Bernard-Henri Lévy : La France doit se tenir aux côtés d’Israël!

Publié par
Bernard-Henri Lévy était l'invité d'Apolline de Malherbe

Pour l’écrivain, « la France ne peut pas chez elle combattre l’islamisme radical, combattre le séparatisme, les mortiers d’artifice tirés contre ses forces de police, et ne pas se tenir » aux côtés d’Israël.

Invité de l’émission de BFMTV « Apolline de Malherbe le rendez-vous », l’écrivain Bernard-Henri Lévy a été interrogé sur le conflit israelo-palestinien depuis plusieurs jours, qui a fait plus de 150 morts, en majorité du côté du Hamas palestinien, et 1500 blessés selon les derniers chiffres du jour.

Selon le philosophe, la France doit « se tenir aux côtés d’Israël » dans cet affrontement, car c’est Israël qui a d’abord été attaquée par des roquettes du Hamas (mouvement islamiste palestinien) en début de semaine. « Il y a eu une provocation au détriment du peuple palestinien lui-même, et des civils israéliens », pour Bernard-Henri Lévy.

« La France ne peut pas chez elle combattre l’islamisme radical, combattre le séparatisme, les mortiers d’artifice tirés contre ses forces de police, et ne pas se tenir en même temps aux côtés d’une autre démocratie, une grande démocratie, Israël, qui ne reçoit pas des mortiers d’artifice mais des obus de mortiers réels. Bien sûr qu’elle doit se tenir aux côté d’Israël », a assuré l’écrivain sur notre antenne.

« Ils ont un problème avec Israël et avec les Juifs »

Le Hamas avait fixé un ultimatum à Israël lundi pour que le pays retire ses forces du Mont du Temple -de l’Esplanade des Mosquées, dès l’ultimatum passé, des centaines de roquettes ont été lancées par le Hamas vers Israël, qui a répliqué. En parallèle, le report d’une audience clé, prévue lundi, sur le sort de familles palestiniennes menacées d’éviction par des propriétaires israéliens à Jérusalem-Est, avait déclenché des manifestations dans la ville, et entraîné un regain de tensions. Depuis lundi, les deux camps sont engagés dans une escalade militaire meurtrière.

Pour Bernard-Henri Lévy, ces faits précédant les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ne peuvent pas justifier l’action du Hamas, il parle de « fausse symétrie« , et s’en prend à ceux qui pointent du doigt Israël. Selon son analyse, « quand Israël est dans le scénario, quand Israël peut être désignée coupable, alors là, oui, on a une émotion très grande, ça fait les grands titres ». Cette réaction s’apparente pour lui à de « l’antisémitisme ».

Parmi ce groupe de personnes qu’il vise, mais ne nomme jamais vraiment, il cite à une reprise les députés de La France Insoumise, qui ont dernièrement critiqué l’interdiction de manifestations en France pour soutenir les Palestiniens.

« Ces gens ne s’intéressent aux morts de l’autre bout du monde, et en particulier aux morts musulmans, que lorsque c’est l’armée israélienne qui porte la responsabilité de leur mort… Et il peut y en avoir 10.000 fois plus ailleurs, cela ne les intéresse pas, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? En effet, ils ont un problème avec les Juifs. Ils ont un problème avec Israël et avec les Juifs bien sûr », déclare l’écrivain.

Laisser un commentaire