Le syndrome européen

Publié par

Par Bat Yeor -16 mai 2021

Un phénomène est frappant dans les scènes d’hystérie palestinistes balafrant les rues des capitales européennes. Un mouvement terroriste génocidaire, le Hamas représentant une population supposée mourir de faim, déverse un arsenal pléthorique de missiles sur le territoire d’Israël de façon indiscriminée pour tuer un maximum de personnes. Le  motif du Hamas est clair : rayer Israël de la carte. Ça s’appelle un génocide. Dans toute l’Europe grande prêtresse de la morale internationale et des droits de l’homme, une population musulmane immigrée depuis les années 1980s déferle, reproduisant les scènes de haine habituelles en Egypte, Syrie, Irak, Lybie, au Maghreb. Pourtant c’est Israël l’agressé et le Hamas et ses soutiens, les agresseurs. Du côté juif : silence. La Shoah a emporté le judaïsme européen, seuls subsistent un résidu de rescapés renforcés par les réfugiés des pays musulmans. Cela était conforme au plan d’extermination des juifs d’Europe. Et leur remplacement par des musulmans accueillis par millions faisait aussi parti du plan. Les nazis et leurs collaborateurs qui exterminaient les juifs ne cessaient d’admirer l’islam et de déplorer les défaites musulmanes en Europe. Eh bien voilà c’est fait !

Sur TV5Monde, BFMTV  et ailleurs on discute doctement des territoires occupés palestiniens, omettant bien sûr leur nom géographique millénaire : Judée et Samarie car ils indiquent qui sont les autochtones et qui sont les envahisseurs – on ratiocine sur l’Esplanade des Mosquées, qui est l’Esplanade du Temple, à moins de penser que Jésus était musulman et qu’il allait prier dans les mosquées, on parle du peuple palestinien bien que celui-ci soit arabe et qu’il n’y ait aucune langue palestinienne – à la rigueur si on remonte au IIe siècle, elle pourrait être l’hébreu. Enfin l’on affirme avec force que « le peuple palestinien » formule rituelle exigée par Chadli Klibi, secrétaire-général de la Ligue arabe lors d’une conférence de presse en 1977 à Paris, doit avoir son territoire. Mais la Palestine existe depuis 1921, c’est la Jordanie. Tout le monde le sait mais on feint de l’ignorer. On s’apitoie sur les Gazaouis qui sont en majorité d’origine égyptienne et qui pourraient fort bien émigrer dans les 57 pays musulmans de la planète, tous conquis par le djihad. Mais vous n’y êtes pas. Si l’on reconnait l’existence de la Palestine et la possibilité des Arabes de Palestine d’émigrer dans les pays musulmans, le conflit serait résolu, ce que l’Europe ne veut surtout pas. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les juifs furent décrétés représenter un problème essentialiste dans le monde et condamnés à l’extermination. Aujourd’hui c’est l’Etat d’Israël qui incarne ce problème dont l’Union européenne instrumentalisant le djihad comme le firent les nazis, mène le jeu….

Lire la suite sur : menora.info

Bat Yeor

Laisser un commentaire