Tentative d’élimination de Rostom Qasmi, le chef de l’économie des Pasdaran iraniens?

Posted by

 Nziv L’Iran

Il semble qu’on ait annoncé trop tôt l’exécution du responsable iranien du secteur de l’économie parallèle des Gardiens de la révolution.


Sans les élections israéliennes, il est probable que cette histoire aurait fait le tour des manchettes. Hier, les réseaux sociaux ont rapporté que Rostom Qasmi, qui dirige la branche économique des Gardiens de la révolution iraniens, a été tué à Beyrouth. Les Iraniens n’ont pas tardé à nier cette nouvelle, et on ne sait pas quelle en6 a été la source. L’homme est probablement toujours en vie, mais il ne fait aucun doute qu’il sert de cible aux services de renseignement de la région, principalement en raison de sa participation à la mise en place de mécanismes permettant à l’Iran de contourner les sanctions internationales. C’est une bonne occasion de faire connaissance avec l’homme qui a été la cible de cette tentative avortée.

Qasmi, 57 ans, est originaire de la province de Fares dans le sud de l’Iran. Il s’est joint aux Gardiens de la Révolution en 1981. Il a notamment servi comme commandant d’une unité navale spécialisée dans la construction de tunnels et d’installations souterraines. Il a également été impliqué dans des projets gaziers, pétroliers et pétrochimiques. Entre 2005 et 2013, il a dirigé l’Empire économique des gardiens de la révolution – la société Khatam Alanbiy, qui contrôle de nombreux projets en Iran. Au cours de son mandat, Il a acquis la compagnie Cedra pour fabriquer des navires, qui étaient principalement utilisés dans la contrebande de pétrole. 

Qasmi a également été impliqué dans le développement du projet de missiles balistiques au cours de cette période, lorsque Khatam Allenbiy a construit des installations de lancement. Il a travaillé en étroite collaboration avec Qassem Suleimani et, selon certaines informations, le produit du pétrole vendu par le réseau de Qasmi sur le marché noir aurait été transféré pour financer les milices iraniennes en Syrie ainsi qu’au Hezbollah.

Pendant la présidence d’Ahmadinejad, Qasmi a été nommé ministre du pétrole. Au cours de cette période, il a établi un réseau de commerçants privés engagés dans la contrebande de pétrole iranien. L’un des plus célèbres était le magnat de la capitale iranienne, Babak Zanjani qui a été condamné à mort pour corruption. Arrêté en décembre 2013, Babak Zanjani était accusé d’avoir détourné 2,8 milliards de dollars lors de transactions pétrolières non officielles contournant les sanctions internationales qui étaient imposées à l’Iran. Babak Zanjani dirigeait un conglomérat composé de 65 sociétés lui rapportant chaque année six à sept milliards de dollars, selon son site internet.

Rustom Kasmi. L’homme de l’ombre économique des gardiens de la révolution:

Crédit:  site  Telegram Doron Peskin

Laisser un commentaire