Un Français suicidé a t-il versé 522.000 $ aux émeutiers du Capitole un mois plus tôt?

Publié par

Le FBI enquête sur le financement étranger présumé des émeutes du Capitole

Le Federal Bureau of Investigations « examine les paiements de 500 000 dollars en bitcoins, apparemment par un ressortissant français, à des personnalités et des groupes clés de l’alt-juste avant l’émeute », rapportent les médias américains.

Par  Eran Itzkovitch et l’équipe de l’ILH  Publié le  17-01-2021 12:32 

Dernière modification: 17/01/2021 12:32

(photo 1) La police anti-émeute repousse une foule de partisans du président américain Donald Trump après avoir pris d’assaut le bâtiment du Capitole à Washington, 6 janvier 2021 | Photo du dossier: AFP

Le Federal Bureau of Investigations cherche à savoir si des « acteurs (agents) étrangers » ont financé certains des émeutiers qui ont mis à sac le Capitole américain le 6 janvier, a déclaré dimanche un responsable du FBI cité par NBC News .

Dans le cadre de l’enquête, le FBI « examine les paiements de 500 000 dollars en bitcoins, apparemment par un ressortissant français, à des personnalités et des groupes clés de l’alt-right avant l’émeute », indique le rapport.

Les paiements ont été indiqués et mis en ligne par Chainanalysis, une société qui analyse les transferts de crypto-monnaie.

NBC News a déclaré que le FBI enquêtait sur la question de savoir si des gouvernements, des organisations ou des individus étrangers avaient fourni des fonds à ceux qui avaient aidé à planifier l’émeute. « 

Il a en outre cité des rapports des médias français selon lesquels le ressortissant français qui a effectué le paiement est décédé par suicide peu de temps après le transfert de la crypto-monnaie.

Chainanalysis a affirmé que la majorité du paiement était allée au podcasteur d’extrême droite Nick Fuentes qui a reçu 13,5 BTC, soit environ 250000 $.

Nick Fuentes durant l’émeute

Fuentes a déclaré à ProPublica qu’il était au rassemblement, mais qu’il n’est pas entré dans le Capitole avec la foule, a déclaré NBC News .

Au début de cette semaine, le FBI et le Département de la sécurité intérieure ont averti que les acteurs d’influence russes, iraniens et chinois « ont saisi l’opportunité d’amplifier les récits dans la poursuite de leur intérêt politique en profitant de la transition présidentielle », selon NBC .

Le FBI n’a pas commenté le rapport.

La semaine dernière, Michael Sherwin, procureur américain par intérim de Washington DC, a déclaré que les responsables traitaient l’enquête « comme une opération internationale importante de contre-terrorisme ou de contre-espionnage« .

« Nous examinons tout: l’argent, les dossiers de voyage, les dossiers de (pré-)disposition, de mouvement et de communication », a-t-il déclaré. « Donc, aucune ressource liée au FBI ou au bureau du procureur américain ne sera épargnée pour essayer de déterminer exactement s’il y avait un commandement et un contrôle (étranger) comment il fonctionnait et comment (les agitateurs sur le terrain) exécutaient ces activités. »

israelhayom.com

Les groupes et personnalités de l’Alt-Right (droite extrémiste, souvent suprématiste) impliqués dans l’émeute du Capitole du 6 janvier ont reçu plus de 500000 dollars en Bitcoin d’un donateur français un mois auparavant

La semaine dernière, les Américains ont été choqués lorsqu’un grand groupe de partisans de Donald Trump a pris d’assaut le Capitole américain pour protester contre sa défaite aux élections de 2020, à la suite d’un rassemblement fondé apparemment autour d’ un discours de Trump lui-même. Six personnes sont mortes, dont deux policiers, et des dommages importants ont été causés au bâtiment, notamment aux bureaux de nombreux représentants du Congrès. Plusieurs membres éminents de l’alt-droite ont participé au raid ou étaient présents juste à l’extérieur du Capitole, y compris la personnalité notoire sur Internet Nick Fuentes .

Nick Fuentes à l’extérieur du Capitole. Crédit photo à Nick Fuentes sur Twitter.

On ne sait pas dans quelle mesure l’attaque du Capitole était planifiée à l’avance (sans nécessaire connaissance des réels partisans de Trump). ProPublica rapporte que dans les semaines qui ont précédé, de nombreux présumés partisans de Trump ont discuté de rendre l’événement violent à travers le site Parler, une application de réseaux sociaux de droite désormais interdite par la plupart des grandes plateformes technologiques. Cependant, nous avons maintenant la preuve que de nombreux groupes et personnalités de droite alternative, y compris Fuentes, ont reçu d’importants dons en Bitcoin dans une seule transaction qui a eu lieu un mois avant l’émeute, le 8 décembre. Nous avons également rassemblé des preuves qui suggèrent fortement que le donateur -programmeur informatique basé en France et décédé depuis.

Bien que nous ne partagions pas l’identité du donateur publiquement, nous vous expliquerons comment nous avons effectué l’identification et fournirons des détails sur les dons ci-dessous. Les informations que nous avons découvertes montrent que l’extrémisme intérieur n’est pas strictement national. Les réseaux internationaux jouent également un rôle, que nous voyons reflété dans la nationalité de ce donateur extrémiste. Le don, ainsi que les rapports sur la planification du raid au Capitole sur les canaux de communication de la droite alternative, suggèrent également que les groupes extrémistes nationaux peuvent être mieux organisés et financés qu’on ne le pensait auparavant.

Les dons

Le 8 décembre 2020, un donateur a envoyé 28,15 BTC – d’une valeur d’environ 522. 000 USD au moment du transfert – à 22 adresses distinctes en une seule transaction. Beaucoup de ces adresses appartiennent à des militants d’extrême droite et à des personnalités d’Internet : on reconnaît notamment le compte de Vincent Reynouard en France, et de Nick Fuentes.

Vincent Reynouard, révisionniste, antisémite, national-socialiste assumé, responsable de tags à Oradour-sur-Glane, entre autres. La nouveauté par rapport à Faurisson, c’est qu’il fait pénétrer le négationnisme au cœur du catholicisme intégriste (JY Camus)
Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir. Ici, nous voyons que le donateur a envoyé Bitcoin à plusieurs organisations de droite et à des personnalités en ligne. Les destinataires inconnus sont regroupés dans le coin inférieur droit.

Nick Fuentes a reçu 13,5 BTC – d’une valeur d’environ 250000 $ au moment du transfert – ce qui en fait de loin le plus grand bénéficiaire du don. Cependant, plusieurs autres ont également reçu des fonds importants, notamment l’organisation anti-immigration VDARE , le streamer alt-right Ethan Ralph , et plusieurs adresses dont les propriétaires ne sont pas encore identifiés.

Bien qu’il n’y ait pas encore de preuve que Fuentes soit entré dans le Capitole – en fait, il nie explicitement être entré dans le bâtiment – il était présent au rassemblement initial et aperçu à l’extérieur du Capitole lorsque les émeutes ont commencé. Fuentes a fait la promotion du rassemblement qui a précédé les violences du mois précédent sur les réseaux sociaux. PBS note que dans les jours qui ont précédé, Fuentes a encouragé son public à adopter un comportement extrême pour empêcher l’élection de Joe Biden d’être certifiée, ce qui implique même qu’ils devraient tuer les législateurs de l’État. Fuentes avait précédemment été banni de YouTube pour discours de haine, y compris la négation de la Shoah et la promotion d’autres théories du complot. 

Le don du 8 décembre de plus de 250000 $ en Bitcoin est de loin le plus grand don de crypto-monnaie que Fuentes ait jamais reçu. Auparavant, le maximum qu’il avait jamais reçu en un seul mois était de 2707 $ de Bitcoin.

En fait, comme nous le voyons dans le graphique ci-dessus, ce don multi-bénéficiaire a fait de décembre 2020 le mois le plus important que nous ayons jamais observé en termes de crypto-monnaie reçue par des adresses associées à l’extrémisme national. Pourtant, ce don n’est pas ponctuel. Les données montrent que les extrémistes nationaux reçoivent un flux constant de dons de crypto-monnaie depuis 2016

Qui est le donateur extrémiste?

Le donateur extrémiste a financé son portefeuille de dons avec de la crypto-monnaie d’un échange français, qu’il a déplacé vers le portefeuille de dons via un intermédiaire que nous avons appelé «Extremist Legacy Wallet». en Français : Portefeuille de Patrimoine Extrémiste.

Le portefeuille de Patrimoine Extrémiste est devenu actif pour la première fois en 2013, ce qui suggère que le donateur extrémiste est un adepte relativement précoce de Bitcoin dont la valeur a considérablement augmenté. En utilisant le renseignement open-source, nous avons découvert qu’une adresse BTC associée à Portefeuille de Patrimoine Extrémiste est enregistrée sur NameID, un service qui permet aux utilisateurs d’associer leur identité en ligne, leur adresse e-mail et d’autres informations à leur adresse Bitcoin. Dans ce cas, le donateur extrémiste a associé son adresse Bitcoin au pseudonyme «pankkake».

En plus de son adresse Bitcoin, le donateur extrémiste a également répertorié une adresse e-mail et une signature OpenPGP.

La recherche d’informations sur l’adresse e-mail nous a conduit à un blog personnel qui, selon nous, appartient au donateur extrémiste, et qui l’identifie comme un programmeur informatique français. Le blog était inactif depuis 2014 jusqu’à ce qu’un nouveau message soit publié le 9 décembre 2020 – le lendemain des dons. Chose choquante, le message semble être une note de suicide. Vous pouvez le lire dans la capture d’écran ci-dessous.

Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir

La plupart de la note détaille les problèmes de santé de l’auteur, qui, selon lui, l’ont incité à se suicider, mais les sections que nous avons mises en évidence fournissent des preuves solides que l’auteur est le donateur extrémiste. Il mentionne qu’il a «légué [sa] fortune à certaines causes et à certaines personnes», et cite plusieurs points de discussion émanant de la déclinologie courante à l’extrême-droite dans son analyse du monde d’aujourd’hui. Par exemple, il affirme sa conviction que «la civilisation occidentale est en déclin» et affirme que les Occidentaux sont encouragés à haïr leurs «ancêtres et leur héritage». Il fait également apparemment allusion à sa conviction que George Floyd est mort d’une overdose de drogue plutôt que des actions du policier qui l’a violemment appréhendé. Tous ces éléments sont des croyances communes au sein de la droite alternative et brossent un tableau des motivations du donateur pour envoyer de la crypto-monnaie à tant de personnalités d’extrême droite.

Unis dans la lutte contre l’extrémisme Intérieur

Bien que nous ne sachions pas si ces dons ont directement financé le rassemblement violent de la semaine dernière au Capitole ou toute activité associée, le moment choisi justifie certainement les soupçons. Alors que l’administration Biden prétend se préparer à lutter contre l’extrémisme Intérieur, ces dons rappellent la nécessité de suivre l’activité de crypto-monnaie de tous les groupes et individus désignés comme terroristes, y compris ceux opérant sur le sol américain. Alors que les plates-formes de paiement traditionnelles éliminent les groupes et les personnalités extrémistes, nous pouvons les voir adopter davantage la crypto-monnaie comme mécanisme de dons. Heureusement, grâce à la transparence inhérente aux blockchains de crypto-monnaie, les forces de l’ordre peuvent suivre ces transactions en temps réel et travailler avec les entreprises de crypto-monnaie pour empêcher les fonds d’atteindre les groupes violents qui pourraient les utiliser pour financer leurs opérations et commettre des actes de violence. Chainalysis cherche activement à identifier tout paiement et activité extrémistes supplémentaires et tiendra nos clients informés.

Ce blog est un extrait du rapport Chainalysis 2021 Crypto Crime. Cliquez ici et inscrivez-vous pour recevoir le document complet par e-mail dans votre boîte de réception lors de sa sortie en février!

Mises à jour du 15/01/21:

Les médias ont confirmé la mort du donateur français. La publication française 20 Minutes a confirmé la mort d’un programmeur informatique français qui semble avoir été le propriétaire du portefeuille Bitcoin à partir duquel les dons extrémistes ont été envoyés en décembre, et le blog sur lequel la note de suicide que nous avons postée ci-dessus a été publiée. Le journaliste Philippe Berry s’est entretenu avec une personne qui connaissait personnellement le donateur, qui a confirmé son décès par suicide le 8 décembre, ainsi que l’authenticité de la note et des problèmes de santé mentionnés à l’intérieur. L’ AP a également trouvé une version en cache de la nécrologie, y compris des informations sur l’inhumation, qui avait été supprimée. 

Cette transaction a été initialement portée à notre attention sur la base d’un conseil de Yahoo News, qui a couvert l’histoire ici . Nous avons reçu beaucoup de questions à ce sujet.

blog.chainalysis.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s