Israël annonce un cessez-le-feu après 11 jours de bataille acharnée avec le Hamas à Gaza

Publié par
Kichka : un cessez-le-feu fragile

Une source de sécurité égyptienne – dont le pays a assuré la médiation entre les parties – a déclaré qu’elle avait accepté en principe un arrêt mutuel des hostilités.

Par TOVAH LAZAROFF , LAHAV HARKOV , Rédaction du JÉRUSALEM POST   20 MAI 2021 23:00

   

Un missile tombe alors que la fumée monte près d'une tour abritant AP, les bureaux d'Al Jazeera (C) lors des frappes de missiles israéliens dans la ville de Gaza, le 15 mai 2021 (crédit photo: REUTERS / ASHRAF ABU AMRAH)

Un missile tombe alors que la fumée monte près d’une tour abritant l’AP, les bureaux d’Al Jazeera (C) et u/n cen3tre de renseignemen6ts du Hamas, lors des frappes de missiles israéliens dans la ville de Gaza, le 15 mai 2021.(crédit photo: REUTERS / ASHRAF ABU AMRAH)

Le cabinet de sécurité israélien a voté en faveur d’un cessez -le  feu jeudi soir alors que le sud israélien et Gaza restent sous le feu. Le cabinet de sécurité a accepté à l’unanimité une cessation « mutuelle et inconditionnelle » des hostilités, selon un communiqué du cabinet du Premier ministre.

Cependant, a ajouté le Bureau du PM, « la réalité sur le terrain déterminera la poursuite de la campagne », ce qui implique qu’ils respectent le principe que le « calme serait reçu par le calme ». Un responsable du Hamas a confirmé à Reuters que le cessez-le-feu serait « mutuel et simultané ». Les hauts envoyés internationaux avaient travaillé avec fébrilité pour mettre fin à la guerre pendant que le cabinet de sécurité israélien débattait des détails d’un retour au calme lors d’une réunion de fin de soirée.  Le président américain Joe Biden s’est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi des efforts de cessez-le-feu.

Selon Kan News, le conseiller à la sécurité nationale d’Israël, Meir Ben-Shabbat, a reçu une proposition des Égyptiens pour un retour au calme. L’Égypte, avec l’ONU et d’autres, travaillaient à une trêve 11 jours après que le Hamas a intensifié les tensions en lançant des roquettes sur Jérusalem.  

« Nous avons vu des rapports faisant état d’une évolution vers un éventuel cessez-le-feu », a déclaré la secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, aux journalistes à Washington. «C’est clairement encourageant. Nous pensons que les Israéliens ont atteint des objectifs militaires importants qu’ils se sont fixés pour objectif d’atteindre, en ce qui concerne la protection de leur peuple et la réponse aux milliers d’attaques à la roquette du Hamas. C’est pourquoi, en partie, nous pensons qu’ils sont en mesure de commencer à mettre fin à leurs activités. »

Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, a déclaré lors d’une réunion spéciale de l’Assemblée générale que les États-Unis s’efforçaient de parvenir à une confiance et que «dans les heures et les jours à venir, nous continuerons de faire pression sans relâche pour la paix».

jpost.com

Laisser un commentaire