En France, fumer un joint ouvre droit à tuer une Juive ou un Juif

Publié par

… Ou la jurisprudence en Absurdie. En France, si vous fumez du cannabis, vous pouvez tuer une Juive ou un Juif – l’affaire Sarah Halimi est portée devant la Haute Cour

Le juge a cité des évaluations psychiatriques selon lesquelles la consommation de marijuana par Traoré avant de tuer Sarah Halimi a conduit à un «épisode délirant» qui l’a rendu juridiquement non responsable de ses actes.

Par SARAH CHEMLA   4 MARS 2021 12:47

Sarah Halimi a été brutalement assassinée à son domicile parisien par Kobili Traoré, qui n'a pas été poursuivie parce que les avocats attribuaient ses actes à un «épisode psychotique massif» causé par la consommation de marijuana.  (crédit photo: SIMON WIESENTHAL CENTER)

Sarah Halimi a été brutalement assassinée à son domicile parisien par Kobili Traoré, qui n’a pas été poursuivi parce que les avocats ont attribué ses actes à un «épisode psychotique massif» causé par la consommation de drogue

En France, si vous fumez du cannabis, vous pouvez tuer une Juive ou un Juif. C’est essentiellement ce que la Chambre Basse française a décidé en décembre 2019, après avoir excusé le meurtrier antisémite présumé d’une femme juive, lors d’un procès pénal, en raison de sa forte consommation de cannabis qui aurait atéré son «discernement» ou sa conscience.

La Cour de cassation française (appel) a entamé ses délibérations mercredi sur l’opportunité d’annuler ou non la décision de la chambre basse de ne pas juger Kobili Traoré pour le meurtre de Sarah Halimi en 2017 alors qu’il hurlait des sourates au sujet d’Allah, une décision qui a fait l’objet d’un appel l’année dernière. Au moment de la décision, la juge a cité des évaluations psychiatriques selon lesquelles la consommation de marijuana par Traoré avant l’incident a conduit à un «épisode délirant» qui l’a rendu juridiquement non responsable de ses actes. Cependant, le juge a également déclaré que Traoré, âgé d’une trentaine d’années, avait tué Sarah Halimi parce qu’il était un antisémite convaincu. En avril 2017, Traoré, un musulman de 27 ans, a torturé Halimi, sa voisine juive de 65 ans, en criant «Allah Akbar» (Dieu est grand) et des slogans antisémites avant de la jeter mortellement par la fenêtre de son appartement au troisième étage. 

Le tribunal a toutefois déclaré qu’il n’était pas responsable de ses actes, car il avait fumé une forte dose de cannabis qui « affectait » ses sens, une décision qui a suscité l’indignation de la communauté juive française et internationale. Selon Algemeiner, si l’irresponsabilité criminelle de Traoré est confirmée par la plus haute cour, il sera détenu dans des établissements de santé mentale jusqu’à ce que les médecins le jugent apte à être remis en liberté dans la société, et la seule sanction qu’il recevrait serait d’être interdit de visiter le lieu du meurtre et d’être en contact avec la famille de Sarah Halimi pendant 20 ans. Cependant, une source anonyme a déclaré mercredi à la chaîne Europe 1 que l’avocat général de la France «se prononcera en faveur de la confirmation de l’ irresponsabilité criminelle de l’auteur du meurtre», a rapporté Algemeiner. 

«Comment notre « discernement » pourrait être aboli, alors que le reste d’une conscience fonctionnerait?» a demandé Muriel Ouaknine Melki, avocate représentant la famille Halimi, ajoutant que les citoyens français dans leur ensemble étaient face à un enjeu important dans le procès de Traoré, car ils seraient alors en mesure d’établir si «la consommation de stupéfiants peut être une cause d’exonération de responsabilité en matière pénale. »

Ouaknine a souligné que la loi française impose plus fréquemment des sanctions supplémentaires pour les personnes qui commettent des délits sous l’influence de l’alcool ou de la drogue. » Je tiens à rappeler que pour plusieurs infractions, par exemple le crime de viol, la consommation de stupéfiants est une circonstance aggravante« , a-t-elle déclaré. « Dans la violence volontaire, c’est aussi une circonstance aggravante ».

jpost.com

Laisser un commentaire