Israël a triangulé les portables de Soleimani et fourni ses coordonnées GPS aux Américains –

Posted by

Iranian demonstrators hold up mobile phones showing the picture of the late Iranian Major-General Qassem Soleimani, during a protest against the assassination of Soleimani, head of the elite Quds Force, and Iraqi militia commander Abu Mahdi al-Muhandis, who were killed in an air strike at Baghdad airport, in front of United Nation office in Tehran, Iran January 3, 2020. Nazanin Tabatabaee/WANA (West Asia News Agency). « C’est dans la boîte! » clament ces groupies en Tcha-tcha- tcha d’or

Israël a aidé les États-Unis à suivre Qasem Soleimani à la trace, à l’aide d’un téléphone portable – reportage

« Les Israéliens, qui avaient accès aux numéros de Soleimani, les ont transmis aux Américains, qui ont retracé Soleimani et son téléphone en service jusqu’à Bagdad. »

Par YONAH JEREMY BOB   9 MAI 2021 06:19

   

Qassem Soleimani, commandant du Corps des gardes révolutionnaire iranien, utilise un talkie-walkie sur les lignes de front lors d'opérations offensives contre l'État islamique, dans la province de Salahuddin en 2015 (crédit photo: REUTERS)

Qassem Soleimani, commandant du Corps des gardes révolutionnaire iranien, utilise un talkie-walkie sur les lignes de front lors d’opérations offensives contre l’État islamique, dans la province de Salahuddin en 2015 (crédit photo: REUTERS)

Israël a donné aux États-Unis l’accès à plusieurs numéros de téléphone portable pour localiser l’ancien haut dirigeant iranien Qasem Soleimani et faciliter son élimination ciblée en janvier 2020, a rapporté Yahoo News samedi soir. Soleimani était l’ancien chef de la force d’élite Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique.


Le Jerusalem Post a précédemment rapporté que le rôle d’Israël dans l’exécution de l’archi-terroriste était bien plus important que ce qui n’avait été révélé.


Par exemple, selon des rapports étrangers, Israël a joué un rôle déterminant dans le maintien de l’idée de supprimer Soleimani comme option prioritaire, malgré la forte résistance de certains membres de l’establishment de la défense américain. Les débats internes aux États-Unis sont décrits dans l’article de Yahoo.


Le véhicule de Soleimani et un deuxième véhicule qui l’accompagnait ont été détruits grâce à des missiles air-sol Helfire tirés par un drone américain après son arrivée en Irak depuis Damas.


Selon Yahoo News, « dans les six heures qui ont précédé l’embarquement de Soleimani à Damas, le général iranien a changé de téléphone portable trois fois, selon un responsable militaire américain. »


«À Tel Aviv, les agents de liaison du Commandement des opérations spéciales conjoint des États-Unis ont travaillé avec leurs homologues israéliens pour aider à suivre les numéros et modèles différents de téléphone portable de Soleimani. Les Israéliens, qui avaient accès aux numéros de Soleimani, les ont transmis aux Américains, qui ont retracé Soleimani et son téléphone en service jusqu’à Bagdad », indique le reportage.


De plus, à une date antérieure, «les services de renseignement israéliens ont, à un moment donné, averti la CIA au sujet d’un courrier pour Soleimani qui se rendrait hors d’Iran pour récupérer des téléphones propres (vierges) pour le chef de la force Qods et son entourage, a rappelé un ancien responsable du renseignement. La CIA a eu vent que le courrier se rendrait sur un marché spécifique dans un pays du Golfe pour se procurer ces appareils, et est entrée en action. L’agence d’espionnage américaine a exécuté un compromis complexe au sein de la chaîne d’approvisionnement, en installant des logiciels espions (israéliens NSO?) sur un ensemble de téléphones qui ont été installés sur le marché utilisé par le courrier de Soleimani », indique le reportage.


En outre, «le pari a fonctionné, a déclaré l’ancien responsable, et le courrier a acheté au moins un téléphone sur écoute qui a ensuite été utilisé par quelqu’un qui se trouvait souvent dans la même pièce que Soleimani. Mais comme Soleimani et d’autres dirigeants iraniens faisaient souvent la rotation de leurs appareils et utilisaient d’autres mesures pour éviter d’être surveillés, les succès de ce type ont été éphémères, ont déclaré d’anciens responsables », ont déclaré Yahoo.


D’autres nouvelles révélations ont indiqué que plusieurs agents kurdes sur le terrain à l’aéroport irakien où l’assassinat a eu lieu tenaient des rôles clés.

https://video.i24news.tv/details/_6049492990001

Un agent kurde s’est fait passer pour un contrôleur au sol; un autre s’est fait passer pour un employé recevant les bagages et un troisième s’est fait passer pour un policier irakien afin d’identifier positivement Soleimani comme étant mort grâce à des preuves photographiques et ADN.


Les services de renseignement israéliens auraient une pénétration profonde parmi des groupes kurdes anti-iraniens, bien que les États-Unis aient également de solides liens avec les forces spéciales kurdes. En outre, le rapport Yahoo a révélé que les forces spéciales américaines étaient au sol et ont tiré sur la deuxième voiture pour la faire ralentir jusqu’à ce qu’elle soit également touchée par un drone américain planant au-dessus de sa toiture.

Forces Spéciales Peshmergas Kurdes

jpost.com

Laisser un commentaire