Charlie Hebdo: L’antisémitisme doit-il être dépénalisé?

Posted by
Members of the French Jewish community gather at Trocadero to demand a trial for the murderer of Sarah Halimi, in Paris, France,25 avril 2021. EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON (MaxPPP TagID: epalivefour517388.jpg) [Photo via MaxPPP]

La couverture de Sarah Halimi

La couverture se lit comme suit: « Devrions-nous dépénaliser l’antisémitisme? » mettant en vedette un personnage islamiste tenant un couteau et fumant des joints allumés à partir d’une menorah juive.

Par SARAH CHEMLA   28 AVRIL 2021 10h43

   

Un homme pose avec le nouveau numéro de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo dans un café de Nice.  (crédit photo: REUTERS)

Un homme pose avec le nouveau numéro de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, peu après ldes attentats de 2015, dans un café de Nice.(crédit photo: REUTERS)

Le magazine satirique français Charlie Hebdo a réagi mercredi à la récente décision de la Cour de cassation française d’exonérer l’assassin de Sarah Halimi en 2017 de sa responsabilité pénale parce qu’il a pris du cannabis avant de la tuer, et en a fait une couverture qui dit ainsi : devons-nous dépénaliser l’antisémitisme?  »  


La couverture se lit comme suit: « Devrions-nous dépénaliser l’antisémitisme? » mettant en vedette un personnage musulman tenant un couteau et fumant des joints de marijuana qu’il allume à partir d’une menorah juive. 

Le 14 avril, la plus haute cour de France (Cassation) a déterminé que Kobili Traoré, un musulman de 31 ans, n’était pas pénalement responsable de ses actes le 4 avril 2017, lorsqu’il a violemment battu, torturé et défenestré Sarah Halimi, sa voisine juive de 65 ans, alors qu’il criait « Allahu akhbar » (Dieu est grand) puis l’a jetée par la fenêtre du troisième étage, entraînant sa mort après 20 minutes sans assistance.

Dimanche, des milliers de manifestants se sont joints à une manifestation dans le centre de Paris (Trocadéro) pour protester contre la décision de la Cour et rendre justice à Sarah Halimi.

La principale manifestation a eu lieu sur la place du Trocadéro à Paris, tandis que des centaines de manifestants ont manifesté en même temps dans d’autres villes de France ainsi qu’à Tel Aviv, Londres, Rome, New York, Miami, Los Angeles. Le magazine a été la première cible des attentats de 2015 à Paris par des terroristes qui voulaient venger la publication de caricatures représentant le prophète Mahomet dans le magazine. Lors de l’attaque, 12 personnes de la rédaction ont été tuées. 

jpost.com

Laisser un commentaire