Israël en a reçu de la Syrie et du Liban dans une certaine mesure, et ce qui manque Israël atterrit parfois en Jordanie. Alors nous partageons forcément ces préoccupations.

Les cyberattaques renforcent les synergies régionales de défense

« Ajoutez à cela [l’] augmentation des cyberattaques sur beaucoup de nos pays. Les échanges de tirs à nos frontières ont augmenté presque au même moment où nous étions au sommet (de la lutte contre) Daech (EI). Et malheureusement, des drones ont attaqué la Jordanie, qui sont sortis et qui sont des signatures iraniennes avec lesquelles nous devons traiter », a déclaré Abdullah à CNN, ajoutant que tous les problèmes qu’il avait énumérés avaient augmenté au cours de l’année écoulée et s’aggravaient.
Abdullah a ajouté qu’il estime que les positions américaine et iranienne dans les pourparlers de Vienne sont « un peu éloignées » (de leur but).

Des pays-tiers en pourparlers

Le roi jordanien a souligné les efforts des Émirats arabes unis et du Koweït pour s’engager dans des pourparlers avec l’Iran afin de réduire les tensions.
« Espérons que ces pourparlers nous amèneront à une meilleure position où nous pourrons calmer la région parce que nous avons tant de défis (irrésolus) », a ajouté Abdallah à CNN.
Au cours de l’opération Gardien des Murs, Tsahal a abattu un drone iranien près de la frontière avec la Jordanie dans le nord d’Israël. L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré à l’époque que le drone aurait décollé depuis l’Irak ou la Syrie.

Iraniens et syriens n’ont pas de contre-mesures aussi précises

Lors de supposées frappes aériennes israéliennes sur la Syrie, des missiles de défense aérienne syriens sont tombés par accident en Jordanie alors qu’ils répondaient aux frappes aériennes.
Au cours de l’interview de CNN, Abdallah a également révélé qu’il avait rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas et le ministre de la Défense Benny Gantz. Le roi a ajouté qu’il avait également rencontré le « Premier ministre », semblant confirmer des informations antérieures des médias israéliens selon lesquelles il avait rencontré le Premier ministre Naftali Bennett, bien qu’il n’ait pas précisé s’il faisait référence au Premier ministre israélien ou palestinien.

Les visites moyen-orientales se succèdent à Washington

Abdallah est en visite de deux semaines aux États-Unis et a rencontré le président américain Joe Biden la semaine dernière. Abdallah est le premier dirigeant du Moyen-Orient à rendre visite à Biden à la Maison Blanche. Le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi le suivra le 26 juillet. Les responsables américains et israéliens travaillent à la planification d’une réunion prochaine entre Biden et le Premier ministre Naftali Bennett.

Reuters et Omri Nahmias ont contribué à ce reportage.

jpost.com

Laisser un commentaire