Une jeune voilée ravive la flamme du Soldat inconnu et suscite un tollé

Publié par

“Une humiliation de plus”, “indécent” : une jeune fille voilée ravive la flamme du Soldat inconnu et suscite un tollé

Le nouveau chef d’état-major des armées, Thierry Burkhard, a présidé la cérémonie de ravivage de la flamme du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe, en présence de deux adolescents. L’un d’eux est une jeune voilée. 
La flamme du Soldat inconnu © Louise MERESSE/SIPA

La flamme du Soldat inconnu © Louise MERESSE/SIPA

 

Une polémique le jour de son entrée en fonction. Jeudi 22 juillet, le nouveau chef d’état-major des armées, Thierry Burkhard, a présidé la cérémonie de ravivage de la flamme du Soldat inconnu, située sous l’Arc de triomphe à Paris.

Le successeur du haut-gradé François Lecointre a ainsi « rendu hommage aux héros de la France d’hier et d’aujourd’hui », est-il écrit dans un communiqué du ministère des Armées datant du 23 juillet. Il est précisé qu’il était accompagné « des chefs d’état-major de l’armée de Terre, de la Marine nationale et de l’armée de l’Air et de l’Espace, du major général des armées, de militaires de l’état-major des armées, des représentants du comité de la Flamme, d’élèves officiers des grandes écoles militaires » mais aussi « d’élèves de la ville de Noisy-le-Grand ». Sur une photo relayée par le nouveau chef d’état-major des armées sur Twitter, il est possible de voir le général Burkhard en train de raviver la flamme aux côtés de deux jeunes adolescents. Le garçon est vêtu d’un jean, d’un t-shirt et de baskets. La fille, elle, est habillée de façon similaire, avec un haut à manches longues, et un voile. 

Une atteinte à la laïcité ?

Depuis jeudi 22 juillet, cette image provoque un tollé sur les réseaux sociaux. Si des internautes se sont offusqués de la tenue décontractée du jeune homme, c’est surtout le voile de la seconde élève qui a été sujet aux critiques. « Je trouve ça indécent au point que ça en devient de la provocation », a écrit un internaute. Un autre a été plus loin : « Crachât à la gueule de ceux qui ont sacrifié leur vie. C’est une humiliation de plus qu’on n’oubliera pas. » Ce « signe religieux ostentatoire » a aussi été jugé « un peu déplacé » selon un utilisateur de Twitter, qui a ironisé : « Pensez à mettre une robe de bure la prochaine fois mon général afin d’être en accord avec vous-même, merci. »

 

« Si cette cérémonie avait de l’importance pour ces deux jeunes, pourraient-ils mettre autre chose que jeans-baskets-tshirt ? Si la République a un sens, faut-il vraiment choisir une jeune fille voilée plutôt qu’une autre représentant mieux les valeurs de laïcité », s’est enfin interrogé le compte du parti politique Objectif France. 

 

 

Laisser un commentaire