Des roquettes ont frappé Beersheba, Ashdod, Ashkelon, la police sévit contre les émeutes

Posted by


 
Émeutes arabes , Beersheba , Tsahal-Gaza , frontières nord

Des roquettes palestiniennes ont frappé Israël pour la sixième nuit. Tôt le samedi 15 mai, les missiles du Hamas et du Djihad islamique ont frappé directement des bâtiments de Beersheba et Ofakim, tandis qu’Ashdod et Ashkelon ont été visés et parfois touchés sans interruption, suivis de Lakish et Gan Yavne. Des dégâts considérables ont été causés aux maisons et aux bâtiments, mais il n’y a miraculeusement eu aucun blessé. (Photo: Dôme de Fer en action.)

Tsahal a continué à frapper des cibles palestiniennes vendredi soir sans interruption, notamment trois lance-roquettes souterrains opérant grâce à des minuteries (déclenchement à distance) depuis le nord de Gaza et le QG régional du renseignement militaire du Hamas. Les Palestiniens rapportent qu’une frappe aérienne israélienne a frappé une maison dans la ville de Gaza aurait tué sept « civils », dont des enfants.

Les émeutes arabes qui ont balayé des villes israéliennes mixtes, la semaine dernière, ont commencé à s’atténuer, alors que la police a commencé à sévir contre les fauteurs de troubles vendredi soir. La tension reste élevée. Lors d’un incident, une bombe incendiaire a été lancée dans une maison de Jaffa et a blessé un enfant arabe. La police enquête. Dans un autre, le théâtre d’Acre/Akko a été incendié. Quatre émeutiers ont été grièvement blessés dans la ville arabe de Kafr Kanna vendredi soir, lors d’affrontements avec la police alors qu’ils tentaient de bloquer l’arrestation d’un haut dirigeant du Mouvement islamique, Sheikh Kamal Khatib, qui a ouvertement participé à de violentes flambées dans la ville.

les services de renseignements israéliens cpnvoquent le leader du Mouvement Islamique, Sheikh Raed Salah (à Droite) et son adjoint direct, Sheikh Kamal Khatib (Guache), au commissariat de police pour enquête le 10 Juillet 2017 [photo du service de propagande antisioniste : Arab48]

Dans toute la Cisjordanie, 9 Palestiniens ont été tués lors de plusieurs affrontements violents avec les forces de sécurité d’Israël, après que le Hamas les a appelés à «mettre le feu à la terre sous les pieds de l’occupation» (techniques de la terre brûlée).  

Dans le nord, trois roquettes lancées du côté syrien de la frontière ont explosé de manière inoffensive – deux sur un terrain vague dans le sud du Golan et une sur le sol syrien. Et plus à l’ouest, des dizaines de Libanais ont mis le feu à la barrière frontalière avant de pénétrer en Israël. Ils ont été contraints de battre en retraite par les tirs de mitrailleuses et de chars de Tsahal, tuant l’un des intrus, dont l’appartenance est revendiquée par le Hezbollah et en blessant un autre.

Laisser un commentaire