Le monde admire le « miracle » de la vaccination à l’israélienne

Posted by
30122020

Lumière pour les Nations : l’Amérique et le monde regardent avec étonnement et envie le « miracle des vaccins » en Israël

28/12/2020
Être un Israélien en visite aux États-Unis en ces jours tumultueux est une expérience surréaliste • Des millions d’Américains, qui ne peuvent même pas rêver prochainement d’un vaccin, sont surpris par le succès vertigineux d’Israël en ce domaine.

Publié dans: 02.01.2021 23:06

  • Femme vaccinée à l'hôpital Assaf le médecin
  • Femme vaccinée à l’hôpital Ichilov par le médecin

Apocalypse Dream : les Américains regardent un Israélien avec envie. Le rêve israélien. Les Israéliens vivant aux États-Unis veulent s’envoler pour Israël, car il n’y a rien de comparable, Israël est beaucoup plus avancé que l’Amérique. Est-ce de la science-fiction? Non. C’est exactement le sentiment partagé en ce moment, et la raison en est la vitesse d’accès aux vaccins. Alors que la grande et progressiste Amérique, ainsi que de nombreux pays du paradis européen, sont occupés à freiner le virus, à resserrer les mesures de confinement et de couvre-feu et à calmer la panique, Israël est déjà plongé dans une campagne de vaccination de masse de ses citoyens. Alors qu’en France les entrepôts sont isolés, en Israël ils sont groupés.

Vous devez voir comment ils me regardent ici, l’invité d’Israël, qui dit aux habitants qu’il est déjà résilient. Que faire, enfin un léger avantage sur les membres du club douteux d’un groupe à risque. Rappelez-vous comment nous avions l’habitude de regarder l’oncle d’Amérique dans les années 70 avec les Levi’s et les Marlborough? Eh bien, multipliez le phénomène par cent. Les yeux s’ouvrent avec une curiosité mêlée d’admiration. Ils obtiennent les informations à la télévision locale et dans les journaux – Israël occupe le premier rang en matière de vaccination, loin, loin devant la plupart des pays occidentaux. Netanyahu est photographié avec la millionième personne vaccinée à Umm al-Fahm (NDLR : ville arabe qui fait mentir l’horrible France-Inter obsessionnellement antisioniste), et les journaux mondiaux demandent: « Mais comment diable l’ont-ils fait? »

C’est vrai: ce n’est pas encore fini. Le premier million de vaccinés attend une deuxième dose, et il y en a plusieurs millions de plus qui n’ont pas encore été vaccinés. Il est à espérer que l’opération se poursuivra dans l’élan actuel. Il n’est pas recommandé de se lancer dans une fête précoce en oubliant toute précaution. Mais avec plus d’un dixième de la population vaccinée en si peu de temps, on peut déjà imaginer des scénarios de sortie des restrictions et de retour à la routine dans l’économie, dans l’éducation, dans la culture. Il existe de nombreux pays dans le monde, dont les États-Unis, où les citoyens ordinaires ne peuvent pas encore rêver d’un vaccin dans les six prochains mois. Cela peut changer, mais mentalement, et probablement aussi physiquement, les vaccins ne sont pas encore à la portée de nombreux Américains, Français, Allemands … Les Israéliens, en revanche, préparent déjà des plans de sortie et nous espérons que le virus n’a pas son propre plan d’urgence pour rebondir.

Qu'est-ce qui n'a pas été dit de lui?  PM Netanyahu // Photo: Alex Kolomoisky

Qu’est-ce qui n’a pas été dit de lui? PM Netanyahu // Photo: Alex Kolomoisky

Le fait est que ce succès contraste si fortement avec l’atmosphère qui nous a envahis dès les premiers instants. Rappelez-vous. Lorsque la deuxième vague israélienne était du mauvais côté de la synchronisation avec l’Europe, il y avait ceux qui s’étaient déjà portés volontaires pour rédiger les conclusions de la commission d’enquête d’État qui trouverait les coupables: le gouvernement israélien («le plus raté de tous les temps») et, bien sûr, le Premier ministre Netanyahu. Qu’est-ce qui n’a pas été dit de lui, et même dès le premier instant? Qu’il invente, ou exagère, ou exploite pour susciter la peur, resserrer le contrôle, empêcher les manifestations, récolter des gains politiques ou échapper au procès. Même maintenant, il y a ceux qui sont sûrs que le confinement est coordonné avec la date des élections et que la campagne de vaccination n’est rien de plus que de la propagande électorale.

Lorsque les vaccins ont effectivement été achetés, importés et que la gamme se révèle dans son impressionnante efficacité, il y a ceux qui sont priés, en ce moment, d’attribuer le succès à mille et un autres facteurs, y compris le mouvement syndical qui a créé les Caisses d’assurance. Oui, il y a aussi ceux qui pensent que la grande campagne de vaccination est un succès astronomique de la gauche israélienne

: 30/12/2020

Résidents vaccinés dans une maison de retraite à Herzliya // Photo: Yehoshua Yosef

Ces petites querelles et désertions semblent si mesquines et si misérables de loin. J’ai eu l’occasion de visiter de nombreux pays aux États-Unis et aussi en France pendant l’épidémie. Je suis désolé de décevoir, non seulement nous avons de quoi être fiers maintenant, mais même aux premiers stades de l’épidémie, nous n’avions pas à avoir honte. En nous regardant avec envie, comment garder un œil sur la planification, l’organisation et la mise en œuvre d’une campagne de vaccination qui fait progresser Israël d’un pas énorme vers la fin de l’épidémie (à condition que la Corona, comme mentionné, n’ait pas de plan de rechange), il est peut-être temps d’admettre qu’Israël n’est probablement pas si mal. Et capable de traverser une crise mondiale.

Il y a quelques mois, il y avait ceux qui avaient poussé de façon épouvantable à créer une commission d’enquête; Cela peut se terminer par une mention très honorable. Il est vrai que le succès de l’opération ne garantit pas à Netanyahu un vaccin contre les critiques, mais il garantit certainement à nous citoyens un vaccin contre la Corona. Ce qui vous attend dans un petit flacon au dispensaire près de la maison, est encore un rêve lointain pour les gens que je rencontre ici.

israelhayom.co.il

Adaptation de l’hébreu : Marc Brzustowski

Laisser un commentaire