5 Israéliens tués sous les roquettes, Tsahal décime plusieurs pontes terroristes à Gaza (synthèse)

Publié par

Plus de 850 roquettes ont pénétré en territoire israélien après avoir été lancées depuis Gaza, 200 échouant dans la Bande. Plusieurs roquettes ont touché directement des bâtiments et des voitures en Israël, tuant cinq résidents d’Israël, dont une employée Indienne, 2 Arabes israéliens de Lod.

Par ANNA AHRONHEIM , SARAH BEN-NUN   12 MAI 2021 09:15

Tsahal a ciblé avec succès un bâtiment à plusieurs niveaux utilisé par l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, le 12 mai 2021, tuant au moins deux grands responsables du Hamas, dont le frère de Marwan Issa (Crédit: Unité du porte-parole de Tsahal)

L’armée israélienne a mené des vagues de frappes aériennes dans la nuit de mercredi, visant les hauts dirigeants du Hamas et détruisant leurs maisons, après que plusieurs citoyens israéliens ont été tués dans des barrages de roquettes vers le centre du pays.

Plus de 850 roquettes ont pénétré en territoire israélien après avoir été lancées depuis Gaza, 200 autres sont tombées à l’intérieur de l’enclave côtière dirigée par le Hamas. Plusieurs roquettes ont touché directement des bâtiments et des voitures en Israël, tuant cinq résidents Israéliens.

Deux des personnes tuées étaient Khalil Awad, 52 ans, et sa fille Nadin, 16 ans, habitants arabo-israéliens d’une ville près de Lod, qui ont été tués après qu’une roquette a touché directement une voiture à Lod tôt mercredi matin.

Dôme de Fer détruit au fur et à mesure un ensemble de missiles entrants. D’autres s’abattent néanmoins.


La roquette a frappé Lod alors que la ville mixte juive-arabe a été secouée par de  violentes émeutes tout au long de la nuit  et a porté le nombre de morts en Israël  à cinq  depuis le début des combats lundi. Deux femmes ont été tuées à Ashkelon mardi après-midi et dans la soirée, une autre femme a été tuée par une roquette qui a frappé Rishon Lezion. 

À Bareket, dans la région de Shfela, deux hommes dans la cinquantaine et la soixantaine ont été légèrement blessés par des éclats de verre, à la suite d’une roquette qui a atterri sur une maison, ont rapporté les médias israéliens. Le porte-parole de Tsahal, le Général de Brigade Hidai Zilberman a déclaré que les barrages vers le centre sont intervenus après que l’armée de l’air israélienne a ciblé de hauts dirigeants du Hamas et du Jihad islamique palestinien, en les tuant. D’autres roquettes ont frappé Israël de mardi soir à mercredi matin avec des sirènes retentissant dans tout le centre du pays et en particulier dans le sud, y compris Tel Aviv et Beer Sheva. 

Lors de l’une de ces frappes, Tsahal a déclaré avoir tué deux hauts dirigeants du Hamas qui étaient des agents coordinateurs des renseignements militaires du Hamas dans une opération combinée avec les services de sécurité du Shin Bet. Les deux hommes ont été identifiés comme étant Hassan Kaugi, le chef du département de la sécurité du renseignement militaire du Hamas et son adjoint, Wail Issa, le frère de Marwan Issa, qui est le commandant adjoint de la branche militaire du Hamas.

Les deux hommes se trouvaient dans un immeuble de plus de 10 étages. Le Hamas avait averti que si Israël visait des immeubles de grande hauteur, il tirerait sur Tel Aviv, une menace qu’il a exécutée. Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, les habitants du bâtiment ont été avertis par l’armée israélienne d’évacuer avant qu’il ne soit touché.

Les Forces de Tsahal ont tué plus tôt trois autres hauts responsables du Hamas, Bassam Issa, le commandant de la brigade de Gaza, Rafa Salama, le commandant de la brigade Khan Younis et Mohammed Yazouri, le chef des renseignements du Hamas. L’armée israélienne a également détruit les maisons de trois hauts dirigeants du Hamas, Bassem Issa, le chef du district de Gaza City, Rafa’a Salameh, le chef du district de Khan Younis, et Mohammad Yazouri, le chef des renseignements militaires du Hamas. Les maisons ont été détruites, a déclaré Zilberman, « alors s’ils revenaient de leur bunker souterrain, ils verraient qu’ils n’ont plus de maison [cela dit, plusieurs d’entre eux ont été éliminés]. »

L’armée israélienne continue de frapper les cibles du Hamas, y compris les infrastructures militaires souterraines appartenant au groupe terroriste. Plus de 500 cibles ont été frappées dans la bande de Gaza depuis le début de l’opération Gardiens du Mur, a déclaré Zilberman, ajoutant qu’il y avait des dizaines de militants du Hamas morts.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, 35 personnes ont été tuées, dont 12 enfants et trois femmes. 233 autres autres ont été blessés. Les Forces de Tsahal ont également lancé du jour au lendemain une campagne d’arrestation en Cisjordanie contre les membres du Hamas, a déclaré Zilberman. «Vous savez pourquoi nous faisons cela», a-t-il ajouté.

Un bâtiment de plusieurs étages détruit par l'armée israélienne à Gaza le 12 mai et qui serait la base des unités de renseignement du Hamas.  (IDF)Un bâtiment de plusieurs étages détruit par l’armée israélienne à Gaza le 12 mai et qui serait la base des unités de renseignement du Hamas. (IDF) 

«Le Hamas et le Jihad islamique ont payé et continueront de payer», a déclaré mardi soir le Premier ministre Benjamin Netanyahu. «Nous pleurons tous ceux qui ont été tués et prions pour ceux qui ont été blessés. Nous apportons tous notre plein soutien aux Forces de Tsahal et aux forces de sécurité israéliennes. Cette campagne prendra du temps. « Israël a «le droit et l’obligation d’agir et continuera de le faire», a ajouté le ministre de la Défense Benny Gantz.


Les Brigades Izzadin al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont revendiqué mercredi matin plus de 100 roquettes tirées sur Tel Aviv et 100 roquettes sur Beersheba. Quelque 1 000 roquettes ont été tirées sur Israël depuis le début des hostilités lundi. 

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré qu’Israël avait «allumé le feu à Jérusalem et à Al-Aqsa et que les flammes s’étaient étendues à Gaza, par conséquent, il était responsable des conséquences».

Haniyeh a déclaré que le Qatar, l’Égypte et les Nations Unies avaient été en contact pour demander le calme, mais que le message du Hamas à Israël était: « S’ils veulent intensifier les combats, la résistance est prête, s’ils veulent arrêter, la résistance est prête. »

jpost.com

Un commentaire

  1. Je constate que tsahal n’arrive pas a botter le cul d’une bande de rats qui continue a nous bombarder et a dicter notre comportement. imaginez, sans s’appeler Jeremy le carnage lorsque la syrie, le liban, le yemen, gaza, l’iran et l’irak se mettront tous ensemble a nous bombarder. voila le resultat du retenez moi sinon je fais un malheur et cela dure depuis 30 ans. les dirigeants israeliens ont pris le relai des arabes dans le bla bla bla.

Laisser un commentaire