Tsahal élève le niveau de vigilance des forces spéciales en mer Rouge

Publié par

Crainte d’une vengeance iranienne: l’armée israélienne a élevé le niveau de vigilance des forces spéciales en mer Rouge

IDF Naval commando hostage rescue training

Les responsables de la défense estiment que Téhéran cherche à nuire à Israël après l’élimination de Suleimani et Fakhrizadeh, et Tsahal s’inquiète également de l’importante cargaison d’armes iraniennes dans la région. Entre autres choses, le niveau de préparation des flottes sous-marines et de la 13e flottille (Shayetet 13 (hébreu : שייטת 13, lit. 13e flottille-commando-marine) a été relevé.

Amir Bohbot.  Walla!  NOUVELLES

Amir Bohbot Mardi 19 janvier 2021, 18 h 15

Le navire de base avancé IRIS Makran, fabriqué localement, qui serait capable de transporter jusqu’à cinq hélicoptères, a rejoint la flotte avec un autre navire capable de tirer des missiles [Document via l’armée iranienne]

L’armée israélienne a lancé l’alerte dans l’arène de la mer Rouge en pleines tensions avec l’Iran, craignant des représailles liées à l’élimination du commandant de la Force Qods des Gardiens de la révolution, Qassem Suleimani, et de l’architecte nucléaire iranien Muhsin Fakhrizadeh. Les responsables de la défense disent que l’Iran cherche un moyen de venger la mort des deux hommes.

Tsahal a mis en état d’alerte plusieurs unités militaires, y compris des forces de la flotte sous-marine et la 13e flottille (Shayetet 13, commandos-marine). De hauts responsables de la sécurité ont confirmé qu’un sous-marin de la marine israélienne avait récemment quitté la mer Méditerranée par le canal de Suez vers la mer Rouge, et qu’il a disparu pendant plusieurs semaines en s’immergeant sous l’eau. Selon des sources, le transfert du sous-marin vers la mer Rouge a été reçu conformément au défi sécuritaire dans la région et constitue un message indiquant qu’Israël est prêt à affronter tous les scénarios.

Le ministre des Renseignements, Eli Cohen, s’exprimant sur les menaces dans la région de la mer Rouge, dans le contexte des changements géopolitiques dans l’ensemble de la région, y compris les «accords Abraham» qu’Israël a signés avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

« Le poids stratégique de la mer Rouge augmente dans le contexte des luttes d’influence internationales et régionales », a écrit Cohen dans un document détaillé, « L’Iran et ses émissaires houthis dans la région. En même temps, le principal défi pour l’activité israélienne dans la région est la nécessité de manœuvrer dans l’enchevêtrement d’intérêts puissants, régionaux et locaux. »

Récemment, des médias étrangers ont fait état de l’expédition d’armes très lourdes qui ont quitté l’Iran pour le Yémen, qui comprenait, entre autres, des avions sans pilote, transportant des explosifs pouvant atteindre des cibles navales et terrestres, y compris des cibles mouvantes en circulation. Ces publications ont allumé l’alerte rouge dans la communauté du renseignement israélienne, à cause des craintes que l’Iran n’utilise des drones contre des cibles dans la région, ou tente de les transmettre comme aide à diverses organisations terroristes au Moyen-Orient, notamment au Yémen et en Irak.

La démonstration de force militaire intervient dans un contexte de tensions persistantes avec les États-Unis [Document via l'armée iranienne]

La démonstration de force militaire intervient dans un contexte de tensions persistantes avec les États-Unis et Israël [Document via l’armée iranienne]

news.walla.co.il

Laisser un commentaire