Jérusalem ne prend aucun risque vis-à-vis de l’Iran et se prépare au pire

Publié par

« Comment Israël se prépare à la guerre avec l’Iran »

 Nziv L’Iran

Dans l’espoir d’obtenir un meilleur accord négocié par les États-Unis avec l’Iran, Israël indique de plus en plus sa volonté d’attaquer l’Iran pour s’assurer que les deux parties prennent ses demandes au sérieux, rapporte le US National News.

« Israël souhaite depuis longtemps un accord plus global pour encadrer la position de l’Iran au Moyen-Orient. »

« Tout d’abord, il veut que l’Iran ne soit pas capable de produire des armes nucléaires, mais il veut aussi réduire ou supprimer la menace des missiles balistiques de l’Iran et de ses missiles régionaux sur Israël lui-même. »

« Les États-Unis sont ouverts à ces points de négociation, mais l’Iran, pour l’instant, est moins disposé à inclure ces questions dans les négociations concernant son programme nucléaire. »

* En 2012-13, Israël a signalé sa volonté d’attaquer le programme nucléaire iranien afin de faire pression sur les négociations qui ont conduit au JCPOA. Cependant, bien qu’il était apparemment sur le point d’attaquer l’Iran depuis les airs, l’opposition interne de l’establishment de la défense israélienne et les craintes d’une rupture diplomatique majeure avec les États-Unis ont empêché une telle action.


* – L’Iran considère ses missiles balistiques et ses forces par procuration (milices supplétives) comme des éléments de dissuasion nécessaire contre ses rivaux idéologiques et stratégiques en Israël, aux États-Unis et dans les États arabes du Golfe, tels que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. * – Les forces militaires conventionnelles de l’Iran ne sont pas préparées à la guerre et semblent généralement moins crédibles que ses forces asymétriques, qui se concentrent sur la dissuasion des attaques contre l’Iran par des perturbations sur les exportations de pétrole du golfe Persique, des attaques de missiles et de roquettes contre des forces militaires et des villes rivales, des cyberattaques et cellules terroristes actives.

Résultat d'image pour Israël se prépare à la guerre avec l'Iran

«Si les négociations n’abordent pas la question du ralentissement de l’Iran en direction du développement d’armes nucléaires, il peut y avoir d’autres actions secrètes ou même manifestes contre le programme nucléaire de Téhéran.

Israël peut être plus disposé à contenir les missiles balistiques de l’Iran et de ses supplétifs dans la région, surtout s’il est capable de poursuivre sa guerre secrète contre de telles menaces sans perturber les relations avec les États-Unis ou provoquer une guerre régionale avec l’Iran. « Cependant, Israël pourrait être plus disposé à risquer une rupture diplomatique avec les États-Unis en raison du statut final du programme nucléaire iranien, surtout si les élections du 23 mars aboutissent à un gouvernement israélien plus belliqueux qui soutient les vues « bellicistes » de Kochavi (désormais considéré comme un « Faucon » à Washington, depuis son discours à l’INSS le mois dernier).

* – La dissuasion militaire et les systèmes de missiles conventionnels d’Israël pourraient aider à compenser une partie de la menace posée par les forces par procuration de l’Iran telles que le Hezbollah et ses missiles balistiques, ce qui réduirait l’obligation d’Israël d’atten3dre que des « négociations » aident ces menaces à diminuer. *

– Israël a mené des centaines de frappes aériennes et d’opérations secrètes contre des supplétifs iraniens – principalement en Syrie, mais parfois aussi au Liban et en Irak. *

– Israël a déjà commis des sabotages et des éliminations ciblées en Iran lui-même afin de perturber son programme nucléaire, y compris la destruction présumée de l’installation d’enrichissement de Natanz en juillet et l’exécution du scientifique nucléaire iranien Muhsin Pekrizadeh en novembre. *

– La référence au programme nucléaire en Iran est devenue un enjeu majeur parmi les partis de droite en lice aux prochaines élections en Israël.

« Alors que les États-Unis se préparent à parler à l’Iran, Israël prépare une option militaire », déclare Stratfor Worldview, une société de prévisions géopolitiques et de publication de renseignements de la RANE, un réseau d’aide aux entreprises investissant dans des zones à risque + les sociétés cotées en bourse.

En tant que principale plate-forme de renseignement géopolitique au monde, la vision du monde de Stratfor présente les événements mondiaux dans une perspective éclairée, permettant aux entreprises, aux gouvernements et aux particuliers de naviguer dans un environnement international de plus en plus complexe. Stratfor est une filiale de RANE (Risk Assistance Network + Exchange).

Résultat d'image pour Israël se prépare à la guerre avec l'Iran

Laisser un commentaire