Une Palestinienne reconnue coupable d’avoir aidé le Hezbollah condamnée à 2 ans et demi de prison

Publié par

Yasmin Jaber, de l’est de la capitale Jérusalem, admet l’accusation d’association avec un agent étranger, d’appartenance à une organisation terroriste et d’autres charges liées au terrorisme dans le cadre d’une négociation de plaidoyer.

Un tribunal israélien a condamné dimanche une Palestinienne de l’Est de Jérusalem : en conséquence, elle effectuera 30 mois de prison, une probation et une amende. Yasmine Jaber est reconnue coupable d’avoir aidé le groupe terroriste Hezbollah pendant plusieurs années.

Dans le cadre d’une négociation de plaidoyer, le Tribunal a condamné Yasmine Jaber. Elle a admis les accusations d’association avec un agent étranger, d’appartenance à une organisation terroriste et d’autres accusations liées au terrorisme.

L’acte d’accusation indiquait qu’elle était en contact avec deux agents du Hezbollah sur Facebook, Instagram et WhatsApp. L’un d’entre eux l’a invitée à assister à une conférence sur la cause palestinienne à Beyrouth. Elle s’y est rendue en 2015 et à nouveau en 2016 en violation de la loi israélienne. Elle a ensuite maintenu des contacts avec des membres du Hezbollah pendant plusieurs années, selon le communiqué.

Le Hezbollah en Turquie l’a recrutée via les réseaux sociaux

La juge du tribunal de district de Jérusalem a déclaré dans sa décision qu’elle prononçait une peine relativement clémente parce que Jaber avait reconnu ses actes, pris ses responsabilités et n’avait aucun antécédent. Le tribunal a condamné Jaber à 30 mois de prison à partir du 4 août, ainsi qu’à 12 mois de probation et à une amende de 5 000 shekels (1 500 $).

En août 2020, le service de sécurité intérieure du Shin Bet a déclaré que des membres du Hezbollah ont recruté Jaber, lors d’une conférence en 2015. Ils lui ont demandé de recruter d’autres agents 7infiltrés à l’Est de Jérusalem. Elle a indiqué qu’elle s’était rendue à plusieurs reprises à Istanbul pour rencontrer des membres du Hezbollah. Elle communiquait avec eux via les réseaux sociaux.

Sa famille a publié une déclaration niant les allégations.

Israël considère le Hezbollah comme sa menace militaire la plus immédiate. Les deux parties se sont battues jusqu’à déboucher sur une impasse dévastatrice en 2006. Depuis lors, le Hezbollah a considérablement élargi son arsenal de roquettes. On pense maintenant qu’il est capable de frapper pratiquement n’importe où en Israël.

Israël s’est emparé de la partie Est Jérusalem (la Transjordanie l’a occupé en 48) lors de la guerre de 1967 et l’a annexée peu de temps après. La majorité de la communauté internationale ne reconnaît pas cet état de faits. Israël considère la ville entière comme sa capitale, tandis que les Palestiniens veulent que l’Est de Jérusalem soit leur capitale à l’avenir en tant qu’Etat.

israelhayom.com

Laisser un commentaire