La propagande Iranienne prétend avoir assassiné 10 officiers du Mossad au Kurdistan!

Publié par

A priori : improuvable… Improbable

Première frappe de drone sur une base américaine en Irak, alors que l’Iran tente de lancer des attaques contre des cibles américaines et israéliennes

cibles américaines et israéliennes

 Attaques de drones pro-iraniens en Irak , cibles américaines et israéliennes

Les troupes américaines en Irak ont ​​été pises pour cibles pour la première fois mercredi 14 avril par un drone rempli d’explosifs qui a frappé une base de la coalition dirigée par les États-Unis à l’aéroport d’Irbil, dans la république kurde semi-autonome du nord de l’Irak. Rapportant cela, le ministère régional de l’Intérieur a déclaré que personne n’avait été blessé dans l’explosion mais qu’un bâtiment avait été endommagé. Une vingtaine d’attaques à la bombe ou à la roquette ont visé des bases abritant des soldats ou des diplomates américains en Irak depuis que le président américain Joe Biden a pris ses fonctions en janvier. Des dizaines de frappes attribuées à des milices chiites pro-iraniennes ont eu lieu au cours des 18 mois précédents.

Une explosion a également été entendue près de la zone et une enquête sur l’incident a été ouverte, a indiqué le ministère dans un communiqué antérieur.

«Des sources spéciales» ont déclaré à l’agence Sabereen News, connue pour ses contacts dans les cercles de milices pro-iraniennes irakiennes, que «l’attaque de drone visait une présumée installation israélienne du Mossad» dans la région kurde. Ils ont affirmé que «dix officiers ont été tués et blessés lors de l’attaque contre le centre du Mossad». Trois noms ont été proposés: «Manhanen Naom, Ekifa Ame et Perez Jacob» décrit comme « officiers sionistes [engagés dans des activités de renseignement au centre du Mossad à Irbil pendant plusieurs mois». Le média a indiqué qu’il publierait plus de détails «si nécessaire» pour inclure «des informations exactes sur l’emplacement et le type d’activités de renseignement du Mossad là-bas». Le média a rapporté plus tôt que «des forces de résistance inconnues» étaient responsables de l’attaque.

Le porte-parole du gouvernement kurde à Irbil a démenti l’intégralité du rapport comme étant «catégoriquement séparé de la réalité».

Ces événements, rapporte DEBKAfile, véhiculent des messages de Téhéran à Washington et Israël:

L’attaque du drone Irbil a averti l’administration Biden de cesser de poser les conditions de la reprise des pourparlers nucléaires, sinon les attaques contre les bases américaines en Irak se transformeraient en une nouvelle utilisation de drones explosifs.


L’avertissement à Israël est venu en deux parties:

  1. La vengeance iranienne pour l’attaque contre l’installation d’enrichissement de Natanz du 3 avril allait sûrement venir avec des frappes ciblées contre le service de renseignement israélien du Mossad, en particulier en Irak.
  2. Les gardiens de la révolution sont prêts à lancer leurs milices irakiennes et autres supplétifs pour des attaques de drones explosives précises contre des cibles israéliennes en Irak et ailleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s