Le BDS Saint-Brieuc sait-il qu’il roule pour le FPLP, le Hamas et l’Iran?

Publié par

Pordic : l’association France Palestine « sensibilise des consommateurs »,selon le Télégramme :

mais à quoi, Diantre, puisque, si l’on s’en tient aux Accords d’Oslo, Israéliens et Palestiniens se sont répartis, en 1995, -soit il y a déjà 26 ans-, par « Oslo II », les diverses juridictions sur trois zones de territoires de « Cisjordanie » ou de Judée-Samarie, selon la terminologie ancestrale juive, en zones A, B et C (zone mixte de développement économique et de populations). S’il doit y avoir une autre réglementation, elle se décidera au cours de négociations ultérieures.

Ainsi l’AFPS ou BDS Pordic (22) roule t-il sans le savoir pour les dernières entités radicalement opposées au Processus de Paix, comme le déclarent les Gourous de ce mouvement :

Le groupe a essayé de sensibiliser les consommateurs lors de cette action.
Le groupe a essayé de sensibiliser les consommateurs lors de cette action.

« Ce samedi 6 mars, le groupe local du Pays de Saint-Brieuc de France Palestine Solidarité, présidé par Marie-Noëlle Blavet, a été présent devant l’Intermarché de Pordic pour une « action d’information des consommateurs ». « L’appel au boycott est un droit citoyen légal (????) et l’action du jour vise, dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions), des produits de consommations courantes en provenance des « colonies » israéliennes « occupant le territoire palestinien », a commenté Marie-Noëlle Blavet. Durant une heure, une quinzaine de membres de l’AFPS étaient présents devant l’entrée du supermarché pour « sensibiliser ». C’était le premier rassemblement de l’AFPS briochine qui compte bien renouveler son action sur d’autres centres commerciaux ». (Texte qui se veut « informatif » du Télégramme].

Nous conseillons vivement au BDS-Pordic (Incidemment, au Télégramme) de s’informer sur les propos de leurs guides si peu spirituels avant de s’afficher devant des magasins, en effet, il faut lire BDS dans ses propres mots :

Les partisans du BDS présentent souvent leur cause aux étudiants en termes de paix et de justice; cependant, cela masque le véritable programme consistant à chercher à détruire Israël plutôt que simplement à améliorer la vie des Palestiniens et à les aider à accéder à l’indépendance. 

Les véritables objectifs du BDS deviennent plus clairs lorsque les points de vue des dirigeants du mouvement sont examinés. Comme le montrent les exemples ci-dessous, ils s’opposent à une solution à deux États ou à toute autre résolution du conflit qui reconnaîtrait le droit du peuple juif à l’autodétermination dans son pays d’origine.  


«Mettre fin à l’occupation ne veut rien dire si cela ne signifie pas renverser l’État juif lui-même… BDS signifie la fin de l’État juif. Mais est-ce que je ne vois pas l’intérêt d’aller encore plus loin, pour ainsi dire? Le mouvement est peut-être en plein essor mais reste trop petit. Pourquoi ne pas se livrer à des partenariats ad hoc pour faire avancer les choses? Richard Silverstein, Richard Goldstone et de nombreux autres « sionistes autoproclamés » ont fait un travail extrêmement positif pour écorcher le chat sioniste (c’est une analogie délibérée. Je ne me trompe pas sur la difficulté qu’il doit y avoir pour une personne juive de critiquer l’État sioniste), ne devrait-on pas leur demander de rejoindre le mouvement BDS?

Pour être sûr, je ne suis pas dogmatiquement contre la coopération avec des personnes dont je trouve les opinions répréhensibles. Si cela se résumait à cela, je serais heureux de travailler avec les racistes de la rue pour amener la ville à réparer un nid-de-poule dans le quartier.

-Ahmed Moor ,
auteur Pro-BDS

——————————————————————————————-

«BDS représente trois mots qui aideront à provoquer la défaite d’Israël sioniste et la victoire de la Palestine.»

– Ronnie Kasrils

——————————————————————————————-

«[Israël] était la Palestine, et il n’y a aucune raison pour qu’elle ne soit pas rebaptisée Palestine.»

– Omar Barghouti,  fondateur, Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël

«Si les réfugiés retournent chez eux [en Israël] comme le demande le mouvement BDS, si nous mettons fin au régime d’apartheid d’Israël et si nous mettons fin à l’occupation sur les terres occupées en 1967, y compris Jérusalem, que restera-t-il du régime sioniste? Voilà la question. Ce qui veut dire, sur quoi les deux états seront-ils basés? » [Sous-entendu : sur rien, il n’y aura plus de place que pour un Etat palestinien]

«Le droit international et le droit au retour? Il n’y aura pas d’État sioniste comme celui dont nous parlons [dans l’actuel Israël]. Il y aura deux États: un démocratique pour tous ses citoyens ici [Palestine] et un démocratique pour tous ses citoyens là-bas [Israël]. «La minorité palestinienne deviendra une majorité palestinienne de ce qu’on appelle aujourd’hui Israël.»

–Omar Barghouti, podcast Gazan Voice, (21 mai 2020)

«Certainement, très certainement, nous nous opposons à un État juif dans n’importe quelle partie de la Palestine . Aucun Palestinien rationnel, pas un Palestinien sensé, n’accepterait jamais un État juif en Palestine.

– Omar Barghouti , (26 mai 2014)

«[Les Palestiniens ont le droit de] résister par tous les moyens, y compris la résistance armée. [Les jJuifs] ne sont pas indigènes simplement parce que vous dites que vous êtes… [Les Juifs] ne sont pas un peuple… le principe de l’ONU du droit à l’autodétermination ne s’applique qu’aux peuples colonisés qui veulent acquérir leurs droits. « 

– Omar Barghouti

«Pour en revenir à la solution à deux États, en plus d’avoir dépassé sa date d’expiration, cela n’a jamais été une solution morale pour commencer. Nous assistons à la disparition rapide du sionisme, et rien ne peut être fait pour le sauver, car le sionisme est résolu à se suicider. »

-Omar Bargouti

« Bon débarras! La solution à deux États pour le conflit israélo-palestinien est enfin morte. Mais quelqu’un doit délivrer un certificat de décès officiel avant que le cadavre en décomposition ne reçoive un enterrement approprié et nous pouvons tous passer à autre chose et explorer l’alternative plus juste, morale et donc durable pour la coexistence pacifique entre Juifs et Arabes dans le Mandat Palestine: la Solution de l’État unique.« 

-Omar Bargouti

«(La solution à un État signifie) un État unitaire, où, par définition, les Juifs seront une minorité

-Omar Bargouti

«Je suis complètement et catégoriquement contre le binationalisme parce qu’il suppose qu’il y a deux nations avec des revendications morales égales sur la terre.»

-Omar Bargouti

«Si les réfugiés devaient rentrer, vous n’auriez pas une solution à deux États, vous auriez une Palestine à côté d’une Palestine

– Omar Barghouti citant Sari Nusseibeh, président de l’université Al Quds. Vous pouvez également l’entendre dire ceci vers 4h56 de cette vidéo .

«La« solution à deux États »,… telle que dictée par Israël, omet les droits fondamentaux palestiniens… [et] serait un autre acte de complicité britannique en conférant une légitimité à l’ordre injuste d’Israël.»

– Omar Barghouti

«Un État juif en Palestine, sous quelque forme que ce soit, ne peut que contrevenir aux droits fondamentaux de la population palestinienne indigène et perpétuer un système de discrimination raciale auquel il faut s’opposer catégoriquement…. Palestine. Aucun Palestinien rationnel, pas un Palestinien au sens strict, n’acceptera jamais un État juif en Palestine.

– Omar Barghouti 

«Vous ne pouvez pas concilier le droit au retour des réfugiés avec une solution à deux États… Un retour des réfugiés mettrait fin à l’existence d’Israël en tant qu’Etat juif. Une solution à deux États n’a jamais été morale et ne fonctionne plus.

-Omar Barghouti

«[Les JJuifs] n’ont pas souffert dans les pays arabes. Il n’y a pas eu de pogroms. Il n’y a pas eu de persécution.

– Omar Barghouti

«Le mouvement BDS a été lancé en raison de l’incapacité persistante à protéger les droits du peuple palestinien. Certains de ces droits ont été gaspillés: le droit au retour est en danger, le droit de notre peuple aux terres de 1948 est en danger, et même le droit de notre peuple aux terres de 1967. Certains de ces droits sont ignorés. Le mouvement BDS a été créé en 2005, afin de se concentrer sur l’élimination de l’occupation, sur l’élimination du système de ségrégation raciale – l’apartheid israélien – et sur le droit des réfugiés de retourner dans les foyers d’où ils ont été expulsés. . »

–  Omar Barghouthi

«Je n’accepte clairement pas la solution à deux États.»

– Omar Barghouti

«Si Israël trouve un remède contre le cancer, par exemple, ou tout autre virus, alors il n’y a aucun problème à coopérer avec Israël pour sauver des millions de vies

– Omar Barghouti

——————————————————————————————-
«Le véritable objectif du BDS est de faire tomber l’État d’Israël… .Ce devrait être énoncé comme un objectif sans ambiguïté. Il ne devrait y avoir aucune équivoque sur le sujet. La justice et la liberté pour les Palestiniens sont incompatibles avec l’existence de l’État d’Israël. »

– As’ad AbuKhalil

——————————————————————————————-

«La paix – ou mieux encore, la justice – ne peut être obtenue sans une décolonisation totale (on peut dire de la dé-sionisation) de l’Etat israélien

– Michael Warschawski , militant BDS

——————————————————————————————-

« Je pense que le mouvement BDS gagnera en force en expliquant franchement pourquoi Israël n’a pas le droit d’exister. »

– John Spritzler , auteur Pro-BDS

«Les objectifs déclarés du BDS (mettre fin à l’occupation, égalité pour les non-juifs et les juifs, et droit au retour des réfugiés palestiniens ) impliquent logiquement la fin d’Israël en tant qu’Etat juif… .L’état des juifs est en fait un instrument par laquelle une classe dirigeante, une élite juive de milliardaires, de généraux et de politiciens sécurise son emprise oppressive sur les juifs ordinaires en Israël… C’est pourquoi il ne devrait pas y avoir d’État juif.

– John Spritzler

—————————————————————————————-
«Je veux dire que nous devons être honnêtes, et je déteste le manque de sincérité. Ils ne veulent pas d’Israël. Ils pensent qu’ils sont très intelligents; ils appellent cela leurs trois niveaux. Nous voulons la fin de l’occupation, le droit au retour, et nous voulons des droits égaux pour les Arabes en Israël. Et ils pensent qu’ils sont très intelligents parce qu’ils savent que le résultat de la mise en œuvre des trois est quoi, quel est le résultat? Vous savez et je sais quel est le résultat. Il n’y a pas d’Israël!

«Ils disent non, ils ne parlent pas vraiment de droits. Ils disent qu’ils veulent détruire Israël. Et en fait, je pense qu’ils ont raison, je pense que c’est vrai. Je ne vais pas mentir. Mais ce genre de duplicité et de mensonge, « oh nous sommes agnostiques à propos d’Israël. » Non, vous n’êtes pas agnostique! Vous n’en voulez pas! Alors dis-le!

«Dès que vous irez là-bas, Israël commencera à dire ‘Et nous?’ et «Ils ne reconnaîtront pas notre droit» et en fait c’est correct. Vous ne pouvez pas répondre aux Israéliens à ce sujet parce qu’ils font une déclaration qui est factuellement correcte. Ce n’est pas une omission accidentelle et involontaire que BDS ne mentionne pas Israël. Vous le savez et je le sais. Ce n’est pas comme s’ils disaient «oh nous avons oublié de le mentionner». Ils ne le mentionneront pas, car ils savent que cela divisera le mouvement. Parce qu’il y a une grande partie du mouvement qui veut éliminer Israël.

– Norman Finkelstein critique le mouvement BDS

«Il n’y a pas d’Israël. C’est de ça qu’il s’agit vraiment.

– Norman Finkelstein

——————————————————————————————-
«Notre société boycotte tous les produits et services israéliens et encourage les autres institutions, entreprises et particuliers à cesser et éviter toute activité économique, universitaire et culturelle qui soutient l’État raciste d’Israël jusqu’à ce que cet État se dissolve.

– Paul Larudee,  co-fondateur, Free Palestine Movement

——————————————————————————————-
«Israël est l’oppresseur, pas les « colonies »-implantations.»

-Hind Awwad
Coordonnateur national, Comité BDS

——————————————————————————————-
«Le but du #BDS est le rétablissement complet des droits des Palestiniens, pas un accord pour créer un mini-État artificiel pour sauver le sionisme »

– Ali Abunimah , militant du BDS

——————————————————————————————-
«Les sionistes se plaignent [le BDS] exige de mettre fin à « l’État juif ». Ils ont raison. Un «État juif» est par définition voué à la suprématie des Juifs sur les non-juifs en Palestine, et est donc inconciliable avec la justice prônée par le BDS. »

– David Litwin , militant BDS

——————————————————————————————-
«Tout appel au boycott, désinvestissement ou sanctions, quel qu’en soit le motif (même au nom Des colons!) est perçu, à juste titre, comme un coup porté à la légitimité d’Israël… il sera à juste titre perçu par la foule pro-israélienne comme une menace, même «existentielle», pour reprendre la qualification de tous les BDS par le Premier ministre Netanyahu. « 

– Jeremiah Haber , partisan du BDS

—————————————————————————————-
«[La solution à deux États] était une mascarade au départ, et elle s’est (déjà) jouée . »

– Kumars Salehi , partisan du BDS

——————————————————————————————-

«Faire tomber Israël profitera vraiment à tous dans le monde et à tous les membres de la société, en particulier les travailleurs»,

– Lara Kiswani, directrice exécutive du Centre arabe de ressources et d’organisation, militante BDS

«Je pense que le but ultime du BDS est d’affaiblir Israël, d’isoler Israël et de donner à la communauté mondiale un rôle dans la libération de la Palestine et de soutenir la résistance sur le terrain en Palestine.»

– Lara Kiswani

«Nous résistons au colonialisme en Palestine, et le colonialisme englobe toute la Palestine occupée, de Haïfa à Jérusalem, en passant par Ramallah…»

– Lara Kiswani , [0:45]

——————————————————————————————-

«Vous ne pouvez pas avoir de coexistence avec les sionistes. Le but du sionisme est la discrimination, l’élimination et le nettoyage ethnique d’un groupe de personnes, donc si vous voulez parler de coexistence, je ne parle pas avec vous parce que vous allez essayer de me tuer. Je suis musulman. »

– Azka Fayyaz, leader BDS chez UC Davis

——————————————————————————————-

« Êtes-vous en colère? Eh bien, nous avons observé l’Intifada en Palestine, nous avons assisté à un soulèvement en Irak, et la question est: que faisons-nous? Comment se fait-il que nous n’ayons pas d’Intifada [lutte armée] dans ce pays? … Et il est grand temps que nous ayons une Intifada dans ce pays qui change [s] fondamentalement la dynamique politique ici… Ils vont dire [que] certains Palestiniens sont trop radicaux; eh bien, vous n’avez pas encore vu le radicalisme!

– Professeur Hatem Bazian , fondateur de Etudiants pour la justice en Palestine

«Dans ce mouvement [on devrait] soutenir la résistance contre l’impérialisme américain par tous les moyens nécessaires.»

– Professeur Hatem Bazian

——————————————————————————————-

«Nous pouvons construire un mouvement BDS encore plus fort commençant au nom de la liberté palestinienne et se terminant par un coup permanent contre l’empire américain

– Bill Mullen

——————————————————————————————

En collaboration avec : BDS in their own words : jewishvirtuallibrary.org

Laisser un commentaire