Suha Arafat: la deuxième Intifada était une erreur

Publié par

Mohammed Dahlan, un membre du Fatah limogé, ancien commandant de la sécurité de l’Autorité palestinienne dans la bande de Gaza, a déménagé aux Émirats arabes unis, après s’être brouillé avec le président de l’AP Mahmoud Abbas il y a dix ans.

Par KHALED ABU TOAMEH   2 JANVIER 2021 13:13

Une femme passe devant une affiche représentant le défunt dirigeant palestinien Yasser Arafat, camp de réfugiés palestiniens de Chatila, Beyrouth (crédit photo: MOHAMED AZAKIR / REUTERS)

Une femme passe devant une affiche représentant feu le dirigeant palestinien Yasser Arafat, au camp de réfugiés palestiniens de Chatila, Beyrouth(crédit photo: MOHAMED AZAKIR / REUTERS)

Israël n’a jamais été responsable de la mort de Yasser Arafat et la deuxième Intifada, qui a éclaté en septembre 2000, était une erreur, a déclaré Suha Arafat, la veuve de l’ancien président de l’OLP, ce week-end. Sur son compte Instagram, Suha a écrit vendredi qu’elle n’accuse personne, « pas même Israël, d’avoir tué [Yasser Arafat] parce que jusqu’à présent, je n’ai aucune preuve contre qui que ce soit. »

Suha a déclaré qu’elle ne voulait pas que la question de la mort de son mari fasse partie des «batailles politiques internes» palestiniennes. Elle faisait apparemment référence aux allégations de hauts responsables de l’Autorité palestinienne selon lesquelles un membre du Fatah, Mohammed Dahlan, était impliqué dans «l’assassinat» d’Arafat, décédé dans un hôpital français en novembre 2004.

Dahlan, un ancien commandant de la sécurité de l’Autorité palestinienne dans la bande de Gaza, a emménagé aux Émirats arabes unis après s’être brouillé avec le président de l’AP Mahmoud Abbas il y a dix ans. Les responsables de l’AP et du Fatah ont depuis affirmé qu’Israël, avec l’aide de «collaborateurs» palestiniens, était derrière «l’assassinat» d’Arafat. Une commission d’enquête spéciale mise en place par les dirigeants de l’Autorité palestinienne n’a cependant pas étayé cette affirmation.

Suha a confirmé qu’elle avait récemment été interviewée pour un documentaire israélien sur son mari, où elle réaffirmait que la deuxième Intifada était une erreur.

jpost.com

Laisser un commentaire